MW / Accueil / Chroniques / TESTAMENT: The Ritual
GROUPE/AUTEUR:

TESTAMENT

(ETATS UNIS)

TITRE:
THE RITUAL
ANNEE PARUTION:
1992
LABEL:
ATLANTIC
GENRE:
HEAVY METAL
""
NESTOR - 18.11.2010 -
Alors que les thrasheurs californiens tenaient un rythme de forcenés depuis leur début de carrière avec 4 albums sortis entre 1987 et 1990, "The Ritual" marque le début d’une période moins productive pour eux, avec des délais de production qui vont aller en augmentant. Pourtant, au niveau de la qualité musicale, ce cinquième opus n’a pas réellement à rougir face à ses prédécesseurs.

Après une intro très dispensable, le groupe nous assène en effet deux très bons morceaux. Tout d’abord, un "Evil Crown" qui nous dévoile un groupe adoptant des sonorités plus Heavy que Thrash. Peu de traces ici de rythmes syncopés, encore moins de riffs biens gras ou de la voix caverneuse de Chuck Billy. Le morceau évolue de manière assez heureuse dans un style très proche d’un Heavy Metal relativement calme et posé. Il en va de même de "So Many Lies" qui conforte le sentiment que Testament pousse encore plus loin l’évolution entamée avec "The New Order". Ce morceau mid-tempo fait la part belle à des guitares typiquement Heavy et à un chant tout en retenue (pour un Chuck Billy). Le sentiment que l’échec commercial de "Souls Of Black" (comparativement au gros succès que représentait "Practice What You Preach") a incité le groupe à accentuer les facettes les plus accessibles de sa musique, commence à poindre. Quelques années plus tard, le groupe indiquera d’ailleurs à demi-mots qu’Atlantic l’avait encouragé dans cette démarche. A ce titre, "As The Seasons Grey" et son final rappelant très fortement le Metallica de l’époque "…And Justice For All", possède également des fortes odeurs de positionnement musical mûrement réfléchi.

Tout le reste de l’album est au diapason, à l’image de "The Ritual" (le groupe a cette manie surprenante d’utiliser comme nom de chanson celui de ses albums passé), qui oscille entre la douce lenteur d’une ballade et la puissance (ici contenue) du Thrash. Encore une fois le résultat est plutôt heureux, mais on en vient à regretter des petites montées de fièvres et des cavalcades bien puissantes qui se verraient rehaussées par l’ambiance généralement lente et lourde de ce disque. L’apothéose en terme de lenteur est atteint avec la ballade "Return To Serenity". Comprenons nous bien, Testament se révèle plutôt à l’aise dans ce style plus posé et plus lourd, et ce dernier titre est d’ailleurs un des moments forts de sa carrière, mais ici, on frôle l’overdose, d’autant plus que cet album est également le premier disque du groupe à dépasser allègrement les 55 minutes (leur record était alors de 46 minutes). Et ce n’est pas le très isolé "Agony" qui tente de présenter une facette un peu plus agressive du combos qui changera les choses.

Si la direction artistique prise était probablement la bonne (Megadeth, Metallica et Exodus venaient ou allaient emprunter le même parcours), il convient d’être plus prudent sur l’avidité avec laquelle le groupe s’est jeté dans cette voie. Un peu de discernement et de variété n’auraient certainement pas été un luxe.

Plus d'information sur http://www.testamentlegions.com


GROUPES PROCHES:
OVERKILL, FLOTSAM AND JETSAM, WARBRINGER, MANTIC RITUAL, EXODUS, AMNEGA, TITANS EVE, SANITY BURNS, VICIOUS RUMORS, SKINLEPSY

LISTE DES PISTES:
01. Signs Of Chaos - 00:30
02. Electric Crown - 05:31
03. So Many Lies - 06:04
04. Let Go Of My World - 03:45
05. The Ritual - 07:34
06. Deadline - 04:47
07. As The Seasons Grey - 06:16
08. Agony - 04:07
09. The Sermon - 04:48
10. Return To Serenity - 06:25
11. Troubled Dreams - 05:14


FORMATION:
Alex Skolnick: Guitares
Chuck Billy: Chant
Eric Peterson: Guitares
Greg Christian: Basse
Louie Clemente: Batterie


TAGS:
80's, Lourde
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC TESTAMENT
DERNIERE ACTUALITE
TESTAMENT, EXODUS et DEATH ANGEL en tournée européenne en 2020
CONCERT

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant TESTAMENT
 
DERNIER ARTICLE
Chuck Billy revient sur le stress et la douleur qui ont entouré la composition et l'enregistrement de "Brotherhood of the Snake", dernier opus de Testament. Une expérience qu'il veut à tout prix éviter ? Pas si sûr...

Lire l'article
Voir tous les articles concernant TESTAMENT
 
NOTES
 
3/5 (2 avis)
3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT TESTAMENT
 
TESTAMENT_Brotherhood-Of-The-Snake Brotherhood Of The Snake (2016)
NUCLEAR BLAST / THRASH
TESTAMENT_Dark-Roots-Of-Earth Dark Roots Of Earth (2012)
NUCLEAR BLAST / THRASH
TESTAMENT_The-Formation-Of-Damnation The Formation Of Damnation (2008)
NUCLEAR BLAST / THRASH
TESTAMENT_The-Gathering The Gathering (1999)
AUTRE LABEL / THRASH
TESTAMENT_Demonic Demonic (1997)
AUTRE LABEL / DEATH METAL
TESTAMENT_Low Low (1994)
ATLANTIC / THRASH
TESTAMENT_The-Ritual The Ritual (1992)
ATLANTIC / HEAVY METAL
TESTAMENT_Souls-Of-Black Souls Of Black (1990)
ATLANTIC / THRASH
TESTAMENT_Practice-What-You-Preach Practice What You Preach (1989)
MEGAFORCE / THRASH
TESTAMENT_The-New-Order The New Order (1988)
ATLANTIC / THRASH
TESTAMENT_The-Legacy The Legacy (1987)
ATLANTIC / THRASH
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019