GROUPE/AUTEUR:

RESISTOR

(ETATS UNIS)

TITRE:
THE SECRET ISLAND BAND JAMS (2011)
LABEL:
AUTOPRODUCTION
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

""
TONYB - 20.06.2011 - (2) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Resistor, groupe mené par Steve Unruh, auteur également de productions en solitaire, avait ébloui Musicwaves, mais également la planète prog en 2010, avec la parution du magnifique Rise. Une année plus tard, nos Américains nous reviennent avec un nouvel album, The Secret Island Band Jams, présenté comme une collection d'improvisations totalement instrumentales.

Là où Rise nous proposait des compositions soignées à l'interprétation sans faille, la sortie d'un tel opus peut paraître surprenante, du moins dans sa conception. Car dès les premières notes très électriques de Voyage 7, nous retrouvons tout le talent du quatuor, au service d'un titre tout sauf simple, et dont il est difficile de croire qu'il est issu de simples sessions de jam, tant la rythmique complexe se retrouve aussi bien mise en place.
Alors bien entendu, s'agissant de parties globalement improvisées, les motifs mélodiques vont se retrouver répétés plus fréquemment que d'habitude lorsqu'il s'agit de pièces progressives. Néanmoins, les variations qui plaisent tant aux amateurs sont présentes, de même que les mélodies enchanteresses (Picadora), auxquelles les saillies de violon viennent apporter une coloration toute particulière.

Quelques soli de guitare, tour à tour acoustique puis électrique bien réverbérée (Piezo Fury) enjolivent, telles des guirlandes, les rythmiques sans faille du duo basse/batterie, terriblement efficace, d'autant plus lorsqu'il s'agit de parties improvisées, car formant le socle indispensable à ce genre d'exercice.
Et pour les amateurs de musique un peu plus énervée, pour ne pas dire ceux du grand Rush, jetez donc une oreille sur All Systems Go, petit hymne plus que sympathique qui remuera les méninges les plus embrumées.

Quelques faiblesses sur cet album ? Le doucereux Quirk peut-être, qui vient casser la dynamique du climat ambiant, ou encore le bien-nommé Sleepytime qui traîne en longueur. Mais les partisans à tout crin du combo augureront que tout cela n'est que pour mieux apprécier le plat de résistance qui clôture cette galette, un Double Ascent de 15 minutes bien furieux, qui clôt de fort belle manière un album pour le moins inattendu.

Loin de l'ambition de leur précédente production et de ses compositions élaborées, Steve Unruh et ses collègues nous délivrent un album fort plaisant, dont l'ambiance charmera rapidement l'auditeur qui souhaite découvrir une musique puissante, ni trop simple, ni trop complexe. The Secret Island Band Jams sonne en tout cas, si besoin en était, comme une nouvelle confirmation de l'incroyable talent de ce groupe.

Plus d'information sur http://www.steveunruh.com/resistor.html



GROUPES PROCHES:
BADER NANA, JETHRO TULL, YES, STEVE UNRUH, ARTIMON

LISTE DES PISTES:
01. Voyage 7 (4:01)
02. Picadora (5:00)
03. Piezo Fury (5:25)
04. All Systems Go! (3:30)
05. Dream Of The Arctic Tern (6:12)
06. Santa Anna (8:15)
07. Quirk (3:47)
08. Sleepytime (7:10)
09. Double Ascent (15:07)


FORMATION:
Barry Farrand: Chant / Batterie
Fran Turner: Guitares
Rob Winslow: Basse
Steve Unruh: Chant / Guitares / Flûte, Violon


TAGS:
Instrumental
 
 
(2) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
REALMEAN - 08/07/2011 -
0 0
3/5
L'attention baisse un peu par moments, c'est vrai. Mais pour de l'impro... Resistor envoie le bois !
Cet album mérite réellement qu'on lui prête une oreille. Et rien que pour le groovy "Voyage 7", respect. Un bon 7/10, peut-être même 7,5 selon l'humeur.

CORTO1809 - 25/06/2011 -
0 0
2/5
Rien à dire, c'est bien fait pour un disque majoritairement composé d'improvisations, mais l'exercice implique une certaine linéarité qui peut se transformer en lassitude, et à laquelle "The Secret Island Band Jam" n'échappe pas malgré de beaux mais trop rares passages au violon et à la flûte.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC RESISTOR
NOTES
3/5 (2 avis) 3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
WHITE NOTE: Undo Me (2011)
POST ROCK
 
CHRONIQUE SUIVANTE
EILERA: Darker Chapter... And Stars (2011)
METAL ATMOSPHERIQUE
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT RESISTOR
RESISTOR_To-The-Stars
To The Stars (2014)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
RESISTOR_Rise
Rise (2010)
4/5
4.5/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
RESISTOR_Resistor
Resistor (2008)
3/5
4/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020