ARTISTE:

THE 16 DEADLY IMPROVS

(ETATS UNIS)
TITRE:

THE TRIUMPH OF THE 16 DEADLY IMPROVS

(2010)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Expérimental, Punk
""
REALMEAN (14.12.2010)  
2/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Derrière le vocable de ces '16 Deadly Improvs' se profile l’association de 6 musiciens américains et canadiens, qui ont choisi de développer leur discographie en déclinant leur patronyme générique. Ainsi, après le premier album éponyme The 16 Deadly Improvs réalisé en 1995, apparaissent successivement The Return Of The 16 Deadly Improvs, The Challenge…, The Revenge…, puis The Triumph en 2010. Hormis la subjectivité de l’identifiant d’en-tête, la nomenclature en question semblerait presque trop descriptive : 16 titres, à l’esprit plutôt ténébreux, et sous forme d’improvisations.

Qu’en est-il en réalité ? A l’écoute, l’opus s’avère somme toute assez balisé dans sa structure. Le schéma est toujours le même sur la quasi-totalité des instrumentaux (il n’y a que 4 titres comportant un lead vocal réel) : une rythmique assez régulière, qui se détache nettement voire très nettement, sur laquelle différentes sonorités vont progressivement faire leur apparition, les unes après les autres, au gré d’une ligne mélodique minimaliste. Malgré ce constat, il est bien difficile d’attribuer un genre dominant à ce Triumph.

Comment situer le projet, entre les déconstruits et métalleux "Sand Palm IV", "Sand Palm V" et "Sand Palm VI", le formaté (mais non moins dopé à la même sauce) "Death To Disco", le jazz rock vaguement insouciant de "Bugbear Blues", l’éloge funèbre porté par le vocal guttural de "Spirit Or Matter", ou la ballade "Fading Of My Memories" s’abandonnant à une jolie tirade mélodique (chantée) aux élans atmosphériques ? Si l’on ajoute que certaines tendances vont fréquenter la new-wave expérimentale de Mark Hollis (Talk Talk), notamment au travers de "Rise Of The Septopi", ou encore les longues considérations planantes et introspectives de Tangerine Dream ("Burrowers Beneath"), on perd toute certitude quant à l’orientation stylistique de cette musique.
Une chose est sûre, au-delà de la collision des genres, les compositeurs affectionnent particulièrement celle des sonorités, ou tout au moins, le contraste dans les usages de l’instrumentation, aussi bien au sein d’un même morceau, que d’un morceau à l’autre. Autant la basse est infinitésimale sur "The Rise Of The Septopi" (écoutez donc ce morceau au moyen du casque… avant d’estimer qu’elle y serait absente), autant elle est prédominante au travers de "Gargantua!", le morceau suivant, en y assénant inlassablement sa ritournelle un brin désincarnée.

Conclusion ? S’il est besoin d’insister, le choix de la mise en exergue d’un motif musical, point commun de la plupart des compositions, est discutable ; le désagréable sentiment d’une surexploitation répétitive peut gagner les oreilles de l’auditeur, s’il ne parvient pas à s’immerger totalement dans la logique de cette musique. En fait, ces impros sont trop expérimentales, ou bien ne le sont pas assez : d’un côté, on est privé d’un développement harmonique ou mélodique pourtant ressenti comme sous-jacent, et de l’autre, l’inventivité musicale ne se renouvelle pas assez vite, la direction adoptée par l’essentiel des créations semblant quelque peu prévisible.
Il reste l’empreinte très marquée d’une inspiration sonore résolument spirituelle, de celles qui dépeignent des atmosphères lourdes, inquiétantes, rémanentes, rôdant encore au fond des oreilles bien après que la galette a regagné son boîtier. C’est typiquement le genre de création qu’il faut écouter, plutôt que juger par chronique interposée. Les appréciations ne pouvant qu’être extrêmement variées, d’une oreille à l’autre.


Plus d'information sur http://www.myspace.com/thesixteendeadlyimprovs



GROUPES PROCHES:
-


LISTE DES PISTES:
01. Sand Palm Iv - 01:18
02. Spirit Or Matter - 04:30
03. Torpedo - 05:23
04. Bugbear Blues - 03:33
05. Invincible Pole Fighters - 03:58
06. Into Another Time - 05:41
07. The Rise Of The Septopi - 03:53
08. Gargantua! - 06:06
09. Sand Palm V - 02:47
10. Dear Me - 03:50
11. You'd Make A Lot Of Money... - 05:15
12. Death To Disco - 06:10
13. Mag 3 - 03:11
14. Burrowers Beneath - 09:16
15. Fading Of My Memories - 03:41
16. Sand Palm Vi - 02:15

FORMATION:
Dave Wilson: Batterie / Percussion
Gene Bohensky: Claviers / Batterie
Jeff Bridi: Chant / Basse
Mark Nowak: Chant / Claviers
Nick Bohensky: Guitares / Claviers
Vin Villanueva: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
TESTAMENT: Souls Of Black (1990)
THRASH -
LONDYN: Coraz Dalej Dom (2010)
ROCK -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022