GROUPE/AUTEUR:

TOM PETTY AND THE HEARTBREAKERS

(ETATS UNIS)

TITRE:
MOJO (2010)
LABEL:
WARNER
GENRE:
BLUES

""
NICOFRED - 11.10.2010 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Le Rock américain ne serait certainement pas ce qu’il est aujourd’hui si un certain Thomas Earl Petty n’y avait pas jeté son dévolu au début des années soixante-dix. L’imposante carrière jonchée de disques d’or et de titres placés bien haut dans les Charts US et même internationaux de ce compositeur à la fois chanteur et guitariste pourrait en faire rêver plus d’un. Pourtant, Tom Petty n’est pas encore décidé à raccrocher sa guitare, comme peut en témoigner ce douzième album dont la pochette s’apparente de manière saisissante à un vieux 45 tours prêt à grésiller au contact du diamant.

Entouré par ses fidèles briseurs de cœur, ce toujours fringant musicien est bien déterminé cette fois-ci à mettre toute son expérience et son inspiration au service du Blues. Car faut-il le rappeler, l’étiquette Pop/Rock a souvent plané sur la discographie de Tom Petty And The Heartbeakers. Mais déjà le titre en lui-même de ce nouvel album revêt une signification bien particulière lorsqu’il est justement question du Blues.

"Mojo" s’ouvre d’ailleurs sous les auspices d’un titre rapide où un harmonica sauvage règne en maître. Ce "Jefferson Jericho Blues", bien que très traditionnel, n’est pas sans évoquer l’influence du "Highway 61 Revisited" de Bob Dylan. Mais d’entrée, l’ambiance se révèle live et impulsive, symbole d’une prise de son naturelle bannissant tout overdub. Ce qui laisse sous-entendre que les quinze morceaux présents sur ce copieux "Mojo" sont le fruit de Jam Session traduisant un état d’esprit sans contrainte, libéré de toute forme de précipitation.

Le résultat est d’ailleurs entièrement à la hauteur des espérances. Le sextet se laisse aller sur ce qu’il sait faire de mieux en matière de Blues, tout en conservant sa marque de fabrique synonyme d’une forte identité. Même si "First Flash Of Freedom" et son intro jazzy demeure proche de l’Allman Brothers Band, Tom Petty n’a pas son pareil pour décrocher quelques ballades ensoleillées venant trancher nettement avec l’atmosphère électrique déclenchée par "I Should Have Known It" dont le riff ravageur marque au fer rouge. Ce titre, comme la grande majorité sur "Mojo", laisse beaucoup de place à cet instrument emblématique du Blues électrique qu’est la six cordes.

Mike Campbell, superbe guitariste beaucoup trop méconnu, y brille de mille feux grâce à son jeu racé, précis et puissant. "Good Enough" et "Something Good Coming" en sont l’éclatante démonstration. L’Amérique profonde et ses terres à perte de vue ressurgissent sous l’impulsion de "U.S. 41", tandis qu’un "Taking My Time" affiche un état d’esprit très proche de Muddy Waters. Une petite pointe d’étonnement se fait quand même nettement présente lorsque retentit "Pull Me Over" sous ses vrais faux airs de Reggae peint en Blues.

Tom Petty And The Hearbreakers font avant tout état d’une belle énergie consacrée à un style qui, dans ces conditions, vieillit plutôt bien. "Mojo" se place non seulement comme un retour confirmé de cette élégante formation mais surtout comme une forme de continuité démontrant que même une longue absence n’est pas un gage pénalisant pour les artistes et leur public. Mais ce genre d’exercice, fruit d’un travail de longue haleine pour aboutir à la tant convoitée notoriété, n’est pas à la porté de tout le monde. Sans faire preuve d’innovation, Tom Petty et son groupe s’impose une nouvelle fois et renforce encore un peu plus son statut de valeur sûre du Rock Outre-Atlantique.

Plus d'information sur http://www.tompetty.com/



GROUPES PROCHES:
THE ALLMAN BROTHERS BAND, THE BLACK CROWES

LISTE DES PISTES:
01. Jefferson Jericho Blues - 03:23
02. First Flash Of Freedom - 06:52
03. Running Man's Bible - 06:01
04. The Trip To Pirate's Cove - 04:59
05. Candy - 04:11
06. No Reason To Cry - 03:04
07. I Should Have Known It - 03:35
08. U.S. 41 - 03:00
09. Takin' My Time - 04:21
10. Let Yourself Go - 03:22
11. Don't Pull Me Over - 04:04
12. Lover's Touch - 04:23
13. High In The Morning - 03:35
14. Something Good Coming - 04:10
15. Good Enough - 05:50


FORMATION:
Benmont Tench: Claviers
Mike Campbell: Guitares
Ron Blair: Basse / Choeurs
Scott Thurston: Guitares / Claviers / Choeurs
Steve Ferrone: Batterie
Tom Petty: Chant / Guitares / Basse / Claviers / Batterie


TAGS:
Bluesy, Groovy, Sudiste
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC TOM PETTY AND THE HEARTBREAKERS
DERNIERE ACTUALITE
Décès de Tom Petty
Toutes les actualités sur TOM PETTY AND THE HEARTBREAKERS
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
MUGSTAR: Lime (2010)
HARD ROCK
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ISKALD: Revelations Of Reckoning Day (2008)
BLACK METAL
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT TOM PETTY AND THE HEARTBREAKERS
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020