GROUPE/AUTEUR:

AC/DC

(AUSTRALIE)

TITRE:
STIFF UPPER LIP (2000)
LABEL:
WARNER
GENRE:
HARD ROCK

""
LOLOCELTIC - 03.02.2011 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
La sortie de "Ballbreaker" a fait couler beaucoup d’encre. En effet, une partie du public n’a pas apprécié ce retour aux sources bluesy, cinq ans après le métallique "The Razors Edge". C’est la même durée qui va être nécessaire à la Young Corp. pour nous offrir un successeur à cet album qui a partagé les fans : "Stiff Upper Lip" et sa statue à l’effigie d’Angus. Aidés par le grand frère George, de retour derrière la console, Angus et Malcom ne vont rien faire pour calmer les déçus de "Ballbreaker", car c’est bien une confirmation de la démarche entamée sur ce dernier qu’ils nous offrent ici dans une ambiance de pub enfumé.

Pourtant, il est difficile de comprendre que l’on puisse tordre le nez sur un tel album, et en particulier sur une première partie tonitruante pendant laquelle AC/DC nous balance un titre éponyme, véritable brûlot d’un boogie-blues-rock survitaminé au riff et au refrain irrésistibles. Entre le groovy "Meltdown", le heavy et hypnotisant "House Of Jazz" et son refrain martelé, et le rouleau compresseur d’un "Safe In New York City" qui sera banni des ondes radios US après le funeste 11 Septembre 2001, chaque instant est prétexte à taper du pied et à secouer la tête. Et c’est sans compter sur les deux frères siamois que sont "Hold Me Back" et "Can’t Stand Still", boogie-rock semblants tout droit sortis de l’époque "Powerage" avec leurs accords retenus et leurs riffs obsédants et sautillants, et dont le second nommé a la particularité de voir son solo interprété par Malcom.

Malheureusement, après un "Can’t Stop Rock’n’Roll" dont le refrain hymnique fait office de mise au point après les critiques reçues lors du précédent opus, la suite a tendance à prendre un rythme de croisière pendant lequel il devient difficile de garder son attention éveillée jusqu’à ce que l’accrocheur et dynamique "Give It Up" ne revienne nous remettre les idées en place. Nous noterons cependant la ligne de basse de "Satellite Blues" sur laquelle Cliff Williams se lâche un peu, et le refrain obsédant de "Damned", même si la dynamique de la première partie n’est pas retrouvée. Dommage car nous étions vraiment partis sur des bases dignes d’un nouvel album incontournable.

Tout ceci n’empêche cependant pas "Stiff Upper Lip" de nous apporter une nouvelle dose de ce pub-hard-rock addictif que seul AC/DC peut procurer. Et une fois encore, la came est excellente, suffisamment pour regonfler les batteries des plus usés par le train-train du quotidien. Certains se plaindront d’une production plus intimiste, alors que d’autres s’en réjouiront. Quelques autres verront dans ce nouvel album, un retour vers les racines de l’ère Bon Scott, et les autres parleront d’un rétropédalage après la puissance de "The Razors Edge". Bref, comme tous ses prédécesseurs, et comme tous ceux qui ne manqueront pas de suivre, "Stiff Upper Lip" fait du AC/DC, et c’est bien ça que nous lui demandons. Tant pis pour les autres !

Plus d'information sur http://www.acdcrocks.com/



GROUPES PROCHES:
BLACK ROBOT, NASHVILLE PUSSY, STICKY BOYS, HARD, MAXXWELL, STROKER ACE, JOHNNY CRASH, PILEDRIVER (FR), THE POOR, ELECTRIC DUCKS

LISTE DES PISTES:
01. Stiff Upper Lip - 3:35
02. Meltdown - 3:41
03. House Of Jazz - 3:56
04. Hold Me Back - 3:59
05. Safe In New York City - 4:00
06. Can't Stand Still - 3:42
07. Can't Stop Rock'N'Roll - 4:02
08. Satellite Blues - 3:47
09. Damned - 3:52
10. Come And Get It - 4:03
11. All Screwed Up - 4:37
12. Give It Up - 3:53


FORMATION:
Angus Young: Guitares
Bon Scott: Chant
Cliff Williams: Basse
Malcom Young: Guitares
Phil Rudd: Batterie


TAGS:
Bluesy, Groovy
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC AC/DC
DERNIERE ACTUALITE
AC/DC : Décès de Malcolm Young
Toutes les actualités sur AC/DC
DERNIER ARTICLE
AC/DC - STADE DE FRANCE - 18 JUIN 2010
En cette fin de printemps, l'un des plus grands groupes de rock donnait deux représentations sur Paris. La deuxième soirée était l'occasion pour Musiwaves d'assister à un show à la hauteur de leur carrière. Tous les articles sur AC/DC
NOTES
3.4/5 (5 avis) 2.6/5 (8 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ELOY: Ocean (1977)
ROCK PROGRESSIF
 
CHRONIQUE SUIVANTE
YERSINIA: Efter Oss Syndafloden (2011)
METALCORE
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT AC/DC
ACDC_Rock-Or-Bust
Rock Or Bust (2014)
3/5
3.6/5
COLUMBIA / HARD ROCK
ACDC_Backtracks
Backtracks (2009)
4/5
5/5
SONY BMG / HARD ROCK
ACDC_Black-Ice
Black Ice (2008)
4/5
3.8/5
COLUMBIA / HARD ROCK
ACDC_Ballbreaker
Ballbreaker (1995)
5/5
3.8/5
WARNER / HARD ROCK
ACDC_The-Razors-Edge
The Razors Edge (1990)
4/5
4/5
ATLANTIC RECORDS / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020