GROUPE/AUTEUR:

TRAUMPFAD

(ALLEMAGNE)

TITRE:
AUFBRUCH (2011)
LABEL:
AUTOPRODUCTION
GENRE:
HARD ROCK MELODIQUE

""
CORTO1809 - 01.04.2011 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Cinq ans après "Die Kreise Schliessen Sich" - qui n'avait pas laissé un souvenir impérissable - les allemands de Traumpfad reviennent avec leur nouvel album "Aufbruch". Premier constat en faisant un rapide détour du côté du line-up, celui-ci n'a pas changé. Cela présage-t-il un album dans la lignée du précédent ?

Autant tuer dans l'œuf cet insoutenable suspens : la réponse est malheureusement positive. Traumpfad fait du Traumpfad, c'est-à-dire un hard rock plutôt lourd dans lequel pointent de temps en temps des passages lumineux, mais bien trop courts et peu fréquents. Les compositions assez linéaires se ressemblent, couplets/refrains et breaks instrumentaux, tantôt assumés par les claviers, tantôt par les guitares, les premiers, aériens et inspirés apportant systématiquement légèreté et fraicheur, quand les secondes, manquant sensiblement de technicité, affadissent une musique déjà bien plate.

Le chant manque de conviction et de puissance pour une musique qui essaye de jouer dans la catégorie poids lourd. Il n'est jamais meilleur que sur les passages moins heavy, car la voix est juste et semble bien mieux convenir à des mélodies plus douces. La batterie et les guitares noient souvent les titres sous une profusion de décibels bien grasses entrentenue par des riffs ennuyeux et convenus. Comme sur l'album précédent, seul Matthias Unterhuber tire son épingle du jeu par ses interventions incisives et variées (l'introduction du premier titre "Sol", constituée de quelques notes cristallines au piano, laissait augurer du meilleur), mais ne peut à lui seul dégager le groupe de l'ornière que creusent impitoyablement guitares et batterie.

"Sol", "Die Reise" (au final Purpleien), "Vater Und Sohn", le meilleur titre de l'album où les vocalises de Anja Lange apportent une touche de sensibilité et "Zwei Seelen" où la batterie prouve qu'elle peut être présente sans être envahissante, s'ils ne sont pas d'une originalité époustouflante, s'écoutent agréablement. Par contre, "Octopussy Aether", seul instrumental, ne tient pas ses promesses malgré un début aguicheur où le piano, encore lui, égrène avec dextérité ses notes aigües sur fond de cymbales. Si certains passages sont intéressants, le titre tire en longueur et n'est pas dépourvu de lourdeur et de répétitions, renforçant l'impression que Traumpfad pêche côté créativité.

Un cran légèrement au-dessus de "Die Kreise Schliessen Sich", "Aufbruch" ne décolle cependant jamais vraiment. Il s'élève le temps de quelques mesures, puis retombe gauchement sur le sol. Les moteurs tournent à plein régime, probablement un peu trop : nuances et sensibilité sont des vertus musicales que le groupe ne cultive pas suffisamment, même s'il semble en posséder le potentiel.

Plus d'information sur http://www.traumpfad.info/



GROUPES PROCHES:
NEKTAR, THRESHOLD, URIAH HEEP, DEEP PURPLE

LISTE DES PISTES:
01. Sol - 08:16
02. Vergeltung - 02:57
03. Die Reise - 07:14
04. Angstfabrik - 04:07
05. Zu Viel - 03:43
06. Vater Und Sohn - 03:41
07. Der Neue Weg - 05:06
08. Der 100. Affe - 03:29
09. Winterschlaf – 12:13
10. Zwei Seelen - 07:21
11. Octopussy Aether – 11:01


FORMATION:
Andreas Brandl: Batterie
Anja Lange: Chant (6)
Flo Huber: Chant
Jonny Faggetter: Basse
Marko Effenberger: Guitares
Matthias Unterhuber: Claviers


TAGS:
Lourde, Old School
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC TRAUMPFAD
NOTES
- /5 (0 avis) 2.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
BURZUM: Hvis Lyset Tar Oss (1994)
BLACK METAL
 
CHRONIQUE SUIVANTE
RHINO BUCKET: Who's Got Mine (2011)
HARD ROCK
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT TRAUMPFAD
TRAUMPFAD_Die-Kreise-Schliessen-Sich-
Die Kreise Schliessen Sich (2006)
2/5
-/5
AUTRE LABEL / HARD ROCK MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020