GROUPE/AUTEUR:

DEAD CAN DANCE

(ROYAUME UNI)

TITRE:
INTO THE LABYRINTH (1993)
LABEL:
4AD
GENRE:
AUTRES

""
TONYB - 05.07.2011 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Rompant avec leur rythme plutôt régulier de sortie, Dead Can Dance fera patienter ses fans près de 3 années avant de leur proposer enfin un Into The Labyrinth en guise de bienvenue retardée dans les années 90.

Anticipant en cela ses futurs travaux en solo, Lisa Gerrard ouvre ce nouvel album par un titre totalement empreint de mysticisme, Yulunga, sous-titré fort à propos "Spirit Dance", auquel les percussions tribales accompagnant la deuxième partie amènent une dimension plutôt inquiétante. Comportant de fortes influences exotiques disséminées tout au long des onze plages, Into The Labyrinth nous égare dans ses méandres, tiraillé entre le back-ground mystico-spirituel de la discographie de Dead Can Dance, et l'ambition semble-t-il portée par Brendan Perry, d'une évolution vers des sonorités plus modernes, des expérimentations plus poussées, notamment en direction d'une musique électro-répétitive.

Pour se rendre compte de cette dichotomie, il suffit de comparer les titres chantés par Lisa Gerrard, parfois même carrément a capella (The Wind That Shakes The Barley), et ceux placés sous l'égide de Brendan Perry, comme par exemple The Ubiquitous Mr Lovegrove, ces derniers conservant le sel des productions précédentes, tout en tentant de le marier avec des sonorités plus modernes.

Parfois, les deux genres se mélangent avec plus ou moins de bonheur au sein d'une même plage comme sur le réussi Towards The Within, mais aussi le plus quelconque The Spider's Stratagem. A ce petit jeu surprenant et quelquefois déroutant, l'auditeur pourra perdre quelque peu patience, surtout quand le propos s'étire sur des plages plus longues que d'habitude. Cependant, c'est de la plus étendue d'entre-elles que viendra la plus belle émotion. How Fortunate The Man With None vient en effet conclure de fort belle manière du haut de ses 9 minutes, un album contrasté, marquant un véritable tournant dans la carrière de Dead Can Dance.

Album exigeant, Into The Labyrinth demandera un certain temps avant de révéler tous ses charmes aux auditeurs patients, ceux à qui une certaine ouverture d'esprit permettra d'assimiler la lente mutation affirmée du groupe, prélude à la suite de l'histoire de ses deux protagonistes.

Plus d'information sur http://www.deadcandance.com/



GROUPES PROCHES:
AUTUMN'S GREY SOLACE, WOODKID

LISTE DES PISTES:
01. Yulunga (spirit Dance) (6:55)
02. The Ubiquitous Mr. Lovegrove (6:16)
03. The Wind That Shakes The Barley ((2:49)
04. The Carnival Is Over (5:28)
05. Ariadne (1:53)
06. Saldek (1:07)
07. Towards The Within (7:06)
08. Tell Me About The Forest (you Once Called Home) (5:42)
09. The Spider's Stratagem (6:42)
10. Emmeleia (2:04)
11. How Fortunate The Man With None (9:15)


FORMATION:
Brendan Perry: Chant / Guitares / Tous instruments
Lisa Gerrard: Chant / Basse / Tous instruments


TAGS:
Chant féminin, Chant grave
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC DEAD CAN DANCE
DERNIERE ACTUALITE
DEAD CAN DANCE: Nouvel album et tournée
Toutes les actualités sur DEAD CAN DANCE
DERNIERE INTERVIEW
Music Waves n'a pas hésité à braver le Mont Olympe pour aller à la rencontre de Dead Can Dance à l'occasion de la sortie de "Dionysus".

NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
SCORPIONS: Pure Instinct (1996)
HARD ROCK MELODIQUE
 
CHRONIQUE SUIVANTE
KANSAS: Audio-Visions (1980)
ROCK PROGRESSIF Après cet album en demi-teinte, Kansas va tourner une page de son histoire, Steve Walsh quittant le groupe...
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DEAD CAN DANCE
DEAD-CAN-DANCE_Dionysus
Dionysus (2018)
5/5
5/5
PIAS / AUTRES
DEAD-CAN-DANCE_Anastasis
Anastasis (2012)
4/5
4/5
PIAS / AUTRES
DEAD-CAN-DANCE_Spiritchaser
Spiritchaser (1996)
5/5
5/5
4AD / AUTRES
DEAD-CAN-DANCE_Aion
Aion (1990)
4/5
3/5
4AD / AUTRES
DEAD-CAN-DANCE_The-Serpent-s-Egg
The Serpent's Egg (1988)
4/5
4/5
4AD / AUTRES
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020