ARTISTE:

LOS DISIDENTES DEL SUCIO MOTEL

(FRANCE)
TITRE:

SOUNDTRACK FROM THE MOTION PICTURE

(2010)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

STONER

TAGS:
Chant éraillé, Chant grave, Groovy, Old School, Sudiste
""
NICOFRED (24.01.2011)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

La scène Stoner / Rock Made In France n’a pas à rougir de la concurrence. Après les très remarqués albums de Bukowski et Mudweiser au premier semestre 2009, l’année suivante fut tout aussi réjouissante, entre la réédition du premier opus de Loading Data et les excellentes surprises concoctées de main de maître par Coffin On Tyres et Water Pipe Cult.
Alors oui, dans ces conditions, le porte-monnaie est mis à rude épreuve, surtout qu’il faut tenir compte de ce premier album de Los Disidentes Del Sucio Motel. Les Maverick Brothers sont de retour après un EP déjà fort tapageur, "Room 159", sorti en 2008. Ce nouvel opus, "Soundtrack From The Motion Picture", fait les yeux doux au cinéma américain, par ailleurs très bien ciblé par l’artwork de la pochette. Une affiche en petit format pleine de symboles qui ont caractérisé les bons vieux road movies où les sales gueules ont la détente facile face à un shérif corrompu, et où les filles à la cuisse légère arpentent la scène d’un rade glauque et enfumé.

Voilà pour ce qui est de l’ambiance toute droite sortie de l’imagination des géniteurs de LDDSM. Mais quand la musique sort des enceintes, la toile de déchire sous les décibels. Car "Soundratck From The Motion Picture" met littéralement le feu aux poudres. Toujours sous haute influence de formations américaines comme QTSA, Fu Manchu, Eagles Of Death Metal mais également des Français de Mudweiser, le quintette strasbourgeois propose pourtant une potion dopante de fabrication dite maison. Et pour cause, des riffs bien gras en couverture, une voix rauque usée par l’eau de feu de Lynchburg (Tennessee) et surtout une section rythmique huilée comme un carter de Harley. Alors bien sûr, rien de bien nouveau sur le fond mais la forme en dira davantage.

Cette imbrication d’éléments moteurs nécessaires à la bonne tenue d’un Stoner / Desert Rock authentique retentissent pleinement à travers cette musique de film au scénario rebondissant. Si les idées ne manquent pas pour échapper aux tôliers locaux, elles sont également bien enrobées sur des compositions truffées d’énergie. Les brutales accélérations en passant par des points d’orgue B3 en introduction (la lourdeur au démarrage de "Sir Dany Jack") et quelques abrasives virées en territoire sudistes, notamment sur des soli dispensés avec conviction, font de cet album un réel moment de plaisir jamais rébarbatif.

La succession des titres met bien en évidence la qualité de leurs contenus respectifs. Même si les années soixante-dix ne sont pas si lointaines pour LDDSM, voir le début des années quatre-vingt si l’on compare "Soundtrack From The Motion Picture" à la Dodge survoltée des Blues Brothers dont l’adage du chauffeur pourrait être ça secoue, ça fonce et ça accroche l’asphalte, leur perception du Stoner en fait (encore) un groupe à surveiller de très près. S’il y a bien une chose importante que les membres de LDDSM aient parfaitement assimilé, c’est que les guitares grasses et le groove forment un point d’appui idéal pour se forger une sérieuse réputation dans ce domaine.

Si en plus de cette consistante résonance, l’humour est au rendez-vous, le carton plein est assuré. Mission accomplie donc pour LDDSM qui finit sa cavale de la meilleure façon possible avec "Somewhere Else To Drive", un folk bluesy acoustique, simple et sans artifice, reflétant au plus juste l’état d’esprit de ce combo déjà cultissime dans l’obscur monde du Stoner / Desert Rock.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/lddsm/





LISTE DES PISTES:
01. Sir Dany Jack - 04:55
02. All Alone - 04:17
03. Not Folk - 04:15
04. Chapter II : Revenge Better Served Cold - 04:55
05. Brotherhood - 03:25
06. A Beauty Among the Crowd - 04:34
07. Backdoor Woman - 04:51
08. No Pity for the Cheater - 04:40
09. Oogie Boogie Drive In Burger - 04:40
10. From 66 to 51 - 06:19
11. Under the Sun of the New Mexico - 04:15
12. Somewhere Else To Drive - 03:54

FORMATION:
Billy "The Mad Guy" Maverick: Batterie
Bobby "The Bear" Maverick: Chant / Basse
Francky "The Ice Screamer" Maverick: Chant / Guitares
Johnny "The Devil" Maverick: Guitares
Sonny "The Magic Finger" McCormick: Chant / Claviers
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
LOS DISIDENTES DEL SUCIO MOTEL: Human Collapse
 
AUTRES CHRONIQUES
I, THE PHOENIX: I, The Phoenix (2010)
ROCK ALTERNATIF -
TEN: Stormwarning (2011)
HARD ROCK MELODIQUE - Si vous avez apprécié jusque-là les travaux de Hughes, vous adhèrerez à cette nouvelle offrande
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT LOS DISIDENTES DEL SUCIO MOTEL
LOS-DISIDENTES-DEL-SUCIO-MOTEL_Polaris
Polaris (2021)
4/5
-/5
KLONOSPHERE / STONER
LOS-DISIDENTES-DEL-SUCIO-MOTEL_Arcane
Arcane (2013)
5/5
4/5
AUTRE LABEL / STONER
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021