ARTISTE:

DEMONAZ

(NORVÈGE)
TITRE:

MARCH OF THE NORSE

(2011)
LABEL:

NUCLEAR BLAST

GENRE:

BLACK METAL

TAGS:
Epique, Growl
""
CHILDERIC THOR (17.08.2011)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Guitariste et co-fondateur avec Abbath, son éternel frère d'arme, d'Immortal jusqu'en 1997 avant d'en devenir l'homme de l'ombre et le parolier, sculptant dans la glace un univers cohérant dans sa froideur mythologique, Demonaz a toujours été un peu considéré comme l'âme du drakkar norvégien sans lequel il ne serait pas tout à fait ce qu'il est. C'est pourquoi, nombreux sont ceux qui attendaient sa première échappée en solitaire annoncée depuis plus de dix ans (cf. Perfect Visions). March Of The Norse est enfin là.

Pour autant, ceux qui espéraient un album de pur Black Metal comme Immortal n'en a plus vraiment réalisé depuis Blizzard Beasts (1997) en seront - bien entendu - pour leur frais, Demonaz ayant suivi la même évolution artistique que celui qui est devenu son beau-frère. Etant toujours responsable d'une part importante de l'identité du dinosaure norvégien et ce bien qu'il n'en fasse officiellement plus partie, comment de fait pouvait-il en être autrement ? De son visuel, nouant par ses teintes bleutées et frisonnantes des liens esthétiques évidents avec At The Heart Of Winter et All Shall Fall aux musicien qui l'ont enregistré, parmi lesquels on trouve à nouveau Ice Dale, le mercenaire du Black Metal (?) du Grand Nord de tous les bons coups (Enslaved, I...), March Of The Norse creuse un sillon identique aux dernières oeuvres signées Abbath en moins brutales encore.

A l'écoute de ce galop d'essai, on mesure encore davantage combien les deux hommes sont connectés l'un à l'autre, partageant une même vision musicale, une fascination identique pour tout un monde nordique... Ainsi qu'une même voix de canard enrhumé, à tel point que l'on pourrait - presque - imaginer que c'est Abbath qui tient le micro le temps de cette (trop) petite dizaine de titres, maigre menu qui ne dépasse la demie-heure que par l'adjonction de pistes instrumentales du reste sans grand intérêt et principal défaut d'un opus qui devrait néanmoins faire bander ceux qui ont aimé Between Two Worlds, l'unique album (à ce jour) de I que le leader d'Immortal a d'ailleurs gravé avec les mêmes Ice Dale et Armagedda à la batterie ! On reste donc en famille et dans une inspiration commune qui s'abreuve au Twilight Of The Gods de Bathory, charriant les clichés nordiques habituels ("Over The Mountains"), n'évitant la parodie que de justesse.

L'état des lieux fait et les Ayatollahs de la première heure partis se pincer le nez, reconnaissons que March Of The Norse se présente sous la forme d'une collection d'hymnes tous plus imparables les uns que les autres et ce, d'autant plus qu'ils se ressemblent tous un peu (trop). De "A Son Of The Sword" à "All Blackened Skly", de "Where Gods Once Robe" à "March Of The Norse", chacun d'entre eux distille cette signature reconnaissable entre mille, ces riffs flamboyants plus proche du Hard Rock que du Black Metal et ce souffle épique et froid comme la banquise. Et s'il n'est certainement pas le chef-d'oeuvre que beaucoup attendaient (peut-être) car trop court et pâtissant d'un manque de variations et de diversité, ce premier disque de Demonaz procure un plaisir évident et donne envie d'aller bagnauder dans les forêts ou de prendre la pose face à un fjord séculaire.


Plus d'information sur http://www.myspace.com/demonaz



GROUPES PROCHES:
I , IMMORTAL


LISTE DES PISTES:
01. Northern Hymn - 00:50
02. All Blackened Sky - 04:27
03. March Of The Norse - 03:41
04. A Son Of The Sword - 04:35
05. Where Gods Once Rode - 05:11
06. Under The Great Fires - 06:34
07. Over The Mountains - 05:07
08. Ode To Battle - 00:39
09. Legends Of Fire And Ice - 04:24

FORMATION:
Armagedda: Batterie
Demonaz: Chant
Ice Dale: Guitares / Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
ESKEYPE: Legacy Of Truth (2010)
DEATH METAL -
AESTHESIA: Shaterred Idols (2010)
HARD ROCK - Un hard rock simple et entrainant de très bonne facture
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022