GROUPE/AUTEUR:

BENIGHTED

(FRANCE)

TITRE:
ASYLUM CAVE (2011)
LABEL:
SEASON OF MIST
GENRE:
DEATH METAL

""
SICK01 - 26.04.2011 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Formé en 1998, les français de Benighted se sont imposés comme un combo important dans le paysage du Death Grind européen. Après cinq albums studio dont les très bon "Identisick" (2005) et "Icon" (2007), le groupe revient en 2011 avec "Asylum Cave" montrant un Benighted plus moderne.

Le choix du concept ancre Benighted dans la réalité et l’actualité. "Asylum Cave" est basé sur l’affaire Fritzl, dans laquelle une jeune femme autrichienne fut séquestrée dans une cave, violentée et violée par son père, Joseph Fritzl, pendant 24 ans. La production moderne et puissante pourra paraître paradoxale avec l’idée d’un long enfermement et le côté répugnant de l’affaire.

Outre l’aspect mélodique, la recrudescence de rythmes saccadés et la présence de Pig Squeals ("The Cold Remains") ou de parties vocales plus typées Hardcore ("Unborn Infected Children") rapprochent considérablement la musique de Benighted au mouvement Deathcore. Si Benighted perd ainsi en brutalité, le contenu global reste tout de même de qualité. Les parties les plus complexes sont exécutées avec précision, tel le break central d’"Asylum Cave" avec ses mesures 7/8, qui redynamisent considérablement le titre. Le blast-beat et la double pédale extrêmement rapide sont des composantes essentielles du jeu de batterie. Julien fait preuve quant à lui d’une grande diversité dans son chant, alternant voix gutturales aiguës et graves ("A Quiet Day"), pig squeals et chant hardcore. Enfin, comme sur les albums précédents, les parties de guitare font preuve d’une certaine virtuosité, les passages en tapping de "Prey" et les harmoniques sweepées d’"Unborn Infected Children" en sont de bons exemples. Les soli montrent un sens mélodique prononcé et une vélocité importante avec une mention spéciale au magnifique et très virtuose solo de "Lethal Merycism".

Malheureusement, quelques parties s'avèrent très en dessous que l’on peut attendre d’un groupe de la trempe de Benighted. Deux exemples : les guitares mélodiques et simplistes à la fin de "Hostile" créent une ambiance superficielle bien pauvre et les parties Hip-Hop scratchées de "Drowning" qui, bien qu’originales dans ce genre de musique, restent anecdotiques et n’apportent pas grand-chose à l'ensemble.

Compare aux deux précédentes réalisations du groupe, ce dernier opus déçoit donc un peu. Même si la musique est toujours de qualité, brutale et relativement technique, la formation nous laisse sur notre faim. Attendons la suite pour voir si ce n'est qu'une erreur de parcours...

Plus d'information sur http://www.myspace.com/brutalbenighted



GROUPES PROCHES:
ABORTED, FIT FOR AN AUTOPSY, FOR MANY REASONS

LISTE DES PISTES:
01. Asylum Cave - 3.30'
02. Let The Blood Spill Between My Broken Teeth - 3.52'
03. Prey - 3.53'
04. Hostile - 2.40'
05. Fritzl - 4.36'
06. Unborn Infected Children - 4.08'
07. The Cold Remains - 3.58'
08. A Quiet Day - 3.39'
09. Shadows Descend - 2.57'
10. Swallow - 3.00'
11. Lethal Merycism - 3.34'
12. Drowning - 5.19'


FORMATION:
Eric Lombard: Basse
Julien Truchan: Chant
Kévin: Batterie
Liem N'Guyen: Guitares
Olivier Gabriel: Guitares


TAGS:
Chant grunt/growl, Chant guttural
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC BENIGHTED
DERNIERE ACTUALITE
DEATH AWAITS Fest ce vendredi 29 mai (virtual edition)
Toutes les actualités sur BENIGHTED
DERNIER ARTICLE
Chaulnes Metal Fest - 20 Avril 2019
Pour cette édition 2019 le Chaulnes Métal Fest a mis les petits plats dans les grands avec une affiche riche et variée. Tous les articles sur BENIGHTED
DERNIERE INTERVIEW
Benighted laboure les terres death depuis plus de vingt ans et nous revient avec "Obscene Repressed", neuvième méfait d'une discographie placée de la violence mais loin d'être monochrome...

NOTES
- /5 (0 avis) 2.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
QUEEN: Queen (1973)
HARD ROCK MELODIQUE "Queen" est mieux qu'une curiosité. C'est un excellent album, montrant une facette inattendue d'un groupe caméléon, qui mérite de figurer dans votre discographie aux côtés de ses grands frères.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
DRIVING DEAD GIRL: Don't Give A Damn About Bad Reputation (2011)
ROCK
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BENIGHTED
BENIGHTED_Obscene-Repressed
Obscene Repressed (2020)
4/5
-/5
SEASON OF MIST / DEATH METAL
BENIGHTED_Necrobreed
Necrobreed (2017)
4/5
-/5
SEASON OF MIST / DEATH METAL
BENIGHTED_Carnivore-sublime
Carnivore Sublime (2014)
4/5
-/5
SEASON OF MIST / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020