ARTISTE:

MYSTER MOBIUS

(FRANCE)
TITRE:

1

(2010)
LABEL:

MUSEA

GENRE:

AUTRES

TAGS:
Instrumental, Technique
""
TONYB (13.12.2010)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Sous ce nom angliciste fleurant bon le jeu de mot se cache un groupe franco-hongrois, originaire de Thionville, et dont la réputation a déjà allègrement franchi les frontières de la région lorraine.

Si la réflexion qui a présidé à la dénomination de leur premier album, 1, peut sembler plus que limitée, il en va tout autre de la musique proposée par le trio - lequel est d'ailleurs quatuor sur scène, étant accompagné de vidéos complétant leur performance - les 9 titres instrumentaux proposés ici apparaissant comme un canevas complexe, dans lequel chaque musicien rivalise de virtuosité.

L'analogie entre le nom du groupe, Möbius et son fameux ruban à une face, et les boucles composant les différentes compositions de 1 n'est évidemment pas due au hasard : chaque morceau de l'album est structuré autour du chiffre 4, soit le nombre de répétitions quasi-systématique de chaque thème, le tout se répétant à l'envie et donnant une sensation de boucle perpétuelle, tendant vers l'infini.

Tout cela vous semble très mathématique ? La musique de Möbius ne l'est évidemment pas, même si ces répétitions systématiques finissent par offrir aux oreilles un côté très cartésien. En revanche, l'imagination, voire même l'improvisation (?) de notre trio hongro-lorrain flirte elle avec l'infini. Thèmes multiples confinant parfois au gimmick, dans lesquels l'instrument principal n'est pas forcément celui que l'on imagine. La guitare, puisque c'est d'elle qu'il s'agit, malgré une mise en avant naturelle, se retrouve bien souvent reléguée à l'arrière-plan, les variations rythmiques et improvisations les plus diverses provenant tout d'abord de la basse, mais surtout d'un jeu de batterie totalement fou. A ce niveau, et pour rester dans le progressif, il n'y a guère que Loïc Bernardeau, batteur de Taal, pour rivaliser.

Et comme Myster Möbius s'affranchit de tous les codes, nous retrouverons pêle-mêle au fil des titres de la techno (Technoïd, eh oui !), du jazz manouche sur-vitaminé (Cigany), ou encore une bonne dose d'électro (Icarus Airlines)… le tout bien évidemment remixé à la sauce très épicée servie par le trio, rappelant dans le style le collectif Oresund Space Collective, une bonne dose de psychédélisme et de furie en plus.

Inutile de vous avouer que l'on ressort de ces 50 minutes complètement essoré, mais avec la sensation très agréable finalement d'avoir vécu un moment bien particulier, que l'écoute réitérée de la galette permettra sans aucun doute de renouveler à l'envie. A découvrir d'urgence !


Plus d'information sur http://www.myspace.com/mystermobius





LISTE DES PISTES:
01. Mirage - 3:57
02. Marche - 6:27
03. Carbone 14 - 7:02
04. Technoïd - 5:22
05. Cigany - 4:32
06. Icarus Airlines - 5:22
07. Systeme Solaire - 5:26
08. 2102364 - 6:18
09. Mach 5

FORMATION:
Bastien Champenois : Batterie
Ben Costantini: Guitares
Brigitte Kull : Videos
Janos Hegedus : Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
SALIM GHAZI SAEEDI: Iconophobic (2010)
ROCK -
Y&C: Gimme The Sound (2008)
BLUES -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022