ARTISTE:

HONEY FOR CHRIST

(ROYAUME UNI)
TITRE:

THE CRUELTY OF GREAT EXPECTATIONS

(2011)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
""
CHILDERIC THOR (07.06.2011)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Du déterminisme géographique en matière de musique... Même quand il forgent du Heavy Metal, les Irlandais (du Nord ou pas) déversent un fluide émotionnel qui poisse le genre d'une noirceur, d'un désespoir prégnant. Prenez par exemple Honey For Christ... Treize ans d'activisme et plusieurs modestes efforts auto-produits plus tard, il nous livre avec The Cruelty Of Great Expectations un premier jet porteur d'une souffrance minérale que seules ces terres flagelées par les vents et le sang d'une histoire tourmentée peuvent enfanter. Déjà le visuel suicidaire qui n'aurait pas déparaillé sur un étron de Black Metal dépressif indique d'entrée de jeu que ce n'est pas la joie de vivre qui va rythmer ces titres lourds et rampants ("How The Dark Gets In" pour n'en citer qu'un seul).

De fait, à l'instar d'un Primordial pour le Black Metal, d'un Waylander pour le Folk ou d'un Darkest Era pour le metal épique, Honey For Christ développe une vision du genre écrite dans l'encre noire du désespoir. Outre ses riffs ruisselant de tristesse, à l'image de ceux irriguant "The Day We Lost Everything", le principal vecteur de ce sentiment reste le chant du guitariste Andy Clarke, dont l'organe tire très clairement l'album vers le haut, comme lors du long "Failures Within" qui incarne sans aucun doute l'Everest de cet opus avec sa mélodie obsédante.

De la prise de son, rêche et épaisse au format du power-trio, tout ici résonne d'une authenticité réelle. Et s'il est permis de regretter une durée un peu courte, au regard d'une attente longue d'une dizaine d'année, The Cruelty Of Great Expectations consacre cependant un groupe qui, à défaut de renouveler le terreau qui lui sert de combustible, donne envie de le suivre grâce à cette manière qu'il a d'y injecter une forme de douleur, démontrant en cela que le Heavy Metal ne se réduit heureusement pas à des musiciens déguisés avec des peaux de bête ou des armures en plastiques piquées dans un magasin de farces et attrapes. Au contraire, Honey For Christ propose une musique adulte, véritable catharsis d'une vie grise et sans espoir.


Plus d'information sur http://www.myspace.com/honeyforchrist



GROUPES PROCHES:
DARKEST ERA, IRON MAIDEN


LISTE DES PISTES:
01. All Hope Was Strangled - 03:23
02. Another Way Down - 06:02
03. How The Dark Gets In - 04:41
04. Liar Disciple - 03:18
05. The Day We Lost Everything - 05:03
06. Blame Corrupts - 04:00
07. Failures Within - 07:10
08. The Final Transition - 04:59

FORMATION:
Andy Clarke: Chant / Guitares
Chris Armstrong: Batterie
Paul McRoberts: Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
SUPERTRAMP: Indelibly Stamped (1971)
ROCK -
THE MUGGS: Born Ugly (2011)
ROCK -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021