ARTISTE:

WARRANT

(ETATS UNIS)
TITRE:

CHERRY PIE

(1990)
LABEL:

COLUMBIA

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
80's, FM
""
CHILDERIC THOR (26.08.2011)  
4/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Si, lorsque nous avions quinze ans, ils nous ont bien fait marrer, tous ces groupes estampillés "Hair-Metal", maquillés et gaulés comme des gonzesses, à les (re)découvrir vingt ans plus tard, on mesure combien, souvent, ils ne plaisantaient pourtant pas vraiment, auteurs d’albums solides dont certains ont traversé les épreuves du temps avec une classe qu’on ne leur aurait pas prédit.

C’est le cas de Warrant qui, bien qu’entré dans la course comme ses confrères au milieu des années 80, aura finalement dû patienter jusqu'à la fin de la décennie pour goûter au fruit d’un succès dont il n’aura pas pu profiter longtemps, ses deux disques les plus fameux, Dirty Rotten Filthy Stinking Rich (1989) et Cherry Pie précédant de peu la tornade Grunge qui balayera tel un fétu de paille les tenants d’un (Hard) Rock mélodique qui pourtant lui survivra mais incitant les groupes à s’adapter à cette (r)évolution, comme cela sera le cas avec le Dog Eat Dog du combo de Jani Lane.

Mais en septembre 1990, Warrant savoure encore le succès de son premier opus et se prépare à en faire de même avec son successeur, qui réussit l’exploit alors même qu’il est offert au public à une période particulièrement chargée où Painkiller (Judas Priest), No Prayer For The Dying (Iron Maiden) ou Rust In Peace (Megadeth) se tirent la bourre, dans un secteur certes plus Heavy, de s’imposer d’entrée de jeu. D’aucuns le considèrent – à raison – comme l’œuvre la plus aboutie des Américains, faisant mieux que transformer un galop d’essai aux pourtant nombreuses qualités.

Enrobé de nouveau par Beau Hill, alors producteur emblématique de cette scène Glam/Hair Metal, Cherry Pie se fait remarquer pour plusieurs raisons. Pour sa délicieuse pochette au subtil parfum sexuel, pour ses trois singles, dont le célèbre titre éponyme à l’inoubliable refrain et la ballade (obligée) "I Saw Red", pour ses textes (forcément) orientés sur le sexe ("Love In Stereo") mais pouvant aussi aborder des questions plus sérieuses ("Blind Faith" par exemple), pour son message adressé directement à la charmante Tipper Gore qui lui valut d’ailleurs l’avertissement « Parental Advisory », dont l’épouse du vice-président des Etats-Unis fut à l’origine. Pour sa brochette d’invités également, croisant la guitare de C.C. DeVille (Poison) sur "Cherry Pie" ou Bruno Ravel de Danger Danger. Pour ces discrètes touches sudistes enfin, qu’illustrent l’intro à la slide poisseuse de "Uncle Tom’s Cabin" et bien entendu la reprise de Blackfoot, l’énergique "Train Train". N’oublions pas non plus de souligner l'impeccable performance des musiciens qui participe de la faculté de cet album à traverser les années. Jani Lane impressionne notamment avec son organe (vocal…) qui exsude juste ce qu’il faut de rugosité.

Un (vrai) bon disque reste un bon disque, quoiqu’il arrive. Varié et tout simplement fun, Cherry Pie en constitue un bon exemple. Il incarne aussi – déjà – la fin d’une époque. Son successeur, Dog Eat Dog, bien que toujours de bonne qualité, amorcera un virage plus dur, vierge de cette insouciance et que confirme l’embauche de Michael Waggener pour mitonner une production dans le cadre – étonnant – du Morrisound Studio, alors temple du Death Metal floridien !


Plus d'information sur http://www.warrantweb.net/home.html





LISTE DES PISTES:
01. Cherry Pie - 03:21
02. Uncle Tom's Cabin - 04:02
03. I Saw Red - 03:47
04. Sure Feels Good To Me - 02:39
05. Love In Stereo - 03:06
06. Bed Of Roses - 04:04
07. Blind Faith - 03:33
08. Song And Dance Man - 02:58
09. You're The Only Hell Your Mama Ever Raised - 03:34
10. Mr. Rainmaker - 03:29
11. Train, Train - 02:49
12. Ode To Tipper Gore - 00:54

FORMATION:
Erik Turner: Guitares
Jani Lane: Chant
Jerry Dixon: Basse
Joey Allen: Guitares
Steven Sweet: Batterie
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
SHAKA
19/05/2018
  0 0  
4/5
Voici un groupe que l'on oublie souvent quand on évoque la scène Hard US de la fin des années 80. Il est vrai qu'ils sont arrivés un peu sur le tard avec leur premier album au nom imprononçable, "Dirty Rotten Filthy Stinking Rich" en 1989. D'ailleurs, j'aurais très bien pu vous parler de ce premier essai, mais je me suis dit que la pochette de "Cherry pie" attirerait plus l'oeil que l'immonde cover de "Dirty...". Pour ce deuxième album, WARRANT poursuit sur sa lancée, avec un juste compromis entre Hard puissant et jolies mélodies. L'album démarre avec le tube "Cherry Pie" au refrain imparable et énorme, et c'est comme ça durant tout l'album. Les ballades que sont "Blind Faith" ou "I Saw Red" ne sont pas non plus à négliger et ne sont pas là que pour ravir les jeunes filles en fleur : elles s'adressent aussi au cœur qui sommeille sous notre blouson en cuir (et il faut admettre que c'est pratique une ballade pour emballer une Côtelette !). Comme sur chaque album de WARRANT, nous avons même droit à un bon vieux morceau bien speed et rageur. Ici, il s'agit de "Sure Feels Good to Me" : ambiance headbanging garantie ! Et bien sûr, comme dans tout bon album de Hard américain de la fin des 80's, les paroles concernant le sexe faible sont à l'honneur, j'en veux pour preuve le délicat "Love in Stereo", digne descendant du "Girls, Girls, Girls" de MOTLEY CRUE. Bien sûr, cet album reflète un peu une idéologie qui a un peu disparu de nos jours (la Californie, le Rock'n'roll, la fête, les filles, les filles et encore les filles... aux allures de playmates bien sûr, pas des grosses moches... bref "Alerte à Malibu" !), alors ça fait du bien de s'y replonger de temps en temps. En ce qui me concerne, c'est souvent que je me remets les deux premiers albums de WARRANT. Il faut dire qu'avec l'album suivant, "Dog Eat Dog" sorti en 1992, ils ont abandonné leur côté fun et je trouve que leur musique a pris un virage trop sérieux et a donc perdu de ce qui faisait son charme : l'insouciance.
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4.5/5 (2 avis)
STAFF:
4/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Nouvel album et nouvelle vidéo pour WARRANT
 
AUTRES CHRONIQUES
APOCALYPTICA: Worlds Collide (2007)
METAL MELODIQUE - Apocalyptica s’en sort haut la main en proposant un ensemble qui reste cohérent malgré sa diversité.
DISMA: Towards The Megalith (2011)
DEATH METAL -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT WARRANT
WARRANT_Louder-Harder-Faster
Louder Harder Faster (2017)
4/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK
WARRANT_Rockaholic
Rockaholic (2011)
3/5
2/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK
WARRANT_Born-Again
Born Again (2006)
4/5
5/5
MTM / HARD ROCK
WARRANT_Under-The-Influence
Under The Influence (2001)
3/5
3/5
AUTRE LABEL / HEAVY METAL
WARRANT_Belly-To-Belly
Belly To Belly (1996)
3/5
2/5
SANCTUARY / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021