ARTISTE:

RUNNING WILD

(ALLEMAGNE)
TITRE:

THE FINAL JOLLY ROGER

(2011)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
Live
""
NOISE (12.08.2011)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Après 30 ans de carrière et 13 albums, Rolf Kasparek a choisi de mettre un terme à l'aventure du navire Running Wild par un ultime concert dans le temple du heavy-métal allemand: le Wacken Festival, le 30 Juillet 2009. Cela n'est finalement pas une surprise, Kasparek semblait démotivé depuis une petite dizaine d'années et enchainait les albums, soit quelconques soit carrément mauvais, et les tournées se faisaient rare et consistaient en une dizaine de dates en Allemagne. De plus, début 2009, notre homme avait laissé un indice quant à cette fin en lançant un projet glam-punk-rock, "Toxic Taste", dans lequel il devenait T.T. Poison et où il proposait une musique loin du heavy speed mélodique de Running Wild.

Ce package CD-DVD, qui nous arrive enfin, deux ans après son enregistrement, des bandes de guitares du concert ayant été perdues par la boîte de production, est une épitaphe royal pour un groupe et un homme toujours restés fidèles au heavy-métal mélodique. Royal car "The Final Jolly Roger" est la meilleure fin possible pour Running Wild avec cet immense concert devant un public gigantesque et motivé, portant le groupe avec énergie. Le tout est très sobre: pas de décors, juste un petit backdrop au nom du groupe devant la batterie et quelques flammes. Une setlist aux petits oignons accompagne le tout: en 17 titres choisis par les fans, Rolf et sa bande balancent leurs plus grands titres. Le tout ne fait d'ailleurs pas doublon avec le remarquable live de 2002 qui se voulait assez exhaustif, passant en revue pratiquement chaque album.

Ici, on se concentre sur les tubes et l'âge d'or du groupe et l'on fait la part belle aux grands disques du groupe. Ainsi, le 4ème album, "Port Royal", est représenté par 3 titres tandis que le 5ème, "Death Or Glory", l'est par 4 chansons. Si l'on ajoute que les trois premiers albums ont 5 titres au programme, on voit que la carrière récente de Running Wild est complètement zappée. Les disques les plus récents sont en effet "Pile of Skulls" et "Black Hand Inn" sorti en 1992 et 1994 avec 3 titres chacun.

La prestation est très bonne et Rolf domine bien son sujet, chantant très correctement malgré les années qui passent. Le groupe qui l'accompagne, sans être très habitué au répertoire, assure le boulot avec une belle efficacité. Le son est très bon, voire même parfois un peu trop, tant qu'on peut soupçonner, sur les guitares en particulier, quelques petites retouches, mais cela n'enlève rien à la qualité du concert et au rendu très naturel du tout. Il n'y a donc pas grand-chose à jeter au menu de ce best-of impérial. Retrouver "Port Royal", "Riding The Storm", "Raise Your Fist", "Conquistadores" ou "Prisoner Of Our Time" et l'immense hymne "Under Jolly Roger" est un plaisir infini dont le public profite à fond. De plus avec "Branded & Exiled", "Battle Of Waterloo", "Tortuga Bay", "Whirlwind" et "Black Hand Inn", le groupe fait plaisir à ses fans avec des titres peut être moins célèbres mais tout aussi jouissif à entendre une dernière fois.

Ce live est donc le parfait document de fin d'une belle carrière pour ce qui restera comme un grand du heavy-métal germanique dans toute sa pureté et sa splendeur. Rolf Kasparek a compris que le temps de Running Wild était passé et il a le courage d'y mettre fin pour passer à autre chose. Rien que pour ceci, Rolf Kasparek mérite le respect de toute la communauté métallique, alors que "The Final Jolly Roger" restera comme le parfait témoignage d'une grande époque du métal mélodique.


Plus d'information sur http://www.running-wild.net





LISTE DES PISTES:
01. Intro (01:45)
02. Port Royal (04:43)
03. Bad To The Bone (05:47)
04. Riding The Storm (05:17)
05. Soulless (06:23)
06. Prisoner Of Our Time (05:26)
07. Black Hand Inn (05:27)
08. Purgatory (05:42)
09. Battle Of Waterloo (08:27)
10. Der Kaltverformer (03:28)
11. Raging Fire (04:08)
12. Whirlwind (05:46)
13. Tortura Bay (04:09)
14. Branded And Exiled (08:04)
15. Raise Your Fist (07:07)
16. Conquistadores (06:04)
17. Under Jolly Roger (05:51)
18. Tourreport 1994-1996
19. Studioreport Masquerade
20. Interview April 2009
21. Keep Smiling
22. Wacken 2009

FORMATION:
Jan S. Eckert: Basse
Matthias Liebetruth: Batterie
Peter Jordan: Guitares
Rolf Kasparek: Chant / Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
RUNNING WILD: 1er extrait de "Rapid Foray"
DERNIER ARTICLE
Wacken Open Air 2018 - 3ème Journée - 03 Aout 2018
Pour sa 3ème journée le Wacken Open Air propose une nouvelle journée très riche avec en point d'orgue les pirates du heavy metal, Running Wild.
 
AUTRES CHRONIQUES
KAULA: Avadhuta Gita Chapter 1 (2011)
BLACK METAL -
SINNER: One Bullet Left (2011)
METAL MELODIQUE -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT RUNNING WILD
RUNNING-WILD_Rapid-Foray
Rapid Foray (2016)
2/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / HEAVY METAL
RUNNING-WILD_Resilient
Resilient (2013)
3/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / HEAVY METAL
RUNNING-WILD_Shadowmaker
Shadowmaker (2012)
1/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / HEAVY METAL
RUNNING-WILD_Rogues-En-Vogue
Rogues En Vogue (2005)
2/5
-/5
GUN RECORDS / HEAVY METAL
RUNNING-WILD_The-Brotherhood
The Brotherhood (2002)
1/5
-/5
GUN RECORDS / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021