GROUPE/AUTEUR:

AMARTIA

(FRANCE)

TITRE:
IN A QUIET PLACE... (2011)
LABEL:
PERVADE
GENRE:
METAL ATMOSPHERIQUE

""
CHILDERIC THOR - 11.08.2011 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Ceux qui attendaient qu'In A Quiet Place..., soit le successeur de Delicately en seront donc pour leur frais, puisqu'il ne s'agit que d'une œuvre hybride offrant relectures de quelques unes des plus belles perles du répertoire des Nordistes, des pistes inédites et une reprise, le tout (re)travaillé sous le prisme d'un format acoustique qui sied plutôt bien à une musique qui a toujours davantage misé sur le sens des atmosphères que sur la puissance à tout prix.

L'opus porte bien son nom en cela qu'il a quelque chose d'un lieu paisible et chaleureux dans lequel les invités se sentent immédiatement à leur aise. Il est le cadre idéal abritant ce rock feutré aux teintes progressives diffuses. Subdivisée en trois segments, cette collection débute par les trois nouveaux titres, dont nous retiendrons surtout le floydien "Not Heal Yet" aux arrangements mélancoliques et caressé par la voix délicatement émotionnelle de Britta Herzog, même si "Child Fire" qu'introduisent quelques notes de piano, séduit par sa touchante sobriété.

En se frottant à la fin de la première partie du menu, au gigantesque "Blood Brothers" d'Iron Maiden, le groupe ne choisit pas la facilité. Des reprises de la Vierge de Fer, on en a plein les étagères mais celles-ci, le plus souvent, ne s'éloignent jamais des hymnes immortels et s'attaquent rarement aux compositions ni les plus récentes ni les plus épiques de l'œuvre des Anglais. Reconnaissons déjà à AmartiA la courageuse initiative d'avoir jeté son dévolu sur cette longue pièce extraite de Brave New World qui porte l'incontestable signature de Steve Harris. Contre toute attente, les Français n'ont pas à rougir du résultat. Le fait d'en proposer une version vierge d'éléments électriques les dispense d'une comparaison qui forcément n'aurait pas tourné à leur avantage. Seul bémol, "Blood Brothers", même dans cette configuration inédite, est un titre tellement fort que, placé presque à mi-parcours, il aurait presque tendance à occulter le reste du programme que compose d'anciens morceaux coulés dans le moule acoustique. Ce serait toutefois sous-estimer le potentiel des petits bijoux d'émotions que demeurent "Grey Circles", "Not A Detail" (tous les deux extraits de Delicately) ou bien encore "Ascension" (présent à l'origine sur Maïeutics) qui, pendant près de dix minutes, déroule une trame intimiste qui fait tout simplement du bien.

Pause doucereuse et squelettique, In A Quiet Place... affirme la liberté aussi bien de ton que de trait dont jouit AmartiA. Et alors que chez certains, il tient plus du gimmick que d'une démarche raisonnée, cet exercice acoustique prend chez les Nordistes tout son sens car sa musique s'y prête admirablement, à un point tel que celui qui les découvrirait avec cette essai pourrait croire qu'il s'agit de leur style habituel tant la démarche artistique du collectif parait naturelle.

Plus d'information sur http://amartia.fr/



GROUPES PROCHES:
AGUENAOU, WITHIN TEMPTATION, THE GATHERING, KARNATAKA, AFTER FOREVER, AGUA DE ANNIQUE

LISTE DES PISTES:
01. Child Fire - 06:23
02. Magical Harmony - 05:42
03. Not Heal Yet - 05:53
04. Chosen One - 07:08
05. Blood Brothers - 08:04
06. Ignorance - 04:32
07. Delicately - 04:51
08. Not A Detail - 04:21
09. Grey Circles - 04:56
10. Ascension - 09:09
11. N.d.e. - 06:13


FORMATION:
Britta Herzog: Chant
Cyril Carrette: Claviers
Manu Berdin: Basse
Nicolas Dubois: Batterie
Vincent Vercaigne: Guitares / Claviers


TAGS:
Chant féminin, Acoustique, Intimiste, Mélancolique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC AMARTIA
DERNIERE INTERVIEW
C'est par Internet que les membres du groupe de progressif du Nord de la France ont bien voulu répondre à nos questions.

NOTES
2/5 (1 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
BRAN BARR: Sidh (2010)
PAGAN/VIKING METAL
 
CHRONIQUE SUIVANTE
MORBID ANGEL: Illud Divinum Insanus (2011)
DEATH METAL
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT AMARTIA
AMARTIA_The-Beast-Within
The Beast Within (2017)
4/5
-/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
AMARTIA_Delicately
Delicately (2009)
4/5
3.7/5
GOFANNON / METAL PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020