ARTISTE:

LACRIMOSA

(ALLEMAGNE)
TITRE:

SATURA

(1993)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

AUTRES

TAGS:
Chant grave, Mélancolique
""
CORTO1809 (15.07.2011)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Tel un métronome, Lacrimosa produit un album par an depuis sa création. Après "Angst" (1991) et "Einsamkeit" (1992), voici donc venir "Satura". Tous les gimmicks sont présents : le logo en forme de clown triste, la pochette en noir et blanc, le titre de l'album en un seul mot, le label maison "Hall Of Sermon". Seule innovation graphique, la présence d'un personnage féminin fort dénudé flottant au milieu d'une nef d'église, qui réapparaitra de façon plus ou moins récurrente sur les futures pochettes.

Cette stabilité du plumage se retrouve-t-elle dans le ramage, comme aurait dit Jean de La Fontaine, bien qu'en terme d'oiseaux, Lacrimosa s'apparente plus à une espèce nocturne, tel un grand-duc inquiétant, qu'à un merle siffleur ? La réponse est indubitablement oui. La musique est toujours aussi sombre, le plus souvent lugubre, jouée sur un tempo lent, voire très lent, formant des boucles répétitives. L'orchestration est dépouillée, presque squelettique. Les claviers cristallins croisent le passage de cloches sonnant le glas, de synthés désespérés et d'altos déprimants. La batterie est anémique (il faudra attendre le prochain album pour que Tilo Wolff confie enfin les baguettes à un vrai batteur) et pose avec la basse et la guitare des ambiances lourdes et pesantes.

Côté chant, pas d'évolution sensible non plus. Les textes en allemand collent parfaitement à l'atmosphère gothique (pas flamboyant du tout, celui-là !) et à la voix grave de Tilo qui s'entête à débiter son texte de façon atone et monocorde, ne laissant filtrer ses émotions qu'à de rares moments. Dommage, car dans ces instants-là il sait être poignant et captivant. Quelques chuintements de banshee musardent encore çà et là, mais fort heureusement, ils tendent à être moins présents que sur les albums précédents.

Bien que dans la lignée de ses prédécesseurs, "Satura" amorce en douceur le virage qui va conduire Lacrimosa vers des albums bien plus intéressants, et ce dès le prochain. Un album sombre et mélancolique qui réserve néanmoins au détour de riffs plombés de biens beaux passages lumineux.


Plus d'information sur http://www.lacrimosa.ch/



GROUPES PROCHES:
METUS, ANTONIUS REX


LISTE DES PISTES:
01. Satura - 09:22
02. Erinnerung - 06:37
03. Crucifixio - 06:24
04. Versuchung - 08:39
05. Das Schweigen - 08:04
06. Flamme Im Wind - 10:31

FORMATION:
Natascha Pickel: Babillages et rires d'enfant (2)
Sabina Rehmann: Alto
Sebastian Hausmann: Guitares / Basse
Tilo Wolff: Chant / Claviers / Batterie / Piano
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
LACRIMOSA: Hoffnung
 
AUTRES CHRONIQUES
ASH RA TEMPEL (ASHRA): Starring Rosi (1973)
ROCK PROGRESSIF -
JEFF HEALEY: It's Tight Like That (2006)
JAZZ -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT LACRIMOSA
LACRIMOSA_Revolution
Revolution (2012)
4/5
4.5/5
AUTRE LABEL / METAL GOTHIQUE
LACRIMOSA_Schattenspiel
Schattenspiel (2010)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / AUTRES
LACRIMOSA_Sehnsucht
Sehnsucht (2009)
4/5
3/5
AUTRE LABEL / METAL GOTHIQUE
LACRIMOSA_Lichtgestalt
Lichtgestalt (2005)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / METAL GOTHIQUE
LACRIMOSA_Echos
Echos (2003)
5/5
4/5
AUTRE LABEL / METAL GOTHIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022