MW / Accueil / Chroniques / JOHN WESLEY: Under The Red And White Sky
GROUPE/AUTEUR:

JOHN WESLEY

(ROYAUME UNI)

TITRE:
UNDER THE RED AND WHITE SKY
ANNEE PARUTION:
1994
LABEL:
CNR
GENRE:
ROCK
""
BATRIC - 22.02.2004 -
Ceux d'entre nous qui suivent avec attention la carrière de Porcupine Tree ont certainement remarqué la présence de plus en plus habituelle d'un nouveau venu au sein de cette formation, en particulier sur la dernière tournée de ce groupe.

Le nom de ce guitariste, qui a fait la première partie de Porcupine Tree lors de son passage l'année dernière au Trabendo, à Paris, est John Wesley. Et ce personnage n'est pas réellement un petit nouveau dans le sens où il a déjà quelques albums solos à son actif, dont le premier fut ce "Under The Red And White Sky".

Première chose à noter sur cet album : John Wesley est quelqu'un qui sait s'entourer. Certes il s'agit là d'un album solo mais s'entourer de Mark Kelly, Ian Mosley et Steve Rothery, tous issus de Marillion, ou du batteur de studio Mark Prator, donne clairement un avantage. Si l'on ajoute à cela un soin particulier apporté à la production, l'impression dès les premières notes ne peut être que bonne.

Mais que les fans de Marillion ou de Mark Prator ne sautent pas au plafond trop vite, la ressemblance entre le travail solo de John Wesley et les productions de ces personnalités nettement plus connues est loin d'être évidente. Tout au plus arriverons-nous à trouver un certain lien entre cet album et les compositions calmes de Seasons End, telles "Easter" ou "Berlin".

John Wesley donne en effet dans le rock intimiste teinté de touches progressives bien présentes mais assez discrètes.

L'ensemble de l'album sonne donc comme une succession de chansons dont la qualité reste peu équilibrée et il en ressort logiquement un sentiment mitigé.

On apprécie la progression et l'envolée finale de "Thirteen Days", le caractère intimiste et poignant de "Rome Is Burning", mais lorsqu'il essaie de toucher à des domaines plus rocks, comme sur "Waiting For The Sun", les limites de John Wesley apparaissent clairement et l'attention n'arrive guère à être soutenue.

Ajoutons à cela des erreurs grossières, comme le beaucoup trop pop "The Last Light" et nous obtenons ainsi un album qui n'a d'intérêt que dans le fait qu'il permet de connaître une autre facette de ce guitariste dont vous pouviez souhaiter en apprendre un peu plus, si vous aviez assisté à sa prestation acoustique l'année dernière.

Malgré quelques bons moments et des moyens importants mis en œuvre, tant techniquement qu'humainement, "Under The Red And White Sky" n'est clairement pas un album qui restera dans les mémoires ou permettra à son auteur de se propulser sur les devants de la scène progressive internationale.

Plus d'information sur http://www.john-wesley.com/


GROUPES PROCHES:
PHIDEAUX, NO MAN, PERRUCHE

LISTE DES PISTES:
01. Into The Night - 04:47
02. None So Beautiful - 04:27
03. Thirteen Days - 04:52
04. Waiting For The Sun - 05:02
05. She Said No - 03:41
06. The Last Light - 04:50
07. To Reach Out - 05:29
08. Rome Is Burning - 03:05
09. Our Hero - 04:41
10. What You Really Want - 04:13
11. Cuttin' The Tree - 04:11
12. Silver - 03:43


FORMATION:
Brian Benscoter: Percussions
Dave Wehner: Basse
Ian Mosley: Batterie
John Wesley: Chant / Guitares
Leroy Myers: Choeurs
Mark Kelly: Claviers
Mark Prator: Batterie
Paul Prator: Claviers
Shawn Malone: Basse
Steve Rothery: Guitares


TAGS:
Intimiste
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
productionuser_idproduction_comment_idproduction_review_id

PETE_T - 22/12/2010 19:18:52
Pas forcément d'accord avec notre ami.
Cet album est même, pour moi, le meilleur avec un mix d'une clarté surprenante et des compositions qui font mouche à tout coup.
Pour préciser les informations John était le roadie de Rothery pendant une longue période et avait en charge la mise en place et le réglage des 6 cordes du maître...une référence.
Il a même fait des 1ères parties de Marillion seul avec sa guitare acoustique et autant vous dire que ça en jetait.
Tout ça pour préciser que, si vous tombiez sur ce CD par hasard, il n'y a pas d'hésitation à avoir. Un beau disque qui vous fera passer un bon moment.
7,5 pour moi.
2003 9113
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC JOHN WESLEY
DERNIERE ACTUALITE
JOHN WESLEY: 1er extrait du nouvel album
VIDEO

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant JOHN WESLEY
 
DERNIER ARTICLE
Nous avons eu la chance d’interviewer John Wesley suite à la sortie de son dernier album solo "Disconnect"

Lire l'article
Voir tous les articles concernant JOHN WESLEY
 
NOTES
 
3.3/5 (3 avis)
- /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT JOHN WESLEY
 
JOHN-WESLEY_Disconnect Disconnect (2014)
INSIDEOUT MUSIC / ROCK
JOHN-WESLEY_Shiver Shiver (2005)
CNR / POP
JOHN-WESLEY_Under-The-Red-And-White-Sky Under The Red And White Sky (1994)
CNR / ROCK
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville Records, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2020