GROUPE/AUTEUR:

TESTAMENT

(ETATS UNIS)

TITRE:
SOULS OF BLACK (1990)
LABEL:
ATLANTIC RECORDS
GENRE:
THRASH

""
NESTOR - 14.12.2010 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Après un début de carrière très prometteur au niveau artistique, très vite suivi d’un succès commercial conséquent, Testament n’a pas su concrétiser tout le bien que l’on pensait de lui et s’est doucement installé dans une position un peu bâtarde. Le savoir faire, le professionnalisme et les compétences techniques des musiciens du groupe, lui permettent de proposer des disques de très bonne tenue. Pourtant, il manque ce petit supplément d’âme, de génie ou de folie qui pourrait permettre à Testament de passer du stade de très bon groupe au stade de groupe fondateur.

L’écoute de ce "Souls Of Black" est assez explicite à ce niveau. A l’exception de "The Legacy", aucun morceau ici présent n’a vraiment l’étoffe d’un classique. Et bien qu’aucun ne soit réellement mauvais, on nage dans le prévisible, dans le conforme. Pour autant, le tout est très bien exécuté, mais cela ne suffit pas. Et encore, le morceau précité, pour bon qu’il soit, lorgne t-il un peu trop vers "The Ballad". On retrouve ce style, mêlant à une base de ballade, des montées de puissance et de courts passages rapides.

Si on prend des morceaux de la trempe de "Souls Of Black" ou "Absence Of Light" , nous avons là de bons exemples de titres solides et biens construits, interprétés au surplus par des musiciens talentueux, mais ce, sans trop de passion ni trop de prise de risque. Et quand on sait que l’on parle probablement là des meilleurs morceaux du disque, le constat s’impose de lui-même : nous sommes à des années lumières de la folie d’un "Over The Wall" ("The Legacy") ou de l’efficacité sans concession d’un "Disciples Of The Watch » (« The New Order"). Même les digressions Speed ("Love To Hate" et "Falling Fast"), font un peu pâle figure dans ce disque trop monolithique et qui manque par trop de dynamisme.

Coincé entre un début de carrière fracassant et un retour de vigueur dans la seconde moitié des années 90’, ce "Souls Of Black" se montre par trop linéaire pour susciter un intérêt majeur.

Plus d'information sur http://www.testamentlegions.com



GROUPES PROCHES:
AMNEGA, EXODUS, BORNBROKEN, DEATH ANGEL, OVERKILL, HEATHEN, FORBIDDEN, VICIOUS RUMORS, BAGHEERA, DUBLIN DEATH PATROL

LISTE DES PISTES:
01. Intro / Beginning Of The End - 00:36
02. Face In The Sky - 03:54
03. Falling Fast - 04:05
04. Souls Of Black - 03:22
05. Absence Of Light - 03:55
06. Love To Hate - 03:40
07. Malpractice - 04:44
08. One Man's Fate 04:49
09. The Legacy - 05:31
10. Seven Days Of May - 04:41


FORMATION:
Alex Skolnick: Guitares
Chuck Billy: Chant
Eric Peterson: Guitares
Greg Christian: Basse
Louie Clemente: Batterie


TAGS:
Chant guttural, Old School
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC TESTAMENT
DERNIERE ACTUALITE
TESTAMENT: Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur TESTAMENT
DERNIER ARTICLE
Testament + No Return - Aéronef (Lille) - 14 Juin 2015
Dans le cadre très chaleureux de l'Aéronef, Testament et No Return vont mettre le feu en proposant deux très bons concerts faisant honneur au thrash métal. Tous les articles sur TESTAMENT
DERNIERE INTERVIEW
Chuck Billy revient sur le stress et la douleur qui ont entouré la composition et l'enregistrement de "Brotherhood of the Snake", dernier opus de Testament. Une expérience qu'il veut à tout prix éviter ? Pas si sûr...

NOTES
4/5 (1 avis) 2/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
PETER HAMMILL: The Fall Of The House Of Usher (1991)
ROCK Oeuvre fantasmagorique, dramatique, torturée, son accès en est certes difficile, mais la récompense est à la hauteur de l'obstination que vous mettrez pour trouver la clé… de la maison des cauchemars.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
THE 16 DEADLY IMPROVS: The Triumph Of The 16 Deadly Improvs (2010)
ROCK PROGRESSIF
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT TESTAMENT
TESTAMENT_Brotherhood-Of-The-Snake
Brotherhood Of The Snake (2016)
3/5
4/5
NUCLEAR BLAST / THRASH
TESTAMENT_Dark-Roots-Of-Earth
Dark Roots Of Earth (2012)
4/5
5/5
NUCLEAR BLAST / THRASH
TESTAMENT_The-Formation-Of-Damnation
The Formation Of Damnation (2008)
4/5
3/5
NUCLEAR BLAST / THRASH
TESTAMENT_The-Gathering
The Gathering (1999)
4/5
3/5
AUTRE LABEL / THRASH
TESTAMENT_Demonic
Demonic (1997)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020