GROUPE/AUTEUR:

MIKE RUTHERFORD

(ROYAUME UNI)

TITRE:
ACTING VERY STRANGE (1982)
LABEL:
WEA
GENRE:
POP

""
ABADDON - 01.12.2010 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
1/5
En dehors de Genesis, Mike Rutherford est surtout connu pour sa participation à Mike & The Mechanics. Il a pourtant sorti deux albums solo, l’excellent Smallcreep’s Day en 1980 et Acting Very Strange, deux années plus tard, opus qui nous occupe ici.

Cet album est une curiosité... Si Smallcreep’s Day gardait de solides racines genesiennes, le style choisi ici s’en écarte résolument, adoptant un ton pop et beaucoup plus direct qui suprend au premier abord. Parmi les collaborateurs présents, on notera Daryl Struemer, guitariste des concerts de Genesis, Noel McCalla qui assurait les vocaux dans l’album précédent de Mike et le Stewart Copeland de Police aux fûts.

La pochette pourrait concourir pour la plus moche de ma discothèque... Et malheureusement, le contenu intérieur fait également frémir le mélomane que je m’efforce d’être. Les compositions sont très simples, voire simplistes et le plus souvent inutilement longues. A la fin de I Don’t Wanna Know, par exemple, la même phrase est répétée 24 fois sur le même air et avec le même ton ... Le sommet de l’indigence est atteint avec Couldn’t Get Arrested, gloubi-boulga très indigeste chanté par un Mike Rutherford qui n’a pas la carrure vocale pour porter un titre aussi "difficile". Car Mike tient ici le lead vocal, à l’image de ce que fera, une année plus tard, son ami Tony Banks sur le discutable Fugitive ; et, pour rester indulgent, nous dirons que ce n’est pas le poste qui lui convient le mieux. Certes, il chante juste, mais chanter juste, ce n’est pas toujours bien chanter, et le charisme comme la précision lui font cruellement défaut. Certains titres comme A Day To Remember souffrent terriblement de cette faiblesse. Et comme par ailleurs les compos sont à des lieues du caractère mélodique de Genesis (hormis Hide Away), et comme les arrangements sont à des kilomètres de ceux qui feront une des qualités des Mechanics, le fan peut se demander où est l’intérêt de cet album, interminable dans sa brièveté (moins de 39 minutes).

Acting Very Strange est pourtant un témoin, à l’état d’ébauche, du travail que Mike Rutherford va développer avec les Mechanics : l’auditeur attentif trouvera çà et là des détails annonciateurs du futur comme les retouches électroniques sur A Day To Remember, les grosses intros lourdes comme dans Maxine ou Who’s Fooling Who ?, ou encore les recherches d’arrangements rythmiques de I Don’t Wanna Know. En dehors de cet aspect de curiosité historico-musicale, circulez, y’a rien à entendre !

Plus d'information sur http://www.genesis-music.com/newsrutherford.htm



GROUPES PROCHES:
PARZIVALS EYE, ANTHONY PHILLIPS, STEVE HACKETT, GENESIS, PHIL COLLINS

LISTE DES PISTES:
01. Acting Very Strange - 04:52
02. A Day To Remember - 05:04
03. Maxine - 04:30
04. Halfway There - 04:30
05. Who's Fooling Who - 04:45
06. Couldn't Get Arrested - 04:09
07. I Don't Wanna Know - 04:36
08. Hideaway - 05:57


FORMATION:
Dale Newman: Chant
Daryl Stuermer: Guitares
John Alexander: Guitares
Luke Tunney: Saxophone
Mike Rutherford: Guitares / Basse / Claviers / Lead Vocal
Noel Mccalla: Chant
Paul Fishman: Claviers
Pete Phipps: Batterie
Pete Robinson: Claviers
Steve Gould: Chant
Stewart Copeland: Batterie


TAGS:
80's, Accessible / FM
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC MIKE RUTHERFORD
NOTES
- /5 (0 avis) 1/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
MIDNIGHT OIL: Midnight Oil (1978)
ROCK
 
CHRONIQUE SUIVANTE
VULTURE INDUSTRIES: The Malefactor's Bloody Register (2010)
AUTRES Si l’immersion dans "The Malefactor’s Bloody Register" est malaisée pour le non-initié, on se laisse petit à petit pénétrer par les voix très travaillées et les ambiances diverses proposées par les Norvégiens.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MIKE RUTHERFORD
MIKE-RUTHERFORD_Smallcreep-s-Day
Smallcreep's Day (1979)
3/5
-/5
CHARISMA / POP
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020