AESTHESIA

(FRANCE)

SHATERRED IDOLS

(2010)
LABEL:

SHOTGUN GENERATION

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
80's, Chant éraillé
"Un hard rock simple et entrainant de très bonne facture"
NESTOR (17.08.2011)  
4/5
(0) Avis (0) commentaire(s)
Le Sleaze Rock a-t-il encore un avenir en 2011 ? L’écoute de "Shattered Idols", le second album de Aesthesia, tend à apporter un vibrant « OUI » à cette question et à nous convaincre que ce style peut toujours se révéler excitant et d’actualité, plus de 24 ans après la sortie de l’exceptionnel "Appetite For Destruction". Et ce constat est d’autant plus étonnant lorsqu’il est assené avec classe par un groupe originaire de France.

Aesthesia est un groupe qui assume ses influences, le chant de Nico Marlyn renvoyant de manière assez évidente à celui d’Axl Rose. Jetez une oreille sur la fin de "Greed Machine", et vous aurez sans aucun doute le sentiment que le leader des Guns ‘n Roses traîne dans les parages. De plus, si "Shattered Idols" est légèrement moins diversifié que le premier album des Guns, les compositions proposées ici présentent des connexions évidentes avec ce dernier.

Et comme bon nombre de titres sont tout bonnement excellents à l’instar des jouissifs "Under 16" ou "Rattlesnake Preacher", le groupe parvient sans grande difficulté à nous entrainer dans son Rock dynamique et festif. Sa fougue et la qualité de son interprétation piétinent sans difficultés les appréhensions que pourraient faire naître le parallèle constant existant avec les Guns ‘N Roses. En aucun cas, ce petit défaut d’originalité ne nuit au plaisir que procure ce disque. Et s'il n’est pas exempt de certaines faiblesses, celles-ci s’avèrent assez bénignes. Elles sont a chercher au niveau du caractère dispensable de certaines compositions qui à l’image de "Lyna Red" et "Daydream" peuvent paraître un peu redondantes. Mais également au niveau de la production délivrant un son, certes très correct, mais manquant un peu de dynamisme et rendant parfois l’ensemble un tantinet linéaire.

En dehors de ce léger reproche, il n'y a pas de quoi remettre en question la réussite de cet album qui, s’il n’apporte rien de bien neuf au Rock, fait tout de même passer un excellent moment.
- Site officiel
GROUPES PROCHES:
PLEASURE ADDICTION, GUNS'N'ROSES

LISTE DES PISTES:
01. Greed Machine - 03:50
02. Lyna Red - 04:35
03. Under 16 - 04:26
04. District Of Swine - 03:45
05. Hometown - 04:30
06. Hoodoo Queen - 06:07
07. Gone - 08:09
08. Tales Of Underground - 03:11
09. Mary Green - 05:06
10. Rattlesnake Preacher - 03:30
11. Daydream - 04:10

FORMATION:
Jetblack: Chant / Guitares
Johnny Lips: Chant / Basse
Julien Gatter: Chant / Guitares
Mike Marcia: Batterie
Nico Marlyn: Chant / Harmonica
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
DEMONAZ: March Of The Norse (2011)
BLACK METAL -
FAIR TO MIDLAND: Arrows & Anchors (2011)
ROCK INDÉ -
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024