GROUPE/AUTEUR:

JEFF HEALEY

(CANADA)

TITRE:
IT'S TIGHT LIKE THAT (2006)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
JAZZ

""
MR.BLUE - 15.07.2011 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Voici le troisième album que Jeff Healey consacre au Jazz en à peine 4 ans. Si nous creusons un peu, nous apprenons vite à quel point ce grand héro du Blues était fan de Jazz des années 20 et 30. Collectionneur de disques phonographiques, il en possédait plus de 25 000 et animait régulièrement des émissions de Jazz sur BCB et même sur les ondes canadiennes. Eh oui, le maître savait parfaitement où il allait en proposant en 2002 Among Friends . Quatre ans plus tard, il ne cherche plus à reproduire le son si caractéristique des premiers enregistrements Brass Band. Fort du succès de ces deux premiers albums dans le style, il multiplie les concerts avec les Jazz Wizards notamment au Jeff Healey's Roadhouse. C'est là qu'il va approcher Chris Barber, imminent tromboniste, en lui proposant de l'accompagner sur scène. Le présent "It's Tight Like That", est issu de cette collaboration.

C'est ainsi que l'on retrouve en ouverture un titre du précédent album Adventures In Jazzland. "Bug Call Rag" est en effet idéal pour introduire une représentation scénique, chaque musiciens ayant après trois minutes d'un jazz lumineux et léger, droit de cité. Ainsi retrouve-t-on à la file des soli de trompette, trombone, guitare Jazz acoustique, piano, contrebasse et batterie. L'ambiance live sied on ne peut plus à ce style musical, que cela soit dans un "Sing You Sinners" dansant et riche en violon où l'on retrouve avec plaisir le chant chaleureux et plus rugueux qu'à l'accoutumée de Jeff, ou le bluesy "Basin Street Blues" qui fait la part belle aux interventions de Chris Barber au trombone (dont les quelques imperfections et impros ajoutent à l'ambiance).

Cet album se fait aussi plus varié et posé par moment, avec les langoureux et délicieusement interminables "Confessin'" au violon larmoyant, "Someday Sweetheart" où l'on entend chaque musiciens s'applaudir ou s'encourager par des grands cris à la fin de chaque solo, ou encore un "Keep It To Yourself" au chant féminin (sous le swing râlant de Samantha Carter) qui vous fera voyager très loin jusqu'à la Nouvelle Orléans. Le Slow Blues, cher au cœur de Jeff, brille en fin de prestation avec un "Goin' Up To The River" au solo de guitare très roots réellement impressionnant. Le swing up-tempo et les fox trot restent eux aussi biens représentés par "Darktown Strutters Ball", riche en guitare véloce, un "Little Girl" presque Rock n' Roll aux interventions de violon ébouriffantes, "Sheik Of Araby" qui voit apparaître une clarinette, faisant glisser le Brass Band vers le Big Band ou le très familial titre final !

Très bien rendu et produit, ponctué de quelques prises de parole entre les morceaux dans une ambiance Bar Jazzy authentique, "It's Tight Like That" reste le meilleur compte-rendu de la brève carrière discographique de Jeff au pays du Jazz. Malheureusement, la maladie l'emportera avant la tournée prévue avec les Jazz Wizards en Europe en Avril 2008, mais quels souvenirs il nous laissera ! Hats Off pour Mr. Jeff Healey !

Plus d'information sur http://jeffhealey.com



GROUPES PROCHES:
GENERAL STORE, GARY MOORE, ZZ TOP, JEFF BECK, GOV'T MULE, MARK KNOPFLER, TOO SLIM & THE TAILDRAGGERS

LISTE DES PISTES:
01. Bugle Call Rag – 06:28
02. Sing You Sinners – 05:05
03. Basin Street Blues – 06:19
04. Little Girl – 05:17
05. Someday Sweetheart – 06:48
06. Darktown Strutters Ball – 04:50
07. Confessin’ – 08:02
08. Keep It To Yourself – 04:51
09. Sheik Of Araby – 05:15
10. Goin’ Up The River – 08:05
11. It’s Tight Like That/wipe ‘em Off – 07:40


FORMATION:
Chris Barber: Chant / Trombone
Christopher Plock: Soprano, clarinette, alto saxophone
Drew Jurecka: Violon
Jeff Healey: Chant / Guitares / Trompette, Trombone
Jesse Barksdale : Guitare


TAGS:
Live, Acoustique, Jazzy
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC JEFF HEALEY
DERNIERE ACTUALITE
JEFF HEALEY: Heal My Soul
Toutes les actualités sur JEFF HEALEY
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
LACRIMOSA: Satura (1993)
AUTRES
 
CHRONIQUE SUIVANTE
DWAIL: Helter Skelter (2010)
HARDCORE
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT JEFF HEALEY
JEFF-HEALEY_Holding-On-A-Heal-My-Soul-Companion
Holding On: A Heal My Soul Companion (2017)
4/5
4/5
MASCOT LABEL GROUP / BLUES
JEFF-HEALEY_Heal-My-Soul
Heal My Soul (2016)
5/5
-/5
MASCOT LABEL GROUP / BLUES
JEFF-HEALEY_Last-Call
Last Call (2010)
5/5
-/5
AUTRE LABEL / JAZZ
JEFF-HEALEY_Songs-From-The-Road
Songs From The Road (2009)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
JEFF-HEALEY_Mess-Of-Blues
Mess Of Blues (2008)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / BLUES
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020