ARTISTE:

CANDLEMASS

(SUÈDE)
TITRE:

LUCIFER RISING

(2008)
LABEL:

NUCLEAR BLAST

GENRE:

DOOM

TAGS:
Compilation, Epique, Live, Lourde, Mélancolique
""
CHILDERIC THOR (01.09.2011)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Depuis son retour du cercueil, qui n’avait d’ailleurs jamais été totalement refermé, après une décennie – les années 90 – pour le moins chaotique car émaillée de sorties d’albums irrégulières, Candlemass dresse maintenant une belle inspiration, (en)durcie plus encore avec l’enrôlement de Robert Lowe en guise de Viagra afin de remplacer le moine Marcolin parti ailleurs (nulle part ?) faire ses caprices.

Témoin de cette vigueur retrouvée, King Of The Grey Islands, premier opus enténébré par la présence de celui que d’aucuns considèrent (à raison) comme le meilleur chanteur actuel de heavy-doom, en est la plus éclatante démonstration. Restait pour l’Américain à confirmer sur scène, chose faite et bien faite surtout, lors de la tournée qui a suivi, tant il renvoie son prédécesseur dans le jardin d’enfant. La relecture de "Demons Gate", ainsi que le concert capturé à Athènes en 2007 au menu de ce Lucifer Rising dont ces titres sont le principal intérêt, est à ce titre une leçon. Lowe n’a décidément rien à envié à Marcolin ! Mieux, Candlemass n’a même jamais été aussi convaincant, aussi puissant, n’a jamais aussi bien sonné que depuis qu’il compte parmi ses rangs la voix de Solitude Aeturnus.

Une réserve toutefois: pourquoi interpréter toujours les mêmes classiques issus des quatre premiers opus quand tant d’autres petites perles, certes moins connues, tirées par exemple des méconnus Chapter VI, Dactilys Glomerata ou From The 13th Sun, mériteraient tout autant d’être honorées ? Même transcendées par le Robert, on commence à les connaître par cœur, les "Solitude", "At The Galows End" et autre "Mirror Mirror", aussi bons soient-ils ! Pourquoi également réduire Candlemass au seul "Black Dwarf", bonne chanson au demeurant mais à laquelle on aurait préféré "Carpricorns" par exemple ? Heureusement que nous avons droit à une poignée d’extraits de King Of The Grey Islands ("Emperor Of The Void", "Devil Seed", "Of Stars And Smoke") à laquelle il manque néanmoins le monumental "Demonia 6".

Mais au-delà de ce témoignage live de cette dernière mouture de Candlemass qui remplit l’essentiel de sa durée, Lucifer Rising est aussi l’occasion de découvrir (seulement) deux nouveaux titres : tout d’abord "Lucifer Rising", décharge rapide aux relents de Judas Priest, groupe dont leif Edling est grand fan, et le rampant "White God", lourd comme une enclume et guidé par de superbes lignes vocales. Deux bons morceaux donc, mais le tout ne dure que dix minutes à peine. C’est maigre ! Alors plutôt que de vendre ce plat comme un EP avec un peu de live dedans, Nuclear Blast aurait été bien inspiré de le présenter comme un live avec deux nouveautés en guise d’accompagnement !


Plus d'information sur http://www.candlemass.se/



GROUPES PROCHES:
IRON MAN, KRUX, RAINBOW, LEIF EDLING, ISOLE, ALTAR OF OBLIVION, BLACK SABBATH, SOLITUDE AETURNUS, GRAEME

LISTE DES PISTES:
01. Lucifer Rising - 04:06
02. White God - 05:01
03. Demons Gate (re-recorded) - 09:03
04. At The Gallows End (live) - 05:17
05. Solitude (live) - 06:54
06. Emperor Of The Void (live) - 04:53
07. Devil Seed (live) - 06:02
08. Mirror Mirror (live) - 06:04
09. Under The Oak (live) - 07:01
10. Of Stars And Smoke (live) - 05:51
11. Black Dwarf (live) - 05:30
12. Samarithan (live) 05:52

FORMATION:
Jan Lindh: Batterie
Lars Johansson: Guitares
Leif Edling: Basse
Mats Björkman: Guitares
Robert Lowe: Chant
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
CANDLEMASS : Nouvelle vidéo
DERNIER ARTICLE
Metal Méan 2017 - Méan - 19 Août 2017
Pour son édition 2017 le festival belge a mis les petits plats dans les grands avec une affiche royale qui a tout pour combler les fans d’extrême.
 
AUTRES CHRONIQUES
TESTAMENT: Demonic (1997)
DEATH METAL - Testament radicalise son propos avec bonheur via ce disque ultra brutal
KING OF AGOGIK: From A To A (2011)
ROCK PROGRESSIF - L’avant-gardisme revendiqué fait ici long feu : faute de réelle intention mélodique, la plupart des titres sombrent dans une confusion que le manque de subtilité des musiciens, qui jouent très appuyé, n’aide pas à éclaircir.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT CANDLEMASS
CANDLEMASS_HOUSE-OF-DOOM
House Of Doom (2018)
3/5
-/5
NUCLEAR BLAST / DOOM
CANDLEMASS_Psalms-For-The-Dead
Psalms For The Dead (2012)
4/5
4/5
NAPALM RECORDS / DOOM
CANDLEMASS_Death-Magic-Doom
Death Magic Doom (2009)
4/5
4/5
NUCLEAR BLAST / DOOM
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020