ARTISTE:

DEREK SHERINIAN

(ETATS UNIS)
TITRE:

OCEANA

(2011)
LABEL:

MASCOT LABEL GROUP

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Fusion, Guitar-Hero, Instrumental, Technique
""
MR.BLUE (07.09.2011)  
4/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Ces dernières années, M. Sherinian avait, en solo, tendance à tourner en rond. Ses deux dernières productions studio poussaient à l'extrême les orientations pourtant intéressantes de "Black Utopia" (sur lequel Al Di Meola partageait la guitare avec Malmsteen sur un titre dantesque) et "Mythology". Ainsi, descentes de manche, tripotage de pitch, avalanches de notes et pauvreté musicale gâchaient sérieusement la fête.

Heureusement, notre "beau" Derek, claviériste attitré du jeune Black Country Communion, de Billy Idol depuis 2002, ex Kiss, Alice Cooper, Dream Theater et même David Hallyday (si, si en 1988 !) semble offrir à ses fans un retour en grâce avec "Oceana". D'ailleurs le fan ne s'y trompera pas, Steve Lukather fait ici son grand retour (il jouait sur presque chaque titre du premier album), Steve Stevens également et le compagnon des débuts Simon Phillips (aux manettes et baguettes) tient de nouveau la batterie sur tout l'album. Si on ajoute à cette liste déjà alléchante son ancien compère et guitariste hors normes (même si parfois saoulant) Tony Mac Alpine et l'excellent bluesman Joe Bonamassa, tous les ingrédients sont réunis pour passer un agréable moment.

Côté contenu, "Oceana" ne déroge pas à la règle de son maître et propose toujours bien plus de guitare que de clavier. Dès l'intro de 'Five Elements', toute batterie dehors, Derek abat son meilleur jeu (superbe rythmique de la paire Phillips/Franklin, mélodie inspirée et exploitée, guitare discrète et solo de piano très David Paich). Terminée les débordements Metal, ce Rock Prog' fusion est des plus purs. Rythmiques syncopées et signatures mélodiques complexes sont présentent du début à la fin ('I Heard That') mais avec beaucoup d'inspiration, sur des rythmiques généralement plus posée et exemptes de toute longueur excessive. Et paradoxalement, aucun titre ne vous semblera obscur ou torturé. Chacun coule et se déroule avec une grâce que seuls de grands techniciens dotés de feeling et d'âme peuvent atteindre.

Tout l'album nous rappelle la maturité des productions fusion de Lukather et de Jeff Beck. Parmi les touts meilleurs titres (aucun n'est de trop ici) nous avons les langoureux 'Mulholland' (très mélodique) et 'Euphoria' dans lesquels les claviers trament une ambiance magistrale où les silences comptent autant que les notes et que Lukather habille d'une grande classe, usant et abusant de ses délicieuses signatures au vibrato, ou encore 'El Camino Diablo', sorte de Jam Shuffle assez épuré où la guitare est reine (qui aurait cru trouver ici Doug Aldrich, éblouissant de feeling !). Comment ne pas citer également les interventions de Steve Stevens, sublimant un 'Ghost Runner' très 80's, aux claviers pompeux et à la batterie riche en contre-pieds pour une ambiance très proche du "Star Cycle" de Jeff Beck, et celle d'un Bonamassa furieux et surprenant sur 'I Heard That', mid tempo sautillant très californien à la mélodie colorée.

Sur les neuf titres présents, deux Up Tempo viennent remuer la sauce. Le premier semble issu des sessions de Los Lobotomys ('Smell Yourself vous connaissez ?) et se nomme 'Mercury7', partagé avec un Tony Mc Alpine sobre et étincelant. Le second est 'Seven Sins'. Très épique et garni d'un jeu de Toms bluffant, il donne la part belle à Lukather qui semble s'amuser comme un enfant dans cette cour de jeu longtemps délaissée. 'Oceana' clôt l'album avec un feeling épique idéal, ballade apaisée et apaisante. Bien plus riche que ses trois derniers albums réunis, cet 'Oceana' sera à marquer du sceau de la réussite dans la carrière du génie claviériste Derek Sherinian. Ce dernier se révèle le maître des ambiances et des riffs bien pensés et ultra mélodiques, nous offrant quelques soli dont ces fameux duel avec Lukather sur 'Seven Sins' ou Bonamassa sur 'I Heard That'.

Chaque musicien semble donner ici le meilleur de lui-même et l'auditeur oublie vite les comparaisons dans cet album cohérent et personnel. Avec une telle consistance et un tel son (Simon Phillips oblige), "Oceana" pourrait bien être la meilleure production de Sherinian à ce jour, rien de moins.
Ne passez pas à côté de cette totale réussite. Fans de Steve Lukather, de Jeff Beck, de Steve Stevens, cet album est fait pour vous !


Plus d'information sur http://www.dereksherinian.com



GROUPES PROCHES:
ALL TOO HUMAN, COSTE APETREA, RELOCATOR, PARALLEL MIND, JORDAN RUDESS, LALLE LARSSON, MICHAEL PINNELLA, COSMICS, TADASHI GOTO, AGAH BAHARI

LISTE DES PISTES:
01. Five Elements - 04:37
02. Mercury 7 – 04:29
03. Mulholland – 05:56
04. Euphoria – 5:34
05. Ghost Runner – 4:54
06. El Camino Diablo – 05:06
07. I Heard That – 04:53
08. Seven Sins – 05:56
09. Oceana - 05:38

FORMATION:
Derek Sherinian: Claviers
Doug Aldrich: guitar on 6
Joe Bonamassa: guitar on 7
Simon Phillips: Batterie
Steve Lukather: guitar on 3;4;8
Steve Stevens: guitar on 5;9
Tony Franklin: Basse
Tony Mc Alpine: guitar on 1;2
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
NUNO777
08/09/2011
  0 0  
3/5
Je retrouve le Sherinian qui m'a fait grand plaisir avec ces premiers albums à l'occasion de ce Oceana qui renoue avec plus de simplicité et de sonorités jazz-rock. Je pense que l'on doit aussi la réussite de ce bien bel album au retour de Phillips.
Note: 7.5/10

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
Haut de page
LECTEURS:
2/5 (2 avis)
STAFF:
3.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
DEREK SHERINIAN de retour avec un album solo
 
AUTRES CHRONIQUES
SUNGRAZER: Mirador (2011)
ROCK -
ALPHAVILLE: Afternoons In Utopia (1986)
POP -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DEREK SHERINIAN
DEREK-SHERINIAN_The-Phoenix
The Phoenix (2020)
3/5
-/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
DEREK-SHERINIAN_Molecular-Heinosity
Molecular Heinosity (2009)
2/5
2.5/5
INSIDEOUT MUSIC / METAL PROGRESSIF
DEREK-SHERINIAN_Blood-Of-The-Snake
Blood Of The Snake (2006)
2/5
-/5
INSIDEOUT MUSIC / METAL PROGRESSIF
DEREK-SHERINIAN_Mythology
Mythology (2004)
4/5
-/5
INSIDEOUT MUSIC / METAL PROGRESSIF
DEREK-SHERINIAN_Black-Utopia
Black Utopia (2003)
2/5
-/5
INSIDEOUT MUSIC / METAL PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020