GROUPE/AUTEUR:

IQ

(ROYAUME UNI)

TITRE:
EVER (1993)
LABEL:
GIANT ELECTRIC PEA
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

""Ever" est indispensable pour tous les amateurs de ce rock néo-progressif unique servi par des musiciens haut de gamme."
PETER HACKETT - 03.06.2004 - (4) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Après une période de traversée du désert due à un changement de maison de disque et au départ de Peter Nicholls, IQ revient avec un line up comportant Peter, revenu au chant, et John Jowitt qui arrive à la basse.

Sorti deux ans après le médiocre "J'ai Pollette d'Arnu", "Ever" est l'album attendu par les fans qui n'ont rien eu de sérieux à se mettre dans l'oreille depuis "The Wake" en 1985. IQ revient à un style néo-progressif plus pur et va faire oublier ses errances pop de "Nomzamo" ou de "Are You Sitting ...". "Ever" est sûrement le début du son et du style IQ actuel. L'influence de Genesis écrasante dans "Tales from the Lush Attic" et encore marquée dans "The Wake", s'estompe complètement pour laisser place à la créativité du groupe et notamment de Martin Orford.

On retrouve enfin cette voix et ce phrasé sans lesquels IQ n'était plus vraiment lui-même. Ce chant qui fait partie intégrante de la musique au même titre que de nombreuses lignes musicales des claviers ou de la guitare semblent prolonger l'effet théâtral du chant. Le petit nouveau, John Jowitt, semble avoir trouvé ses marques très facilement au sein du groupe et pour s'en persuader il suffit d'écouter la précision de son jeu de basse, notamment dans 'Fading Senses'.

Il y a tout IQ dans cet album, tout ce que le groupe va révéler dans "Subterranea", "The 7th House" et "Dark Matter" et si j'avais chroniqué "Ever" en 1993, je lui aurais donné un point de plus par rapport à la note que je lui attribue aujourd'hui, 11 ans après sa sortie. Il reste que cet album est indispensable pour tous les amateurs de ce rock néo-progressif unique servi par des musiciens haut de gamme.

Plus d'information sur http://www.iq-hq.co.uk/



GROUPES PROCHES:
THE LENS, SUBTERRA, MAGENTA, NEO PROPHET, ANUBIS, CROMWELL, KRAMER, , LITTLE ATLAS, RAK

LISTE DES PISTES:
01. The Darkest Hour - 10:52
02. Fading Senses - 6:35
03. Out Of Nowhere - 5:09
04. Further Away - 14:30
05. Leap Of Faith - 7:21
06. Came Down - 5:56


FORMATION:
John Jowitt: Basse
Martin Orford: Claviers
Mike Holmes: Guitares
Paul Cook: Batterie
Peter Nicholls: Chant


TAGS:
Chant aigu, Neo
 
 
(4) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
REALMEAN - 24/04/2015 -
0 0
4/5
Très belle démonstration progressive dotée d’une solide construction, d’autant plus efficace qu’assez concise (pour une fois). Tout y est, en l’espace d’un peu plus de 50 minutes : figures de styles recherchées, ambiances variées, crédibilité mélodique, liaisons de continuité entre les morceaux. 'The Darkest hour' offre une vigueur épique et un final en serment de velours. 'Fading senses', son atmosphère énigmatique et ses alternances rock et planantes. Le savoureux 'Out of Nowhere' se targue d’une relecture génésienne de 'Supper’s ready', additionnée d’une méthode pop/rock à la sauce Alan Parsons Project (arrangements et mélodie raffinés sont au rendez-vous). Le prégnant 'Further Away' enfonce le clou, avec ses tiroirs et son break au clavier furieusement psychédélique, et 'Leap of Faith' vient confirmer, s’il en était besoin, les attaches de l’inspiration Genesis (mais sans plagiat en effet, il faut le reconnaître) aux couleurs ici de 'The Cinema Show' / "Selling England by the Pound" : avec une seconde partie foisonnant de duels de chœurs et d’envolées de claviers en diable - intégrant au passage un subtil petit rappel du gimmick de 'Fading senses'. Quant à la majestueuse marche portée par 'Came Down', c’est bien simple, en dépit de sa construction classique en couplet/refrain, c’est l’un des moments les plus forts du programme, faisant parfaitement bien rimer sobriété avec émotion.
Dommage que la rythmique d’accompagnement soit toujours un peu la même, souvent linéaire et assez sèche. Le vocal austère de Peter Nicholls peut agacer quant à lui, mais il déroule efficacement le fil rouge de la narration, contribuant à l’unité de l’album.
Je ne sais pas si "Ever" peut être considéré comme un emblème de la discographie, mais il est à la fois prog, néo-prog et intelligemment composé. Il est possible de découvrir IQ très positivement en commençant par là.

DARKPOET - 04/02/2013 -
0 0
4/5
Pour les inconditionnels de Marillion, première période. J'aime beaucoup ce groupe et cet album en particulier. Les bases sont effectivement posées là. Tout est bien en place et l'émotion est palpable tout au long de l'album. Les intros, calmes et très mélancoliques, sont le point fort du groupe. "Leap of Faith" et ses envolées lyriques justifie l'achat de l'album. Les productions suivantes sont excellentes aussi. Si vous aviez succombé au charme poétique d'un certain "Script for a jester tears", dévorez la disco du groupe à partir de cet album.
PICSO - 09/05/2011 -
0 0
4/5
Cet album est un véritable souffle d'air frais après les très (trop) bancales "Nomzamo" et "Are you sitting comfortably?", je lui mets 8/10 car c'est un album de très bonne facture et surtout parce qu'il contient à mon goût un des morceaux les plus épiques du groupe, j'ai nommé "Leap of Faith", c'est rare que je retire un seul morceau d'un album pour en vanter les qualités mais là c'est du domaine du chef d’œuvre magistral, la guitare qui répond au clavier, le clavier qui répond à la guitare, le tout dans une envolée mélodique des plus fantastiques...
QUE DE SUPERLATIFS pour cet excellent album! Merci IQ et Welcome Back Mister Nicholls, we missed you so much :D

VOIR LES 4 AVIS DES LECTEURS
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC IQ
DERNIERE ACTUALITE
IQ: Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur IQ
NOTES
4/5 (9 avis) 3.7/5 (10 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
IQ: Dark Matter (2004)
ROCK PROGRESSIF 'Dark Matter' n'est certes pas une révolution dans la discographie du groupe, mais cet album est le digne successeur de la lignée commencée avec 'Ever'.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
METAL MAJESTY: This Is Not A Drill (2004)
HARD ROCK
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT IQ
IQ_Resistance
Resistance (2019)
5/5
4.1/5
GIANT ELECTRIC PEA / ROCK PROGRESSIF
IQ_The-Road-Of-Bones
The Road Of Bones (2014)
4/5
4.1/5
REPLICA / ROCK PROGRESSIF
IQ_Frequency
Frequency (2009)
4/5
4.6/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
IQ_Stage
Stage (2006)
3/5
4/5
GIANT ELECTRIC PEA / ROCK PROGRESSIF
IQ_Iq--The-Twentieth-Anniversary-Show-Dvd
Iq20 - The Twentieth Anniversary Show Dvd (2005)
4/5
4/5
GIANT ELECTRIC PEA / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020