GROUPE/AUTEUR:

GARY MOORE

(IRLANDE)

TITRE:
WILD FRONTIER (1987)
LABEL:
10T
GENRE:
HARD ROCK MELODIQUE

""
NESTOR - 09.02.2011 - (3) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
"Wild Frontier" est certainement l’album dans lequel le chanteur / Guitariste irlandais fait le plus parler ses racines celtiques. Aboutissement de la première partie de sa carrière solo, ce disque clôture sa période « Hard Rock » en annonçant déjà des velléités d’émancipation et de changement qui le conduiront vers les rivages du Blues.

Ce court album (7 chansons + une reprise) a en effet déjà un pied en dehors du hard Rock traditionnel que Gary Moore affectionnait jusqu’alors. La puissance dont il était coutumier laisse ici la part belle aux émotions et aux ambiances plus folkloriques. Le bougre nous emmène au cœur d’un hard FM musclé, mâtiné parfois de climats celtiques.

Ainsi, si le très bon "Thunder Rising" incorpore quelques phrases musicales typiquement irlandaises, avec l’émouvant "Johnny Boy" nous plongeons totalement dans la verte Erin. Pour le reste nous avons droit à un Hard Rock très mélodique, soutenu par des guitares omniprésentes qui donnent volontier dans le grandiloquent, et des claviers qui bien que majoritairement excellents, ne sont pas toujours du meilleur goût. Ou pour être plus précis, des claviers qui pâtissent parfois d'un son très ancré dans les années 80 ayant donc assez mal vieillis.

Les deux instruments se marient à merveille pour générer un son puissant et très dynamique. Les riffs de "Over The Hill And Far Away" sont ainsi renforcés de belle manière par la présence aux claviers de Neil Carter, ce dernier reproduisant avec bonheur de très belles parties de violon celtisant. Le son de batterie est quand à lui assez surprenant, très puissant et mécanique, au point que l’on en vient à se demander s’il ne s’agit pas de parties enregistrées à l’aide d’une boîte à rythme de type "Drumulator". Sentiment renforcé par le fait qu’aucun batteur ne soit mentionné sur le disque. Pour autant ce choix, s’il peut générer un rejet chez certains, se révèle assez heureux et apporte une petite touche de modernité. A l’inverse, et malgré l’utilisation de quelques "Reverb", l’instrumental "The Loner" donne plutôt dans la simplicité. Et, s’il ne parvient pas toujours à retenir ses velléités d’envolés guitaristiques, Gary Moore parvient tout de même à adopter une sobriété qui lui permet d’accoucher de cette superbe ballade gorgée d’émotions.

Quelque soit le type d’ambiance développé, dynamique et moderne ou bien plus mélancolique, le résultat est toujours excellent. Tout au plus peut on regretter le type de Production et d’orchestration, qui font un peu trop la part belle à des sonorités très connotées années 80 et qui ne dotent pas forcément ce disque des meilleurs atouts pour affronter le temps. Mais pour ce qui est des compositions et de l’interprétation, il s’agit presque d’un sans faute. Même la reprise un peu incongrue, au regard du faible nombre de titres proposés sur cet album, du "Friday On My Mind" des Easybeats passe très bien. On y découvre un Gary Moore très en voix qui assume avec beaucoup de crédibilité son rôle de chanteur, rôle qu’il devait partager avec Phil Lynott, initialement prévu pour prêter sa voix au titre "Over The Hills And Far Away" et dont la mort en 1986 rendit cette nouvelle association impossible.

Ce disque a été proposé en plusieurs versions comprenant des bonus oscillant entre version longue et version dansante. Une édition "double album" est particulièrement recommandable, agrémentée d’une version longue et d’une version live de "The Loner", et de versions allongées de "Over The Hills And Far Away" et de "Wild Frontier" qui se voient ornées de nombreux petits bidouillages sonores.

Plus d'information sur http://www.gary-moore.com/



GROUPES PROCHES:
GENERAL STORE, JOE BONAMASSA, TONY SPINNER, BLACK STAR RIDERS, JEFF HEALEY, G-FORCE, JOHN NORUM, PAT TRAVERS, FRED CHAPELLIER, THIN LIZZY

LISTE DES PISTES:
01. Over The Hills And Far Away - 05:20
02. Wild Frontier - 04:14
03. Take A Little Time - 04:05
04. The Loner - 05:54
05. Friday On My Mind - 04:11
06. Strangers In The Darkness - 04:38
07. Thunder Rising - 05:43
08. Johnny Boy - 03:15


FORMATION:
Bob Daisley:
Gary Moore: Chant / Guitares
Neil Carter: Chant / Claviers


TAGS:
Ballades, 80's, Accessible / FM, Bluesy, Celtique
 
 
(3) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
JEANLUC - 19/04/2011 -
0 0
5/5
Certainement le meilleur album de Gary pour sa période hardrock, avec des titres excellents, en version longue ou normale, over the hills, wild frontier !
Et que dire du fantastique The loner, avec sa version live de 12 minutes, véritable joyau de guitare et d'émotion...découverte plus tard !
Gary moore savait tout faire avec sa guitare, du rapide, du lent, du rock, du blues, quelle palette et que de plaisirs à l'écouter, sur cd malheureusement maintenant...

LYNOTT - 09/02/2011 -
0 0
4/5
Quand Gary faisait encore du Hard Rock ... un bon disque, bien mélodieux avec quelques tubes indéboulonnables comme "Over The Hills..." et "Thunder Rising". Le côté celtique est très présent en effet, voilà qui donne une teinte particulière à cet opus, Phil Lynott aurait apprécié ...
... et Gary ne nous en fera jamais plus des comme ça, ni aucun autre d'ailleurs, rest in peace Monsieur Moore.

DARK SCHNEIDER - 11/02/2011 -
0 0
5/5
Contrairement à ce qu'affirme la chronique, il ne s'agit pas du dernier album "hard rock" de Gary Moore. Le dernier étant le suivant, After The War, qui est une véritable synthèse de toute sa période hard (les 80's quoi), album très recommandable d'ailleurs.
La track list est également incomplète : elle ne mentionne que les titres de la version LP d'origine. Mais la version CD de la même époque comprenait déjà en plus les versions longues de "Wild Frontier" et "Over The Hills" ainsi que le titre "Crying In The Shadows".
A part cela, cet album est sans conteste un des meilleurs de Moore malgré ses petits défauts de prod. Les compos sont justes parfaites. Un disque très varié en plus.

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC GARY MOORE
DERNIERE ACTUALITE
GARY MOORE : Nouvel lyric video live
Toutes les actualités sur GARY MOORE
DERNIER ARTICLE
EDITO AVRIL 2011 - SALUT GARY
Edito hommage à Gary Moore Tous les articles sur GARY MOORE
NOTES
5/5 (3 avis) 4/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
WHITE LION: Fight To Survive (1985)
HARD ROCK MELODIQUE
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ELOY: Power And The Passion (1975)
ROCK PROGRESSIF
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT GARY MOORE
GARY-MOORE_Bad-For-You-Baby
Bad For You Baby (2008)
4/5
5/5
EAGLE ROCK ENTERTAINMENT / BLUES
GARY-MOORE_Close-As-You-Get
Close As You Get (2007)
4/5
-/5
EAGLE ROCK ENTERTAINMENT / BLUES
GARY-MOORE_Old-New-Ballads-Blues
Old New Ballads Blues (2006)
3/5
-/5
EAGLE ROCK ENTERTAINMENT / BLUES
GARY-MOORE_Power-Of-The-Blues
Power Of The Blues (2004)
4/5
-/5
SANCTUARY / BLUES
GARY-MOORE_Back-To-The-Blues
Back To The Blues (2001)
4/5
-/5
SANCTUARY / BLUES
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020