GROUPE/AUTEUR:

MANILLA ROAD

(ETATS UNIS)

TITRE:
OPEN THE GATES (1985)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
HEAVY METAL

""
CHILDERIC THOR - 11.02.2011 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Pardon de passer encore pour de vieux cons, mais Open The Gates devrait raviver pas mal de souvenirs chez les plus anciens d'entre-vous qui se rappelleront peut-être la chronique que Hard Rock Magazine en avait tiré à l'époque ainsi que du magnifique vinyle, format qui permettait alors d'admirer à l'infini les pochettes des albums dont elles étaient l'écrin précieux en même temps que le sésame.

Préparé par Crystal Logic son déjà remarquable prédécesseur, Open The Gates marque très certainement l'apogée aussi bien artistique que commerciale de Manilla Road, qui ne réussira jamais réellement par la suite à égaler cette pierre angulaire. Il ouvre un second chapitre dans la carrière de ce qui est alors un trio (il le restera jusqu'à sa dissolution en 1990), nouvelle ère représentée par l'arrivée du batteur Randy Foxe, au jeu plus brut que Rick Fisher et le deal avec Black Dragon Records. C'est sous cette mouture que les disques les plus mémorables seront gravés jusqu'à The Courts Of Chaos.

Open The Gates porte tous les signes distinctifs de la signature Manilla Road telle qu'elle le reste dans l'imaginaire du fan de heavy Metal : un Hard Rock épique et superbement lourd aux portes du Doom, une guitare qui hurle ("Metalstorm"), une thématique fantastique et légendaire ("Hour Of The Dragon") et ce chant qui, tour à tour, racle ou se pare de teintes presque progressives lorsqu'il se fait plus clair ("Astronomica").

En ouvrant ses portes ou en le redécouvrant aujourd'hui, on mesure combien Manilla Road, s'il puisait alors dans le creuset maidenien (le lent "The Fires Of Mars") a tenté bien avant les Anglais d'allier motifs aux confins du progressif et heavy puissant. Il suffit d'écouter "The Ninth Wave" qui, du haut de ses presque dix minutes, demeure la pièce maîtresse de l'album, pour réaliser la proximité avec les derniers Iron Maiden. Les harmonies vocales de Mark Shelton, bien que celui-ci ne saurait être considéré comme un grand chanteur, ne sont pourtant pas sans évoquer celles de Bruce Dickinson. Le parallèle est étonnant et témoigne, si besoin en était encore, de la valeur malheureusement trop peu reconnue d'un groupe qui mérite mieux que le relatif anonymat dans lequel il est réduit désormais.

Pourtant, au milieu des années 80, Open The Gates, formidable ensemble de titres alternant envolées homériques ("Witches Brews") et brulots porteurs de cette patte des plus agressives pour l'époque ("Open The Gates" qui baigne dans une ambience très sombre ou le rapide "Road Of Kings"), impose Manilla Road à la lisière du Heavy Metal et de la vague Thrash qui ne tardera pas à faire des ravages dans les années qui suivront. Enfin, il forme avec The Deluge, publié moins d'un an après, un séduisant diptyque à la fois brut de décoffrage et mélodique, que tous les fans du genre se doivent de posséder.

Plus d'information sur http://truemetal.org/manillaroad



GROUPES PROCHES:
BUD TRIBE, T.I.R., RAINBOW, THE GATES OF SLUMBER, DREAMCATCHER, ALTAR OF OBLIVION, HELL, HIGH ON FIRE, IRON MAIDEN, GRAND MAGUS

LISTE DES PISTES:
01. Metalstrom - 05:17
02. Open The Gates - 02:20
03. Astronomica - 05:00
04. Weavers Of The Web - 04:18
05. The Ninth Wave - 09:31
06. Heavy Metal To The World - 03:19
07. The Fires Of Mars - 06:13
08. Road Of Kings - 05:46
09. Hour Of The Dragon - 04:45
10. Witches Brew - 06:21


FORMATION:
Mark Shelton: Chant / Guitares
Randy Foxe: Batterie
Scott Parks: Basse


TAGS:
80's, Epique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC MANILLA ROAD
DERNIERE ACTUALITE
Manilla Road: Mysterium
Toutes les actualités sur MANILLA ROAD
NOTES
4/5 (1 avis) 4/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
LAZARUS A.D.: Black River Flows (2011)
THRASH
 
CHRONIQUE SUIVANTE
TYGERS OF PAN TANG: Wild Cat (1980)
HARD ROCK
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MANILLA ROAD
MANILLA-ROAD_Crystal-Logic
Crystal Logic (1983)
4/5
3/5
ROADSTER RECORDS / HEAVY METAL
MANILLA-ROAD_Metal
Metal (1982)
3/5
-/5
ROADSTER RECORDS / HEAVY METAL
MANILLA-ROAD_Invasion
Invasion (1980)
4/5
-/5
ROADSTER RECORDS / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020