ARTISTE:

KRAKEN DUUMVIRATE

(FINLANDE)
TITRE:

THE ASTROGLYPHS OF THE RITUAL OF DELUGE

(2011)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

BLACK METAL

TAGS:
Dissonant, Expérimental, Growl, Mélancolique
""
CHILDERIC THOR (18.08.2011)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Un patronyme mystérieux évoquant une lointaine légende maritime, des musiciens sur lesquels on ne sait à peu près rien : c’est peu dire que Kraken Duumivirate ne fait rien pour faciliter une lisibilité qui de toute façon ne l’intéresse pas. Hermétiques, les deux Finlandais, qui ne sont pas sans évoquer leurs compatriotes de Tyranny avec lesquels ils partagent une même volonté d’opacité et un art qui l’est tout autant, offre enfin avec The Astroglyphs Of The Ritual Of Deluge, leur second signe de mort après un premier EP, From The Dying Soil To The Eternal Sea, en 2008 déjà hébergé chez Ahdistuksen Aihio Productions.

Pour le moment encore fidèle à ce format mal aimé qui ne l’empêche toutefois pas de presque atteindre la demie-heure de musique, le duo forge trois complaintes étouffantes dont la seconde, du haut de ses plus de 18 minutes, constitue l’épicentre de cette tempête noire aux confins du Funeral Doom voire de l’Ambient mortifaire. Des guitares pétrifiées au chant ( ?) tellement lointain qu'il semble avoir été capturé dans un caisson de résonance, du tempo mortuaire aux ambiances ténébreuses et cryptiques, tout ici est mis en œuvre pour donner l’impression d’une plongée abyssale au plus profond des océans, là où la lumière du soleil ne parvient jamais à accéder.

Tellurique et écrasant, The Astroglyphs Of The Ritual Of Deluge gronde d’une puissance sousterraine gigantesque et infernale. Après une intro chargée d’installer ce décor teinté d’une étrangeté inquiétante, la piste principale enfonce ses arcanes lovecraftiennes dans un substrat façonné par des guitares disonnantes sécrétatoires d’un profond désespoir et tissant une toile effrayante. Le chant, pollué et passé à travers un filtre, y résonne comme un écho funèbre et la batterie paraît fonctionner au ralenti. Répétitif, le titre étend ses ramifications, envôutant l’auditeur avant de l’engourdir afin de l’entraîner dans les profondeurs sans fin des fosses Marianne, cependant que la troisième et dernière piste poursuit la mise en abîme que soulignent des nappes de claviers aux accents funéraires.

On ose à peine imaginer à quelle descentes aux enfers pourra ressembler le premier véritable album de Kraken Duumvirate lorsque celui-ci existera... Si Tyranny se mettait au Black Metal en développant un concept mytholigique, il pourrait (peut-être) ressembler à cela.


Plus d'information sur https://krakenduumvirate.bandcamp.com/



GROUPES PROCHES:
AHAB, TYRANNY


LISTE DES PISTES:
01. I Channel - 02:24
02. The Astroglyphs Of The Ritual Of Deluge - 18:25
03. Sacrifice Me - 04:02

FORMATION:
Grand Architeuthis S. Dux:
Magus Polypus Apollyon XIII:
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
2/5 (1 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
WARRANT: Dog Eat Dog (1992)
HARD ROCK -
BLOOD OF THE BLACK OWL: A Banishing Ritual (2010)
BLACK METAL -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT KRAKEN DUUMVIRATE
KRAKEN-DUUMVIRATE_The-Stars-Below-The-Seas-Above
The Stars Below, The Seas Above (2020)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / DOOM
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021