ARTISTE:

MOLLY BLOOM

(DEFAULT)
TITRE:

MOLLY BLOOM

(2002)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Acoustique
""
BATRIC (15.03.2004)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Chacun d'entre nous a fatalement déjà vécu ce grand moment de solitude où, en parlant d'un groupe de rock progressif avec un interlocuteur ne connaissant pas ce mouvement, il s'est entendu poser la question suivante : "et ça ressemble à quel groupe connu ?". Avec Molly Bloom, préparez-vous encore à vivre l'un de ces moments difficiles, même avec d'autres férus de rock progressif.

Lorsque j'ai reçu ce premier album de Molly Bloom, ma première réaction a été la surprise, au point que je me suis même demandé si l'étiquette rock progressif n'avait pas été mise un peu rapidement sur cette formation.

Le style de Molly Bloom est en effet très particulier : imaginez de joyeux lurons occupés à jouer sur l'aspect acoustique de leurs instruments respectifs et ayant choisi de mettre en avant une flûte traversière et un accordéon sur pratiquement toutes leurs compositions. Pour ceux qui veulent absolument effectuer des rapprochements, je dirais simplement que le premier morceau de l'album fait irrésistiblement penser à l'un des premiers tubes de ce groupe français qu'est… Louise Attaque (même si cette ressemblance ne vient à l'esprit que sur ce morceau en particulier).

Il est donc évident qu'il faudra un certain nombre d'écoutes à l'acquéreur d'un tel objet avant de savoir s'il s'est fait avoir ou si l'achat en valait la peine. Et en ce qui me concerne, je fais partie de ceux qui pensent que ce groupe mérite d'être connu.

Evidemment, pas de double pédale à l'horizon, encore moins de distorsion ou de gros riff bien lourd, simplement de l'acoustique, et encore de l'acoustique, servant des compositions courtes, homogènes, pas forcément très originales mais qui ont ce petit quelque chose qui donne envie d'y revenir.
C'est gai et ça met de bonne humeur ou, au contraire, ça repose, mais ça n'est jamais réellement énervant ou lassant : des morceaux comme "50 000 Camels" devraient par exemple être remboursés par la sécurité sociale ou déclarés d'utilité publique tant ils sont aptes à vous rendre le sourire si vous en avez besoin.

Malgré tout, il est évident que ce groupe ne fera pas l'unanimité. Ceux d'entre nous pour qui la technique est importante, ou simplement l'imagination, voire le feeling, n'adhèreront certainement pas à la démarche. Entendre des musiciens se faire plaisir, c'est agréable, mais cela ne suffit pas forcément à justifier leur entrée dans une discothèque, même si celle-ci est un peu hétéroclite.


Plus d'information sur http://mollybloom.uk.com/



GROUPES PROCHES:
-


LISTE DES PISTES:
01. Mistress Winter - 03:17
02. Sprite Night - 04:00
03. Stevie Winwood Haircut - 02:34
04. Molly Bloom - 04:13
05. Le Ciel Se Déchirait - 04:08
06. If - 04:56
07. Blood - 04:38
08. Bullets - 05:28
09. Party Lads - 03:56
10. 50 000 Camels - 04:21

FORMATION:
Christion Jacobs: Batterie / Percussions
Danny Ashberry: Chant / Claviers / Accordéon
Derek Smith: Basse / Mandoline
Stephen Dundon: Chant / Flûte
Tyrion Moses: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
ARJEN ANTHONY LUCASSEN: Space Metal (2002)
METAL PROGRESSIF -
WUTHERING HEIGHTS: Far From The Madding Crowd (2004)
METAL MELODIQUE -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MOLLY BLOOM
MOLLY-BLOOM_Green-Fence
Green Fence (2004)
2/5
-/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022