MW / Accueil / Chroniques / FRANCK CARDUCCI: Oddity
GROUPE/AUTEUR:

FRANCK CARDUCCI

(FRANCE)

TITRE:
ODDITY
ANNEE PARUTION:
2011
LABEL:
AUTOPRODUCTION
GENRE:
ROCK PROGRESSIF
"Franck Carducci réussit à intégrer toutes ses références (Floyd et Genesis) dans une musique finalement très personnelle !"
TONYB - 06.06.2011 -
Tombé dans le chaudron musical dès sa plus tendre enfance, Franck Carducci est un multi-instrumentiste bourlingueur, tant dans sa localisation (français d'origine italienne désormais installé aux Pays-Bas), que dans son parcours musical, affichant de multiples collaborations dans de nombreux groupes, ou plus récemment en accompagnant à la basse la chanteuse de folk-country Yann Matis.

L'année 2011 le voit publier, avec la bénédiction de Steve Hackett, son premier album en "solo", et ce dans son style de prédilection à savoir du rock progressif directement inspiré des maîtres du genre, ceux qui explosèrent dans les années 1970.

Sans même lire la biographie de Franck Carducci, quelques minutes d'écoute suffiront à tout auditeur un tant soit peu au fait du courant progressif pour identifier clairement les inspirateurs de Oddity : Franck est un admirateur de Genesis et Pink Floyd, et plus particulièrement de leurs guitaristes respectifs que sont le grand Steve Hackett et ses guitares à 12 cordes, et le non moins majestueux David Gilmour et ses fulgurances électriques.

L'album regorge ainsi de références, pour ne pas dire citations, rappelant les albums de la période glorieuse des deux groupes, et plus particulièrement le Flamand Rose : les chœurs de The Quind semblent tous droits sortis du Mur, Alice's Eerie Dream rappelle immanquablement les cochons, les chiens et les moutons d'Animals, leurs rythmiques syncopées et la guitare qui déchire les oreilles. Quant au passage qui illumine le milieu de The Last Oddity, il semble tout droit émaner du quatuor magique Mason/Waters/Gilmour/Wright.

Les influences de Genesis sont également bien présentes, notamment sur la plage d'ouverture ou encore sur The Last Oddity, dont le début rappelle A Trick of the Tail, avec de nombreuses utilisations de la guitare à 12 cordes et de ses arpèges et harmonies magiques. La présence de John Hackett à la flûte ne fait que renforcer cette impression d'immersion dans des ambiances certes connues, mais tellement envoûtantes que l'on ne s'en lasse pas.

Et à part ça ? A part s'inspirer et reproduire, que nous propose donc Franck Carducci ? Eh bien, une reprise un peu casse-croûte de Carpet Crawlers, choix délicat tant ce titre d'anthologie semble compliqué à adapter. Mais notre ami s'en sort avec les honneurs, la présence de violon et de chœurs féminins apportant une autre couleur à cette plage dont tout le monde connaît les coins et recoins. Puis pour changer carrément de cap, The Eyes of Age vient rendre hommage - du moins c'est comme cela que je le ressens - à Yann Matis : folk-song sympathique, mais quelque peu décalé par rapport au reste de l'album, cette plage offre néanmoins une respiration agréable entre les épics qui composent l'essentiel de l'album.

Or donc, Franck Carducci ne nous proposerait qu'un mijet (pour ceux qui n'habiteraient pas dans le Poitou, c'est un mélange de fraise, sucre et vin rouge !) de Floyd/Genesis ? Eh bien oui monsieur, mais pas seulement, car notre instrumentiste multi-cartes réussit la gageure d'intégrer toutes ses références dans une musique finalement très personnelle, bien loin d'un The Watch, et dont l'intérêt ne faiblit pas tout du long des quatre longues plages progressives de l'album.

Les anciens ne produisent plus de musique ? Alors pourquoi se priver du plaisir de la nouveauté "dans le style de" ? Pour ma part, j'ai choisi mon camp, celui qui permet de marier nostalgie et plaisir de nouvelles découvertes. Et avec Oddity, Franck Carducci réussit avec talent à contenter ce deuxième versant. Alors ne boudons surtout pas notre plaisir !

Plus d'information sur http://www.franckcarducci.com


GROUPES PROCHES:
GENESIS, STEVE HACKETT, DAVID GILMOUR

LISTE DES PISTES:
01. Achilles - 14:51
02. The Quind - 9:23
03. The Eyes Of Age - 4:30
04. Alice's Eerie Dream - 11:50
05. The Last Oddity - 10:17
06. The Carpet Crawlers - 6:06
07. Alice's Eerie Dream (radio Edit) - 3:59


FORMATION:
Christophe Obadia: Choeurs
Florence Marien: Choeurs
Marianne Delphin: Choeurs
Toff Crazy-Monk: Batterie
Christophe Obadia: Guitare ("The Quind")
Franck Carducci: Chant / Guitares / Basse / Claviers / Mellotron, piano, mandoline
Fred Boisson: Batterie
John Hackett: Flûte (1)
Larry Crockett: Batterie (4)
Michael Strobel: Guitare ("Alice")
Nicolas Gauthier: Choeurs
Niko Leroy: Hammond ("Achilles")
Phildas Bhakta: Batterie (1)
Richard Vecchi: Claviers
Vivika Sapori-Sudernae: Violon
Yanne Matis: Choeurs (3) (6)


TAGS:
Chant aigu, 70's, Epique
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
productionuser_idproduction_comment_idproduction_review_id

TOPPROG - 19/02/2014 18:53:50
Honte à moi qui il y seulement 2 mois ne connaissait pas ce musicien que j'ai découvert en concert! Pourtant quel talent! Et ce premier disque est une grande réussite. Il commence très fort par une suite très cohérente "Achilles", du prog comme on l'aime, avec bien sûr des références et des clins d'oeil assumés aux grands anciens. Accompagné d'excellents musiciens, notre chanteur/bassiste/guitariste impose un niveau excellent mais toujours très accessible, sans prise de tête avec des gammes impossibles, et surtout de magnifiques mélodies. J'avoue être vraiment séduit par la voix de Franck (un anglais parfait en plus) qui m'évoque rien de moins qu Nick Barrett jeune avec probablement plus de souplesse et d'étendue. Les morceaux plus ou moins longs s'enchainent délicieusement, avec de beaux passages acoustique (ah, la beauté des 12 cordes) et des morceaux plus "powerfull" comme l'admirable "Alices eerie dream", la seconde pièce maitresse du disque (une "radio edit" inutile en bonus..). Le disque se termine de très belle façon avec "The last oddity" dernière pièce maitresse, avec quand même une dernière partie qui ressemble un peu trop à "Echoes" de qui vous savez pour être vraiment passionnante.. A noter un bonus interessant avec la reprise d'un des plus beaux morceaux de Genesis "carpet crawlers" où le piano est remplacé par un synthé et la guitare par un violon et sublimement chanté (FC s'en tire beaucop mieux que Collins dans "Seconds out"). Pas sûr que Hackett l'aurait mieux revisité.
FC reprend d'ailleurs sur scène "Back in NYC" et le final de "Supper's ready" de façon très convaincante. A voir absolument sur scène déja rien que pour le charisme de FC avec son immense gibus et sa double manche Shergold à l'image d'un Rutherford grande époque. L'adjonction de deux guitaristes est vraiment un plus sur scène car ils ont chacun un style bien différent et franchement ça déménage D'ailleurs maintenant c'est devenu le Franck Carducci Band! Le groupe va sortir un second cd cette année : vivement!!
Décidément la scène prog française est plus qu'intéressante avec ce groupe et d'autres comme Nemo, Delusion Squared, Lazuli, Elora...
1611 15337
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC FRANCK CARDUCCI
DERNIERE ACTUALITE
FRANCK CARDUCCI: Nouvelle vidéo
VIDEO

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant FRANCK CARDUCCI
 
DERNIER ARTICLE
Music Waves est parti à la rencontre du chapelier fou Franck Carducci afin d'évoquer son nouvel album, le très réussi "The Answer" qui sort à une période charnière pour l'artiste.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant FRANCK CARDUCCI
 
NOTES
 
4/5 (4 avis)
4.5/5 (6 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT FRANCK CARDUCCI
 
FRANCK-CARDUCCI_The-Answer The Answer (2019)
AUTOPRODUCTION / ROCK
FRANCK-CARDUCCI_Torn-Apart Torn Apart (2015)
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
FRANCK-CARDUCCI_Oddity Oddity (2011)
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019