GROUPE/AUTEUR:

HEAVY PETTIN'

(DEFAULT)

TITRE:
BIG BANG (1987)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
A.O.R.

"En ces jours-là, le rideau tomba sur Heavy Pettin’ et sa messe fût dite"
LYNOTT - 29.12.2010 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
2/5
En 1983, "Lettin’ Loose", premier album d’Heavy Pettin’, fût un morceau de choix. En 1985, "Rock Ain’t Dead" fût un bon disque, même si la furia des débuts en avait déjà pris un petit coup dans l’aile. En 1987, "Big Bang" acheve, non pas le travail, mais le groupe. La faute à un titre, "Romeo", avec lequel les Ecossais participèrent à la finale pour représenter le Royaume-Uni à l’Eurovision, et à une prestation sur une chaîne TV présentant le produit. Comme nous sommes bons comme du bon pain chez MW, nous vous avons dégoté cette ahurissante chose dans les archives du "Wogan Show", et l’avons mise à votre disposition au bas de cette modeste chronique. C’est un peu notre cadeau de Noël car une bonne tranche de rigolade, ça n’a jamais fait de mal à personne.

Lors de cette finale, Heavy Pettin’ rata son coup et le groupe accrocha une piètre 6ème place. Mais là ne fût pas la pire conséquence de la mièvrerie affichée par le combo sur le plateau, peu aidé il est vrai par le titre interprété. En effet, le petit monde, parfois cruel, du Hard Rock ne pardonna pas aux gamins de Glasgow cette faute de goût et sabra sans état d’âme les pattes des cinq protagonistes qui ne s’en relevèrent jamais. Néanmoins, "Big Bang" ne contenant pas que "Romeo" (heureusement!), il est grand temps de se pencher sur le reste de la galette.

Dés l’entrée en matière, on sent que quelque chose a changé. "Born To Burn", même s’il possède une bonne mélodie, propose claviers au vent, du Hard FM aseptisé où les guitares disparaissent derrière une batterie ayant des allures de boîte à rythme. Envolée la hargne d’antan, évaporées les guitares à la tierce. C’est donc inquiets que nous sommes alors cueillis par le susnommé compagnon de Juliette. Et là, nos bras nous en tombent et les épaules avec. Ce titre est indescriptible, il faut l’entendre pour le croire, mais une chose est certaine, il aurait cartonné dans "La Boum" à la place du "Reality" de Richard Sanderson !

Le reste de l’album ne nous permettra pas de nous remettre du choc, saoulés de coups que nous serons par le mid-tempo "Lonely People" et ses synthés d’ascenseur de parking, l’affligeant "This Is America" qui est au "Hello America" de Def Leppard ce que le pâté Henaf est au foie gras et qui nous gratifie d’un break que n’aurait pas renié Patrick Juvet (!), l’impayable "Madonna On The Radio", rien que le titre déclenche des sueurs froides qui nous rappelle les pires heures d’April Wine et un peu les Buggles, et le répétitif "Heaven Scent" et sa batterie de cuisine (comment qualifier des bruits de casseroles ?) qui culmine aussi haut qu’un dodo de l’Ile Maurice pouvait voler.

Certes, accompagnant "Born To Burn", "Looking For Love" sauve (presque) l’honneur car on y retrouve les chœurs leppardiens. La ballade "Two Hearts" se laisse écouter, même si elle ne vous assurera toutefois pas un succès garanti auprès de la gente féminine, et "Don’t Call It Love" riffe comme les léopards sourds, mais il ne met que peu en émoi.

En ces jours-là, le rideau tomba sur Heavy Pettin’ et sa messe fût dite. Après les offrandes juteuses que furent "Lettin’ Loose" et "Rock Ain’t Dead", « Big Bang » ne resta qu’un fruit blette et pas seulement à cause du ver qu’il contenait. Drôle de nom "Romeo" pour un ver…

Plus d'information sur http://www.angelfire.com/rock3/heavypettin/heavypettinmain.html



GROUPES PROCHES:
DEF LEPPARD

LISTE DES PISTES:
01. Born To Burn - 3:25
02. Romeo - 4:58
03. Lonely People - 5:18
04. This Is America - 5:26
05. Looking For Love - 4:45
06. Madonna On The Radio! - 3:21
07. Don't Call It Love - 4:20
08. Heaven Scent - 3:50
09. Two Hearts - 4:50


FORMATION:
Brian Waugh : Basse
Gary Moat : Batterie
Gordon Bonnar : Guitares
Punky Mendoza : Guitares
Steve Hayman : Chant


TAGS:
Chant aigu
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC HEAVY PETTIN'
NOTES
- /5 (0 avis) 2/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
NO NAME: The Other Side (1998)
ROCK PROGRESSIF
 
CHRONIQUE SUIVANTE
DJAM KARET: The Heavy Soul Sessions (2010)
ROCK
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT HEAVY PETTIN'
HEAVY-PETTIN-_Rock-Ain-t-Dead
Rock Ain't Dead (1985)
4/5
3/5
POLYDOR / HARD ROCK MELODIQUE
HEAVY-PETTIN-_Lettin-Loose
Lettin' Loose (1983)
5/5
4/5
POLYDOR / HARD ROCK MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020