ARTISTE:

ETERNAL HELCARAXE

(IRLANDE)
TITRE:

TO WHATEVER END

(2010)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

BLACK METAL

TAGS:
Growl
""
CHILDERIC THOR (19.10.2010)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Petit par la durée (à peine trente minutes) peut-être, mais To Whatever End est la seconde offrande autoproduite d’une entité à suivre de très près. Née il y a sept ans mais réellement actif depuis 2008 et une première démo, Palest Kindgom, Eternal Helcaraxe, à l’instar d’autres formations extrêmes irlandaises, porte en lui toute la souffrance et la dureté granitique d’un pays déchiré par l’histoire.

Fier de ses racines, le groupe enracine son Black Metal épique et toujours mélodique, dans une terre ensanglantée et âpre, la même que celle qui sert de terreau à Primordial mais d’une manière différente. Passé une intro dispensable aux accents plus atmosphériques que symphoniques, To Whatever End décolle avec son titre éponyme, épopée qui galope sur des aplats noirs rageurs mais que soulignent des traits pétris d’une beauté ancestrale et boisée. "Kin Comrades & Country" arbore ensuite un visage plus rapide, plus lourd également, bien qu’il s’ouvre sur des arpèges celtiques veloutés.

Ces deux morceaux sont nerveux et agréables mais on leur préfère les deux suivants qui permettent aux Irlandais de se lancer dans l’érection d’un cairn sombre et ténébreux. "Strike", pour commencer, explore le gouffre d’un Black Metal guerrier et dramatique, d’une vélocité agressive. Son final, plus pesant encore, est vraiment magnifique. Enfin "All the Battles To Come" démontre que les longs périples épiques de plus de dix minutes réussissent admirablement à Eternal Helcaraxe. Pleine de bruit et de fureur, cette composition très travaillée ouvre de vastes espaces aux reliefs érodés par le temps et l’Histoire, à la fois dure à l’image des batailles de jadis, et d’une tristesse minérale dessinée par des guitares d’une belle ampleur atmosphérique. La caresse féminine qui surgit soudain au terme du parcours, apporte une note finale poétique et élégante.

On attend désormais un premier véritable album d’autant plus qu’il parait évident que les Irlandais sont détenteur d’un potentiel encore à peine déflorer. Avec le soutien d’un label, gageons qu’Eternal Helcaraxe pourrait devenir un des fers de lance du Black Metal gaélique. C’est tout ce qu’on lui souhaite…


Plus d'information sur http://eternalhelcaraxe.net





LISTE DES PISTES:
01. ...and As Kings We'll Fall - 02:32
02. To Whatever End - 05:28
03. Kin, Comrades & Country - 04:53
04. Strike - 05:59
05. All The Battles To Come - 10:29

FORMATION:
Maulgrim: Guitares
Praetorian: Chant / Guitares / Claviers
Thule: Chant / Basse
Tyrith: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
SOUTHERN GENTLEMEN: Double Your Pleasure (2003)
ROCK -
KINKY YUKKY YUPPY: Escape (2010)
ROCK ALTERNATIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022