GROUPE/AUTEUR:

VAN DER GRAAF GENERATOR

(ROYAUME UNI)

TITRE:
A GROUNDING IN NUMBERS (2011)
LABEL:
ESOTERIC RECORDINGS
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

""A Grounding In Numbers" ne dépare pas l'œuvre de Van der Graaf Generator qui reste fidèle à ses principes et à ses valeurs."
CORTO1809 - 14.04.2011 - (2) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Depuis sa résurrection, Van der Graaf Generator semble s'être installé dans le rythme confortable d'un album tous les trois ans. Après "Present" (2005), puis "Trisector" (2008), 2011 donne le jour au dernier en date, "A Grounding In Numbers".

Pour les amateurs du groupe, chaque nouveau disque est attendu avec impatience et fait figure d'évènement tant la musique délivrée par VDGG sort des sentiers battus au point qu'il est impossible de patienter en écoutant d'autres groupes s'inspirant peu ou prou de son style. Cela s'explique certainement par la personnalité atypique de leur leader, Peter Hammill, qui exprime avec une sincérité troublante ses conceptions musicales sans concession, reflet d'une âme tourmentée n'hésitant pas à se mettre à nu. Le résultat se traduit souvent par une musique très sombre, presque désespérée, dont la noirceur se nourrit de sons torturés et d'un chant théâtral frôlant régulièrement la démence.

"A Grounding In Numbers" n'échappe pas à cette règle, même si l'album se rapproche plus d'un disque solo de Peter Hammill que d'un de ceux de VDGG. Cette dérive qui se constatait déjà par moments sur l'album précédent se confirme pleinement sur ce CD. Elle est probablement due au format court des morceaux (un seul titre supérieur à 6 minutes, 5 titres inférieurs à 3 minutes), ne permettant pas d'installer les ambiances complexes propres au groupe. Phénomène d'autant plus curieux que, pour la première fois, tous les titres sont crédités aux trois membres de VDGG alors qu'ils étaient jusqu'à présent l'œuvre quasi exclusive de Peter Hammill .

La musique porte les stigmates propres à Hammill et sa bande : triste, voire désabusée, souvent discordante, stridente, proche de King Crimson dans ses errances les plus expérimentales, aux mélodies en filigrane, sciemment agressive et perturbante, tournant souvent en boucle mais changeant pourtant fréquemment de rythme, syncopée, vigoureuse, inspirée et sincère. Claviers et guitares sont tour à tour à l'honneur, joliment mis en relief par la batterie de l'excellent Guy Evans. Hormis 'Embarassing Kid' qui manque de conviction, tous les titres apportent leur quota d'émotions, des mélancoliques 'Your Time Starts Now' ou 'Mathematics' aux plus énergiques 'Highly Strung' ou 'Mr. Sands', sans oublier les expérimentaux '5533', 'Red Baron' et 'Splink', ces deux derniers étant entièrement instrumentaux. Il est juste regrettable que le groupe n'ait pas eu plus l'envie de développer certains titres pour atteindre le paroxysme d'un 'Still Life' ou d'un 'Arrow'. 'Medusa' par exemple, à l'atmosphère ténébreuse et angoissante, méritait mieux que les 2'12" qui lui ont été accordées.

"A Grounding In Numbers" ne dépare pas l'œuvre de Van der Graaf Generator qui reste fidèle à ses principes et à ses valeurs. Si ce disque ne fera pas changer d'avis ses détracteurs, il comblera de bonheur les amateurs du genre qui retrouveront aisément tous les repères qui caractérisent ce groupe d'exception.

Plus d'information sur http://www.gaudela.net/vdgg/frames.html



GROUPES PROCHES:
MR AVERELL, ORNE, SEVEN IMPALE, PETER HAMMILL, SYNDONE, AREKNAMÉS, GENESIS, INGRANAGGI DELLA VALLE, GOAD, KING CRIMSON

LISTE DES PISTES:
01. Your Time Starts Now - 04:14
02. Mathematics - 03:38
03. Highly Strung - 03:36
04. Red Baron - 02:23
05. Bunshô - 05:03
06. Snake Oil - 05:21
07. Splink – 02:36
08. Embarassing Kid - 03:07
09. Medusa - 02:12
10. Mr. Sands – 05:22
11. Smoke - 02:29
12. 5533 - 02:42
13. All Over The Place – 06:04


FORMATION:
Guy Evans: Batterie / Guitare sur '5533'
Hugh Banton: Basse / Claviers / Guitare sur 'Smoke'
Peter Hammill: Chant / Guitares / Pianos, basse sur 'Splink'


TAGS:
Chant grave, Mélancolique, Théatral
 
 
(2) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
TONYB - 20/04/2011 -
0 0
2/5
Désolé d'égratigner la légende, mais franchement, cet album est d'un ennui mortel. Certes, la voix de Peter Hammil est moins caverneuse que d'habitude, mais les compositions sont d'une platitude totale, et il est difficile de conserver un intérêt tout du long des différentes plages.

GUYPAS974 - 18/04/2011 -
0 0
4/5
Quand j'ai appris la sortie du dernier CD de Van der Graaf Generator, et resté sur un Past Present, considéré par moi comme moyen (ce qui fait que j'ai pour l'instant et à tort semble-t-il fait l'impasse sur son suivant "Trisector". Bref, je me suis dis que c'était quand même un groupe majeur, et qu'on ne pouvait (au même titre que supertramp ou pink floyd) pas se permettre d'ignorer leurs dernières oeuvres. Heureusement dirais-je car quel plaisir j'ai pris dès la première écoute ! La voix qui n'a pas vieilli, des mélodies belles et limpides, et parfois des délires subtils mais dignes des premières heures... Your time starts now est pour moi (si j'assume) la plus belle ballade jamais proposée par Peter Hammil. Ca commence curieusement comme du Procol Harum (leur célèbre slow), et puis le piano et cette voix, cette voix (certes nous voilà un peu loin de la voix de arrow !!!).!!!... Je n'arrive plus à l'effacer de mon esprit, et pétri d'émotion j'en viens à souhaiter que Peter Hammill devienne immortel.
Dommage, pas de longues suites, mais heureusement deux break instrumentaux qui aèrent l'esprit et permettent de reprendre le fil.
C'est vrai que parfois on pense plus à un bon album solo de Peter Hammill qu'à une oeuvre de VDGG, mais l'instrumentation est tout de même plus élevée, complexe, cisellée.
Bon, de fait, j'ai ressorti tous les VDGG et les repasse en boucle. Il est temps maintenant de faire l'acquisition de trisector.

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC VAN DER GRAAF GENERATOR
DERNIERE ACTUALITE
VAN DER GRAAF GENERATOR: Do Not Disturb
Toutes les actualités sur VAN DER GRAAF GENERATOR
NOTES
2.5/5 (4 avis) 3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
CANDLEMASS: Death Magic Doom (2009)
DOOM
 
CHRONIQUE SUIVANTE
BLINDEAD: Affliction XXVII II MMIX (2011)
POST ROCK
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT VAN DER GRAAF GENERATOR
VAN-DER-GRAAF-GENERATOR_Do-Not-Disturb
Do Not Disturb (2016)
3/5
-/5
ESOTERIC RECORDINGS / ROCK PROGRESSIF
VAN-DER-GRAAF-GENERATOR_Alt
Alt (2012)
1/5
-/5
ESOTERIC RECORDINGS / AUTRES
VAN-DER-GRAAF-GENERATOR_Trisector
Trisector (2008)
3/5
3.6/5
VIRGIN / ROCK PROGRESSIF
VAN-DER-GRAAF-GENERATOR_Present
Present (2005)
3/5
2.5/5
EMI / ROCK PROGRESSIF
VAN-DER-GRAAF-GENERATOR_The-Quiet-Zone-The-Pl
The Quiet Zone / The Pleasure Dome (1977)
4/5
-/5
VIRGIN / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020