GROUPE/AUTEUR:

THE PREACHER AND THE BEAR

(SUÈDE)

TITRE:
SUBURBAN ISLAND (2010)
LABEL:
BLACK STAR FUNDATION
GENRE:
POP

""
REALMEAN - 01.02.2011 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Derrière The Preacher And The Bear, se cache un duo suédois en verve d’inspiration éminemment folk et country, à savoir dans l’ordre, Elin Piel et Fredrik Pettersson. Pour Elin Piel au moins, on pourrait porter crédit à l’analogie, si on en juge ses accents incantatoires de prêtresse oratrice. Folk et country, avons-nous dit ? Le genre a déjà été visité bien des fois, mais ce qui distingue ce "Suburban Island", c’est justement ce vocal inédit à bien des égards. Oscillant constamment entre envolées cristallines et saturées, complaintes juvéniles et semi-éraillées, il permet à Elin Piel de placer son chant à mi-parcours de deux évocations de personnalités antagonistes, celle de femme-enfant et celle de prédicatrice.

Adoubée de cette surprenante faculté vocale, Elin, épaulée de son comparse Fredrik, nous entraîne à la découverte d’horizons acoustiques des plus traditionnels mais réinventés dans leur dimension spirituelle. Nous voilà plongés au cœur d’un road-movie au sens où s’opère la suggestion d’une imagerie changeante et teintée de couleurs sépia ; le défilement d’une route rocailleuse et poussiéreuse, la traversée de villes oubliées, les contours imposants d’un canyon américain, un bivouac sur fond de soleil couchant. En quelque sorte, un lever de rideaux sur un espace sans frontière doublé d’une invitation au recueillement méditatif qu’il inspire, mis en musique tour à tour, au travers de rythmiques festives ("The Man", "Patriot"), parfois saupoudrés d’étincelles plaintives ("Deranged"), ou de vocalises introspectives ou nostalgiques ("Birds", "Leave My Side", "The Greatest Lie").

La partition instrumentale, pour sa part, est classique mais efficace : guitares acoustiques, banjo, harmonica, rien ne manque, et les interprétations sont bien maîtrisées, presque trop. La production, justement très homogène, ne souffre d’aucune faiblesse notable, même si on peut regretter le revers de la médaille; dommage qu’aucun morceau ne sorte réellement du lot, ce qui prive cet album (pourtant contrasté dans sa tonalité émotionnelle) d’un certain relief narratif.

"Suburban Island", c’est l’île de la banlieue, ou, toute réserve d’interprétation faite, le refuge ou l’univers de tout ce qui peut fuir l’urbanisation désincarnée des gigantesques downtown à l’américaine. C’est la jonction de cette fuite vers l’espoir d’horizons sauvages et ensoleillés avec la réflexion spirituelle qui la nourrit, confinée dans son intimité.

Avec un brin d’audace supplémentaire sur le jeu de l’accompagnement instrumental, et avec l’introduction de quelques ponctuations ou figures de styles aptes à briser la linéarité de la narration, nos Suédois parviendraient sans nul doute à surprendre un nouveau public, au-delà des auditeurs communément acquis à la cause du genre.

Plus d'information sur http://www.myspace.com/thepreacherandthebear



GROUPES PROCHES:
-

LISTE DES PISTES:
01. The Reason - 02:44
02. Deranged - 03:23
03. Leave My Side - 03:57
04. This Is Not Your Song - 03:46
05. Birds - 03:39
06. The Man - 03:19
07. The Greatest Lie - 03:28
08. Patriot - 03:45
09. Already Left Town - 04:03


FORMATION:
Elin Piel: Chant / Guitares / Harmonica
Fredrik Pettersson: Guitares / Banjo


TAGS:
Chant aigu, Chant éraillé, Chant féminin, Ballades, Acoustique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC THE PREACHER AND THE BEAR
NOTES
- /5 (0 avis) 2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
Y&T: Earthshaker (1981)
HARD ROCK MELODIQUE
 
CHRONIQUE SUIVANTE
SIX REASONS TO KILL: Architects Of Perfection (2011)
METALCORE
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE PREACHER AND THE BEAR
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020