GROUPE/AUTEUR:

INDICA

(FINLANDE)

TITRE:
VALOISSA (2008)
LABEL:
COLUMBIA
GENRE:
METAL MELODIQUE

""
MR.BLUE - 10.05.2011 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
A quoi pouvait bien ressembler Indica avant son envolée anglophone (et par là même internationale) en 2010 avec un A Way Away plus que charmant ? Eh bien plus ou moins à la même chose deux ans plus tôt, en 2008 année de la sortie de ce "Valoissa", et ce pour deux raisons. La première, ce sont les quatre titres en commun que possèdent ces deux derniers albums. La seconde, c'est l'arrivée derrière les manettes de Tuomas Holopainen, instigateur de la percée anglophone (rencontré lors de la première partie de Nightwish en 2007, sur laquelle Indica propose pour la première fois certains de ses titres en anlgais, et qui décide alors de prendre les filles sous son aile).

De par cette rencontre, Indica progresse, apportant avec "Valoissa" son lot de bonnes surprises même s'il laisse derrière lui une authenticité, une certaine magie un peu naïve et féérique comme on en trouvait dans le "Tuuliset Tienoot" de 2005, en dépit d'une production plus grosse, plus pompeuse par moment et qui rappelle certaines ambiances...à la Nightwish justement ! Moins Pop/Rock, un peu plus orienté Metal, voilà le nouveau visage du groupe.

Quoi de mieux pour illustrer ce propos que les quatre titres communs entre "Valoissa" et "A Way Away" (la voix bien entendu, mais aussi certaines orchestrations diffèrent), en commençant par l'opener "Elä". Une basse vrombissante laisse place à un orchestre de corde au complet qui développe une mélopée dynamique et orientale. Le chant de Jonsu est cadencé sur ce titre assez Metal dans sa structure et au solo de Wha-Wha bien senti. Il s'agit bien sur ici du "As If" de "A Way Away". Les suivants sont "Pahinta Tänään" (Straight And Arrows), single imparable et up-tempo dans lequel les origines du groupe sont plus flagrantes (refrain plus gai, piano...), "Valoissa" (In Passing), sans doute le plus célèbre moment de l'album et présenté ici dans sa version originale, avec une mélodie chantée un peu plus rude de par la langue et une orchestration qui pourrait sonner plus Cheap mais plus charmante au final, et finalement "Piljainen Maa" (Children Of Frost), ballade empreinte de Folklore très nostalgique, à la mélodie de piano enfantine et naïve. Le chant, très mélodique, est bien plus joli qu'en version anglaise, les intonations étant plus naturelles.

Et si pour "A Way Away" vous avez pu lire concernant la voix de Jonsu des mots comme sexy, sensuelle, fraiche, adorable et ravissant les sens, gagez que malgré la rudesse du finnois, la version originale gagne encore dans ces registres, et renforce le charme unique de ce groupe. Petit bout de femme à la voix captivante (et au violon parfois plus discret ici), elle prend une place énorme dans cette formation, sachant happer son auditoire par ce mélange femme/enfant, entre séduction et innocence.

Les sept autres titres qui composent cet album sont eux totalement inédits. On y découvre dans un registre plus Pop/Rock "10h Myöhässä", autre single à la jolie mélodie de guitare et sur lequel Laura place un break de toms résonnants qu'elle affectionne tant. "Täältä Pois", un Rock enlevé porté par le piano et "Pyromaani" riche en belles mélodies sont deux autres plaisirs plus dynamiques. Et pour ceux qui ont aimé "Children Of Frost" et ses ambiances froides et décalées à la Tim Burton, sachez que trois autres titres parfois meilleurs que ce dernier (mais qui prouve plus que jamais l'affection de groupe pour ce versant très mélancolico-naïf), sont présents ici. Ainsi "Askeleet" riche en flute, se voit doté d'une curieuse mélodie de piano (volontairement désaccordé) envoutante sur laquelle Jonsu se révèle brillante. "Hämärää" toujours mélancolique et plus languissante encore prépare le terrain pour le superbe final "Ei Enää". Débutant sur un piano/voix fragile qu'une rythmique apaisante vient soutenir au bout de deux minutes, il se pare de flûte dans sa seconde moitié pour se clore sur un final d'une extrême douceur où Jonsu se révèle sublime. Du grand Indica.

Bien qu'ayant subi une légère mutation sur ce quatrième opus, Indica garde suffisamment de ses racines (le chant en finnois y est pour quelque chose) pour ne pas trop bousculer les fans de la première heure. Et s'il reste à ce jour le plus réputé des albums en version finnoise, ces derniers lui préfèreront peut être et malgré tout "Tuuliset Tienoot". Vivement conseillé !

Ndla : Si vous souhaitez vous le procurer directement sur place, en Finlande, plusieurs membres de Musicwaves se feront un plaisir de vous conseiller pour ce voyage magnifique dont on ne revient pas indemne.

Plus d'information sur http://www.indica-music.com



GROUPES PROCHES:
ISSA

LISTE DES PISTES:
01. Elä – 03:24
02. Pahinta Tänään - 03:24
03. 10 H Myöhässä – 03:40
04. Hiljainen Maa – 04:54
05. Askeleet – 04:04
06. Sanoja – 03:13
07. Valoissa – 04:07
08. Täältä Pois – 03:41
09. Pyromaani – 03:37
10. Hämärää – 04:16


FORMATION:
Heini: Chant / Basse
Jenny: Chant / Guitares
Jonsu: Chant / Guitares / Violon
Laura: Batterie
Sirkku: Chant / Claviers


TAGS:
Chant féminin, Mélancolique, Symphonique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC INDICA
DERNIERE ACTUALITE
INDICA: Shine
Toutes les actualités sur INDICA
DERNIERE INTERVIEW
C'est durant une ballade dans un parc ensoleillé d'Helsinki que Jonsu, délicieuse chanteuse d'Indica a bien voulu nous parler du nouvel album "Shine" et de son pendant finlandais "Akvaario" qui marquent un retour aux sources dans la musique d'Indica.

NOTES
3/5 (1 avis) 4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
MOTORHEAD: March Ör Die (1992)
HARD ROCK
 
CHRONIQUE SUIVANTE
VAN DER GRAAF GENERATOR: The Least We Can Do Is Wave To Each Other (1970)
ROCK PROGRESSIF Un disque atypique, chargé d'émotions, qui en fera fuir plus d'un, mais fera aussi frissonner avec extase les plus masochistes d'entre nous.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT INDICA
INDICA_Shine
Shine (2014)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
INDICA_A-Way-Away
A Way Away (2010)
4/5
3/5
NUCLEAR BLAST / METAL GOTHIQUE
INDICA_Kadonnut-Puutarha
Kadonnut Puutarha (2007)
3/5
-/5
SONY BMG / ROCK
INDICA_Tuuliset-Tienoot
Tuuliset Tienoot (2005)
4/5
2.5/5
COLUMBIA / METAL MELODIQUE
INDICA_Ikuinen-Virta
Ikuinen Virta (2004)
3/5
-/5
SONY BMG / METAL MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020