ARTISTE:

GARY MOORE

(IRLANDE)
TITRE:

AFTER THE WAR

(1989)
LABEL:

VIRGIN

GENRE:

HARD ROCK MELODIQUE

TAGS:
80's, Bluesy, FM, Groovy
""
NICOFRED (28.02.2011)  
4/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Les années quatre vingt arrivent à leurs termes. Des fleurons du Hard Rock comme Aerosmith gravent un monumental "Pump" alors que les petits nouveaux de Kingdom Come offrent un successeur à leur premier et très prometteur album au titre éponyme. Bien entendu, Gary Moore ne se fait pas oublier puisqu’il publiera "After The War" avec la même équipe que sur le précédent et très estimé opus "Wild Frontier", mais en s’appuyant cette fois-ci sur un batteur de renom en la personne de Cozy Powell.

"After The War" ne sera pas un "Wild Frontier Bis" et encore moins une suite qui aurait pu s’avérer logique compte tenu du succès rencontré dès sa sortie en 1987. La trame de fond se situe toujours dans le Hard Rock mélodique mais l’approche en est beaucoup plus simple et directe. Les claviers de Neil Carter ne seront conquérants que sur le morceau donnant son titre à l’album car par la suite, leur présence se fera nettement plus subtile. La section rythmique à toute épreuve composée par le duo Daisley / Powell n’a plus grand chose à prouver, si ce n’est sa redoutable efficacité en toutes circonstances. Gary Moore, comme à son habitude, est irréprochable d’un bout à l’autre.

Mais ce qui fait réellement de cet album une pièce de choix, et non pas seulement "un de plus" dans la discographie bien fournie du géant irlandais, réside sur une diversité fort intéressante guidée par la patte immédiatement reconnaissable du Maître. Pourtant, d’un titre à l’autre, Gary Moore change très aisément de style tout en évitant le piège que peut tendre un patchwork irrémédiablement décousu. Sa terre natale est fièrement représentée par "Blood Of Emeralds", tandis que "Led Clones" se fait un écho parodique de groupes très inspirés par Led Zeppelin. La prestation vocale d'Ozzy Osbourne y est d'ailleurs très convaincante. Le Hard Rock façonné US n’échappe pas à la rigueur de ce guitariste hors norme, comme le prouvent "This Thing Called Love" au feeling très proche de Van Halen et "Ready For Love" semblable à un 4X4 customisé façon ZZ Top. Plus classiques et représentatifs des années quatre vingt, des morceaux aux tempi plus soutenus tels que "Speak For Yourself" ou "Running From The Storm" passent plutôt bien l'épreuve du temps.

Rien ne laissait donc présager que Gary Moore allait tirer ses dernières cartouches dans la cible Hard Rock, si ce n’est la somptueuse reprise "The Messiah Will Come Again" empruntée au répertoire du grand bluesman qu'est Roy Buchanan. Car "After The War" restera l'ultime témoignage de Gary Moore envers ce qui l’a fait connaître et reconnaître pendant presque deux décennies comme un génie de la six cordes. Voilà qui peut sans doute expliquer pourquoi cette production foisonne de variété, comme si le virtuose avait déjà en tête quelque chose d’autre avec dans ses bagages le talent et la puissance pour impressionner les King de la profession Blues.


Plus d'information sur http://www.gary-moore.com/





LISTE DES PISTES:
01. Dunluce (part I) - 01:23
02. After The War - 04:17
03. Speak For Yourself - 03:43
04. Livin' On Dreams - 04:15
05. Led Clones - 06:09
06. The Messiah Will Come Again- 07:29
07. Running From The Storm - 04:46
08. This Thing Called Love - 03:23
09. Ready For Love - 05:41
10. Blood Of Emeralds - 08:22
11. Dunluce (Part II) - 03:55

FORMATION:
Bob Daisley:
Cozy Powell: Batterie
Gary Moore: Chant / Guitares
Neil Carter: Chant / Claviers
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
LYNOTT
28/02/2011
  0 0  
3/5
Dernière œuvre Hard Rock du Maître, versons une larme.
Un bon album, trés patchwork dans la forme en effet, contenant une charge acide ("Led Clones") sur Kingdom Come (groupe pourtant méritant) un peu gratuite, même s'il est clair que Thin Lizzy, d'où est issu Gary, n'a jamais copié personne.
Un disque à ne pas mésestimer notamment grâce à la présence du punchy "After The War" et du magnifique "Blood Of Emeralds".
7.5 en ce qui me concerne.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
3.5/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
GARY MOORE : Nouveau morceau
DERNIER ARTICLE
EDITO AVRIL 2011 - SALUT GARY
Edito hommage à Gary Moore
 
AUTRES CHRONIQUES
PETER HAMMILL: Thin Air (2009)
ROCK - Avec peu d'instruments, peu de notes, presqu'aucune mélodie, Peter Hammill crée une œuvre dramatique magnifique.
AXESS-MAXXESS: Impact (2010)
ROCK PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT GARY MOORE
GARY-MOORE_Bad-For-You-Baby
Bad For You Baby (2008)
4/5
5/5
EAGLE ROCK ENTERTAINMENT / BLUES
GARY-MOORE_Close-As-You-Get
Close As You Get (2007)
4/5
5/5
EAGLE ROCK ENTERTAINMENT / BLUES
GARY-MOORE_Old-New-Ballads-Blues
Old New Ballads Blues (2006)
3/5
-/5
EAGLE ROCK ENTERTAINMENT / BLUES
GARY-MOORE_Power-Of-The-Blues
Power Of The Blues (2004)
4/5
-/5
SANCTUARY / BLUES
GARY-MOORE_Back-To-The-Blues
Back To The Blues (2001)
4/5
5/5
SANCTUARY / BLUES
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021