GROUPE/AUTEUR:

BLACK SABBATH

(DEFAULT)

TITRE:
TYR (1990)
LABEL:
I.R.S.
GENRE:
HEAVY METAL

""
CHILDERIC THOR - 20.10.2010 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Rassuré par la bonne tenue de Headless Cross et bien décidé à aller encore plus loin et à donner le meilleur de lui-même, Black Sabbath se réunit très vite pour lui donner un successeur. Celui-ci est clairement envisagé comme une confirmation, comme une reconquête durable d’une aura légendaire que plusieurs années d’errance ont bien trop entamé.

Autour de la paire charismatique formée par le guitariste Tony Iommi et le batteur Cozy Powell, le chanteur Tony Martin rempile à nouveau tandis qu’un bassiste de choix vient compléter l’équipe et remplacer Laurence Cottle : Neil Murray (Whitesnake, Gary Moore…).

Rapidement mis en boite, Tyr, dont le concept viking peut surprendre de la part d’un groupe davantage porté sur l’occultisme, se révèle en fait très différent de son prédécesseur. Si la voix de Martin tend forcément un lien avec The Eternal Idol et Headless Cross, si les riffs pesants, bien que plus discrets qu’à l’accoutumée, portent comme toujours l’incontestable griffe du gaucher ("The Sabbath Stones", l‘intro de "Fells Goods To Me"), cet album affiche des traits plus mélodiques, plus lisses ("Valhalla"). Moins sombres également. La faute à des claviers, ceux de Geoff Nichols, qui se taillent la part du lion.

Néanmoins, Tyr reste une œuvre tout à fait recommandable car non dénuée de vrais moments de bravoure. Le grandiose "Anno Mundi" qui, en ouverture, impressionne et propulse d’emblée l’écoute vers des sommets que le reste du menu n'atteindra cependant plus tout à fait, est le premier d’entre eux. Il y a aussi ce "Jérusalem" puissant et doté d’un refrain mémorable. C’est ensuite "Odin’s Court", pause intimiste d’une touchante sobriété, puis "Heaven In Black", conclusion séduisante qui toutefois étonne par ses atours presque FM. Bref, un peu à l’image d’un album qui finalement n’a vraiment de sabbat noir que le nom.

Ceci expliquant sans doute l’accueil plus que mitigé qu’il a reçu à l’époque. Loin d’incarner le retour à l’âge d’or souhaité par ses auteurs, Tyr ne fera au contraire que confirmer l’incontestable érosion commerciale d’une formation dont peu semblent alors se soucier. En 1990, Black Sabbath n’est plus qu’un fantôme à la recherche de sa gloire passée. Pourtant, à l’instar de Headless Cross et bien qu'inférieur à ce dernier, ce quinzième opuscule mérite bien une seconde chance. Ce ne sont pas les admirateurs de Tony Martin (ils existent) qui diront le contraire...

Plus d'information sur http://www.blacksabbath.com



GROUPES PROCHES:
FAITH, SHADOWKEEP, CANDLEMASS, DIO, KRUX, BLACK RAINBOWS, SURTR, LEECH, DISSIDENT PACHYDERM, HELLFUELED

LISTE DES PISTES:
01. Anno Mundi - 06:12
02. The Law Maker - 03:55
03. Jerusalem - 03:59
04. The Sabbath Stones - 06:48
05. The Battle Of Tyr - 01:08
06. Odin's Court - 02:42
07. Valhalla - 04:42
08. Feels Good To Me - 05:44
09. Heaven In Black - 04:05


FORMATION:
Cozy Powell: Batterie
Geoff Nicholls: Claviers
Neil Murray: Basse
Tony Iommi : Guitares
Tony Martin: Chant


TAGS:
-
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
LYNOTT - 29/10/2014 -
0 0
4/5
J'avais noté il y a quelques temps dans une chro secondaire qu'Eternel Idol était le dernier bon album de Black Sabbath pour moi.
J'avais oublié ce Tyr qui lui est pour moi supérieur.

La faute à l'effort mélodique de l'ensemble bien plus porteur que les redondantes lourdeurs habituelles.

Un opus à réserver toutefois à la frange Hard mélodique des amateurs du clan Iommi.

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC BLACK SABBATH
DERNIERE ACTUALITE
BLACK SABBATH : Nouvel extrait du prochain DVD/Blu-ray
Toutes les actualités sur BLACK SABBATH
DERNIER ARTICLE
LES POLÉMIQUES AUTOUR DU HELLFEST, DU METAL ET DU SATANISME
A quelques jours du Hellfest, Music Waves s'est penché sur ce sujet sensible source de débats houleux jusqu'à l'Assemblée Nationale... Premier volet d'un dossier construit autour de l'entretien entre le sociologue Nicolas Walzer et le prêtre Robert Culat. Tous les articles sur BLACK SABBATH
NOTES
3/5 (3 avis) 3.3/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ATRIA: Boulevard Of Broken Dreams (1993)
ROCK PROGRESSIF
 
CHRONIQUE SUIVANTE
SAWTHIS : Egod (2010)
DEATH METAL
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BLACK SABBATH
BLACK-SABBATH_13
13 (2013)
3/5
2.8/5
VERTIGO / HEAVY METAL
BLACK-SABBATH_Forbidden
Forbidden (1995)
3/5
2.7/5
EMI / HEAVY METAL
BLACK-SABBATH_Cross-Purposes
Cross Purposes (1994)
3/5
3.3/5
I.R.S. / HEAVY METAL
BLACK-SABBATH_Dehumanizer
Dehumanizer (1992)
4/5
4/5
WARNER / HEAVY METAL
BLACK-SABBATH_Headless-Cross
Headless Cross (1989)
4/5
3.7/5
I.R.S. / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020