.
.
GROUPE/AUTEUR:

ARTESIA

(FRANCE)

TITRE:
LLYDAW (2009)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
METAL GOTHIQUE

""
CHILDERIC THOR - 07.07.2011 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Une voix féminine éthérée, presque spectrale qui résonne comme un écho fantomatique. Un violon emprunt de gravité qui vient souligner la tristesse de ces lignes vocales comme échappées d’un monde irréel, mystérieux et magique plutôt que féerique. Des nappes de claviers qui enveloppent de son linceul sombre et mortuaire une musique propice au recueillement. Enfin, quelques accords égrenés par une guitare doucereuse et discrète terminent de planter le décor, un décor tout en nuances de touches, évanescent, vaporeux, une brise enchanteresse que l’on ne parvient jamais à saisir.

Il y a une telle pureté, une telle noblesse dans les ambiances que peint Artesia, projet guidée par la talentueuse et jolie Agathe dans une veine proche de Dark Sanctuary et d’Arcana qu’il semble bien difficile de résister à cette palette d’émotions diaphanes qui tapissent ces chansons. Certains l’ont découvert par le prisme de Belenos dont on croise ici Loic Cellier en charge des guitares, des percussions, de quelques intermèdes instrumentaux ("Lande sauvage", "Sous la pierre brisée") de toute beauté et de la production. Amoureux de Brocéliande et des paysages sauvages que seule la Bretagne peut offrir, il a trouvé chez Artesia une musique selon son âme.

Llydaw est la troisième offrande de la formation après [i)Hilvernet Chants d’automne. Il est un recueil de huit mélopées qui sont autant de caresses funéraires et lumineuses à la fois, déambulations oniriques dans une forêt où règnent les légendes et les esprits. Alors bien entendu, on est ici à des années-lumière du metal, genre avec lequel le groupe partage néanmoins ce goût pour les ambiances mélancoliques mais ceux qui recherchent une musique qui élève l’âme, une trame introspective, devraient être séduit par cet album très féminin des plus réussis, idéal pour emplir l’espace nocturne d’une soirée automnale solitaire et auquel on reprochera d’être un peu trop court. Car combien nous aurions aimé que le plaisir se prolonge bien au-delà d’une petite quarantaine de minutes…

Un (léger) goût de trop peu donc, quand bien même Llydaw ne saurait être critiqué qu’il s’agisse de l’interprétation ou d’une écriture qui donne à évoquer les sentiments des romantiques allemands du XIXème siècle. Si Dark Sanctuary a quelque chose d’un Baudelaire musical, Artesia est presque l’expression sonore des peintures de Caspar David Friedrich. Telles sont les images qui viennent à l'esprit à l'écoute de cet opus au souffle poétique. Dommage toutefois que la druidesse en chef ne tente pas de se renouveler davantage, seules les interventions parcimonieuses de Loic Cellier apportant un peu de nouveauté à son univers figé dans la terre bretonne. Un bien bel album au demeurant.

Plus d'information sur http://www.artesia-music.com/



GROUPES PROCHES:
RISING SHADOWS, METUS, BELENOS, AYTHIS, ARCANA

LISTE DES PISTES:
01. Irree Seose - 00:49
02. Le Haut Bois - 07:17
03. Y Ladi Wen - 07:55
04. Lande Sauvage - 02:47
05. Tempus Est Locundum - 05:44
06. Le Voyageur - 06:47
07. Sous La Pierre Brisée - 04:09
08. Vers L'ouest - 05:34


FORMATION:
Agathe: Chant / Claviers / Percussions
Coralie: Violon
Loic Cellier: Guitares / Claviers


TAGS:
Chant féminin, Celtique, Planant, Romantique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ARTESIA
NOTES
2/5 (1 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
DEAD CAN DANCE: Spiritchaser (1996)
AUTRES
 
CHRONIQUE SUIVANTE
SAXON: Destiny (1988)
HARD ROCK MELODIQUE
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ARTESIA
ARTESIA_Wanderings
Wanderings (2011)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK ATMOSPHERIQUE
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020