ARTISTE:

STEVE LUKATHER

(ETATS UNIS)
TITRE:

CANDYMAN

(1994)
LABEL:

COLUMBIA

GENRE:

ROCK

TAGS:
Guitar-Hero, Jazzy, Technique
""
MR.BLUE (03.03.2011)  
5/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Guitariste/chanteur et figure de proue du groupe Toto depuis sa création en 1977, mais aussi guitariste de studio le plus demandé de L.A entre 1978 et 1990 (Mc Cartney, Mickael Jackson, Elton John, Lionel Richie, Miles Davis, Clapton et autant de centaines de disques), Steve Lukather ajoute une corde à son arc en créant avec d'autres monstres de studio, le groupe Los Lobotomys en 1989. Cette superformation regroupe les artistes se produisant régulièrement au "The Baked Potato" d'Hollywood (Jeff Porcaro, Vinnie Colaiuta, Lenny Castro, Will Lee, David Garfield…) et donne dans un genre qui mélange Rock, Blues, Jazz, Latin, Reggae et plus encore, parfois au sein d'un même titre. Lukather décrit ce genre simplement en parlant "d'Anti-Pop Music, mélange entre ton pire cauchemar et un rêve humide".

Pourquoi donc s'étaler sur ce groupe me direz-vous ? Simplement car ce "Candyman" aurait pu (dû ?) sortir sous l'appellation Los Lobotomys et reste souvent considéré comme le second enregistrement officiel du groupe. Car en dehors de l'absence de Porcaro, remplacé désormais par Simon Phillips, toute l'équipe du Baked Potato est ici réunie, même à la composition.

Et l'album démarre avec le titre qui synthétise sans doute le mieux toutes les facettes musicales présentes ici. En dehors du côté tribal relevé par les percus et les chœurs massifs, "Hero With A 1000 Eyes" possède un côté Jazzy (le solo de basse), un autre Rock (le riff) et une ligne AOR dans le chant et le texte. Puissant et riche, il ouvre un bal sans temps mort, dans lequel aucun titre n'est en dessous de l'autre. Le groupe enchaine avec une reprise (son exercice favori) et met Hendrix à l'honneur avec un "Freedom" très dense et groovy, car riche de 7 musiciens et de Paul Rodger aux chœurs. L'autre reprise, en fin d'album est "The Bomber" de Joe Walsh, un autre Rock pur et direct. Luke, sur son terrain de jeu favori, y brille de mille feu, brandissant une guitare au son énorme (c'est à cette époque, plus encore que sur les derniers albums de Toto en date, qu'il trouve Le Son unique et caractéristique qu'il a gardé depuis).

"Extinction Blues", qui dépasse les 5 minutes (comme la majorité des titres ici) propose une autre facette de la formation : les racines Blues, un Blues à la mode califorienne qu'on plante avec une belle distorsion et des "Oh, Oh, Oh fédérateurs. Tout en feeling, il dévoile un Lukather décidément très en voix. "Born Yesterday", comme "Borrowed Time" et son superbe solo de guitare sèche, sont les seuls titres qui sortent du cadre "Los Lobotomys" et se rapprochent curieusement de… Toto. C'est là que l'on retrouve toute la patte également d'un Luke en solo : Mid ou Slow tempo feutré, AOR solide gavé de Sax, piano, synthé et percussions, tellement bon que la longueur des titres ne pèse pas.

Le ciel s'obscurcit avec "Never Walk Alone", ses nappes de Hammond tenus par Paich himself et sa guitare plaintive s'épanouissant en soli languissants. Deux instrumentaux viennent apporter un grain de folie à l'ensemble. "Party In Simon's Pants", fruit de la première collaboration Lukather/Phillips est un morceau en 17/8 bien plus éprouvant et jouissif que le "Dave's Gone Skiing" de Toto. Eblouissant de technicité et de groove, il procure un plaisir simple en faisant compliqué. Quelle classe ! Et si "Froth" est bien moins célèbre, ce second titre instrumental n'en a pas moins de panache. A la mise en route très lascive succède un déluge musical à la transition bien amenée, théâtre d'un échange sulfureux entre guitare, sax et clavier. "Never Let Them See You Cry", énergique et aux superbes lignes de guitare, rapide et percussif aurait pu prétendre au statut d'Opener s'il n'était pas tant racé de présence Latino.

L'album s'achève sur un hommage à Jeff Procaro très riche en émotion, un des titres favoris de Luke encore à ce jour. Un album complet en hommage à Jeff suivra peu après, dans lequel on retrouvera tous les musiciens présents ici, entourés d'une large équipe de camarades de scène ou de studio... Mais ceci est une autre histoire. Pour l'heure, régalez-vous à l'écoute de cet album aux allures de tour de force, sans doute l'un des plus aboutis de Lukather car fruit d'un réel travail de groupe. Enorme !


Plus d'information sur http://www.stevelukather.net



GROUPES PROCHES:
JEFF BECK, TOTO


LISTE DES PISTES:
01. Hero With A 1,000 Eyes – 06:30
02. Freedom – 04:07
03. Extinction Blues – 04:59
04. Born Yesterday – 07:07
05. Never Walk Alone – 09:42
06. Party In Simon's Pant – 05:45
07. Borrowed Time – 07:20
08. Never Let Them See You Cry – 05:03
09. Froth – 09:40
10. The Bomber - 05:31
11. Song For Jeff – 07:08

FORMATION:
Chris Trujillo: Percussions
David Garfield: Claviers
John Pena: Basse
Larry Klimas: Saxophone
Lenny Castro: Percussions
Simon Phillips: Batterie
Steve Lukather: Chant / Guitares / Hammond organ ; Wurlitzer
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
5/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
STEVE LUKATHER: Nouvelle video
DERNIERE INTERVIEW
DE STEVE LUKATHER 16 NOVEMBRE 2011
C'est à Anvers, à quelques heures de son concert sur la tournée du 'All's Well That Ends Well Tour', que Musicwaves a eu la chance d'interviewer pour la seconde fois Steve Lukather, un guitariste d'exception décidément très bavard...
 
AUTRES CHRONIQUES
THE ANGELS: Liveline (1987)
HARD ROCK -
FINN ARILD: Testament (2011)
ROCK PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT STEVE LUKATHER
STEVE-LUKATHER_Transition
Transition (2013)
4/5
-/5
MASCOT LABEL GROUP / ROCK
STEVE-LUKATHER_All-s-Well-That-Ends-Well
All's Well That Ends Well (2010)
4/5
-/5
SCARLET RECORDS / ROCK
STEVE-LUKATHER_Ever-Changing-Times
Ever Changing Times (2008)
4/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
STEVE-LUKATHER_Santamental
Santamental (2003)
5/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
STEVE-LUKATHER_No-Substitutions-Live-In-Osaka
No Substitutions : Live In Osaka (2001)
4/5
-/5
FAVORED NATIONS / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021