GROUPE/AUTEUR:

ALAN PARSONS

(ROYAUME UNI)

TITRE:
ON AIR (1996)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
ROCK ATMOSPHERIQUE

""
REALMEAN - 27.10.2010 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
1996: nouvel album studio de Parsons en solo. Une édition limitée proposera l'adjonction d'un CD-ROM multimédia, permettant de découvrir quelques bonus sous forme de paroles, discographie du "Project", histoire(s) de l'aventure aérienne. Galette qui serait aujourd'hui sans intérêt, au regard du vivier de l'internet. A l'époque, quelques artistes musicaux se sont essayés à cette expérience "multimédia" estimée comme avant-gardiste. La jaquette de cet opus présente une montgolfière (au recto), à l'allure d'une ampoule électrique: métaphore conceptuelle, cette idée de "l'idée" est-elle judicieusement exploitée ? De fait, l'album se veut proche de l'histoire de la conquête du ciel et de son aventure humaine: ainsi, le booklet est parsemé d'une myriade de montgolfières multicolores, et le boîtier est ornementé (intérieur et extérieur) d'une série d'engins plus ou moins ailés, du plus ancien au plus récent, du plus étrange au plus conventionnel. Alors, sommes-nous en présence d'un album concept ?

L'illusion prend fin dès la première écoute, même si le filon conceptuel est effectivement exploité à travers les paroles. La musique d' On Air n'a rien d'indivisible: ni dans son style, ni dans son édifice. Les morceaux se suivent, collés les uns aux autres, sans que l'ordre chronologique ne paraisse immuable. Tout au plus, l'album est-il encadré par la ritournelle de Blue Blue Sky -aérienne, en effet-, ouvrant et refermant la galette.

Cette fois cependant, la production semble un peu plus soignée que lors de la précédente aventure - malgré quelques fautes de goût (erreurs de style, dirons-nous de manière plus académique) et des choix musicaux inadaptés. Mais on peut dégager une certaine unité: ainsi, les frères jumeaux Blue Blue Sky donnent le ton avec lequel la plupart des titres se montrent en harmonie: Too Close To The Sun, Blown By The Wind, Brother Up In Heaven, So Far Away, One Day To Fly, et à moindre mesure Cloudbreak. Aucun titre "phare" ne se distingue réellement, mais tous ou presque s'écoutent avec plaisir, et placent l'album sous le signe d'une rêverie reposante et méditative... planante et aérienne, diront les auditeurs les plus conquis, si l'on estime que l'album est à la hauteur de ce qu'il souhaite évoquer. Les sonorités sont ciselées jusqu'à la perfection, comme à l'accoutumée avec Alan Parsons; nous sommes en présence d'un rock (opportunément) atmosphérique, sans aucune aspérité, mais dénué de toute envolée progressive ou symphonique. A l'exception d'une très brève incursion, à la 5ème minute de One Day To Fly, qui nous remémore la grandeur musicale du "Project" au travers d'une belle partition de cuivres.

Au rang des moins désirables, citons I Can't Look Down (c'est l'équivalent de I'm Talkin' To You sur le précédent Try...), Fall Free qui est bien tiède en dépit de ses louanges à la liberté, et du côté des égarés, notons pour le moins la plage n°8, Apollo, à l'habillage new-age/électro: un instrumental puissamment armé, rappelant les saveurs rythmiques et sonores de Lucifer (Eve) ou de Mammagamma (Eye In The Sky), -et au passage, emportant avec lui un extrait d'un discours de John Kennedy, habilement intégré- mais qui n'a pas vraiment sa place ici. Ou alors, il aurait fallu débuter avec cela, comme Eve l'avait fait avec Lucifer, afin d'assurer une mise en exergue à la mesure de la performance. En l'état, on se dit que cet Apollo aurait eu bien meilleur crédit sur le Valid Path à venir, et aurait pu être avantageusement remplacé par Wine From The Water, dans le ton de On Air, si ce morceau avait pu se libérer du carcan de Try Anything Once.

En résumé, la cohérence reste perfectible. Malgré tout, On Air est moins "sec" que Try Anything Once, plus généreux musicalement, et les prestations vocales y sont mieux réussies. Un album honorable qui réhabilite un peu les talents du nouveau "Parsons team".

Plus d'information sur http://www.alanparsons.com/



GROUPES PROCHES:
SUPERTRAMP, BARCLAY JAMES HARVEST, PARZIVALS EYE, UNITOPIA, JEFF LARSON, KAYAK, AGUENAOU

LISTE DES PISTES:
01. Blue Blue Sky - 00:46
02. Too Close To The Sun - 05:12
03. Blown By The Wind - 05:22
04. Cloudbreak - 04:41
05. I Can't Look Down - 04:32
06. Brother Up In Heaven - 03:57
07. Fall Free - 04:20
08. Apollo - 06:05
09. So Far Away - 04:05
10. One Day To Fly - 06:13
11. Blue Blue Sky - 04:23


FORMATION:
Eric Stewart: Chant
Gary Sanctuary: Claviers
iarn Bairnson: Guitares
John Giblin: Basse
Neil Lockwood: Chant
Richard Cottle: Claviers / Saxophone
Stuart Eliott: Batterie


TAGS:
80's, Accessible / FM, Bluesy, Planant, Mélancolique, Planant
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ALAN PARSONS
DERNIERE ACTUALITE
ALAN PARSONS: Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur ALAN PARSONS
DERNIERE INTERVIEW
A l'occasion de la sortie de "The Secret", nous avons pu avoir en ligne, pour quelques minutes, le sorcier les consoles et tables de mixage Alan Parsons afin d'évoquer sa manière de travailler et le retour aux sources avec cet album.

NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
THE INTERSPHERE: Interspheres >< Atmospheres (2010)
ROCK ALTERNATIF Sans crier au génie, ce nouvel The Intersphere est tout de même une découverte précieuse et inattendue.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
TESTAMENT: The New Order (1988)
THRASH
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ALAN PARSONS
ALAN-PARSONS_The-Secret
The Secret (2019)
3/5
2.2/5
FRONTIERS RECORDS / ROCK PROGRESSIF
ALAN-PARSONS_A-Valid-Path
A Valid Path (2004)
2/5
1/5
ARTEMIS / ROCK PROGRESSIF
ALAN-PARSONS_The-Time-Machine
The Time Machine (1999)
2/5
2/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
ALAN-PARSONS_Alan-Parsons-Live
Alan Parsons Live (1994)
1/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
ALAN-PARSONS_Try-Anything-Once
Try Anything Once (1993)
3/5
-/5
ARISTA / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020