ARTISTE:

ALPHAVILLE

(ALLEMAGNE)
TITRE:

CATCHING RAYS ON GIANT (SPECIAL EDITION)

(2010)
LABEL:

UNIVERSAL

GENRE:

POP

TAGS:
80's, Chant aigu, Chant grave, Electro, Epique, FM
""
REALMEAN (27.09.2011)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Alphaville, c’est la formation germanique qui a le don de transformer en or les genres musicaux qu’elle touche de sa baguette magique. Enfin, s’il est possible encore d’évoquer un semblant du line-up d’origine, car seul Marian Gold, à la barre vocale, est resté maître à bord sur ce "Catching…" - tout en ayant noué une étroite et nouvelle collaboration de co-écriture avec ses partenaires d'aujourd'hui, notamment Rainer Bloss et Martin Lister.

Petite rétrospective. En 1984, Marian Gold, Bernhard Lloyd et Frank Mertens nous concoctent une première merveille de New-Wave enflammée, nous avons nommé "Forever Young". L’équipage est recomposé après le départ de Mertens, remplacé par Ricky Echolette. Les membres du trio ainsi renouvelé vont poursuivre leur chemin, au long de quatre autres albums studio tous plus épiques les uns que les autres, et toujours en se partageant les mérites de la composition, de manière très équitable. Compilations, anthologie, mémoire scénique… Tambour battant, le groupe se forge une carrière embrassant toutes formes de projets, jusqu’au colossal "Crazyshow", en 2003, un improbable et nouveau coffret de 4 CD pour une fiesta de quelque 50 nouveaux titres… Ne le cherchez plus, et faites-vous une raison : son tirage excessivement limité l’a placé aujourd’hui au rang des objets introuvables (y rejoignant l’anthologie "Dreamscapes"…). Si l’on ajoute à cela les deux projets en solo de Marian Gold (1992 et 1996), et qu’à partir de 2003 ni Echolette, ni Lloyd ne feront plus partie de l’aventure, on peut se demander si celle-ci, dès lors, n’a pas atteint une étape irréversible.

Pourtant, à l’image du Phénix qui renaît de ses cendres, Marian Gold s’entoure d'une nouvelle équipe. 7 ans après "Crazyshow", il lance enfin son "Catching…", dont les ambitions disco-dance et synthétiques n’ont d’égal que le foisonnement graphique du booklet. Que vaut cette musique ? N’y cherchez pas la verve illusionniste de "Salvation". L’attaque est frontale. Moins techno qu’il n’y paraît, l'album n’en mène pas moins la danse au pas de charge, au gré d’une longue et fougueuse exclamation plus synthpop que jamais. Qualitativement, une moitié de titres environ a été recrutée parmi les commandos d’élite, l’autre moitié s’avouant un chouia moins brillante; cependant, très avisée, l’Alphaville nouvelle formule prend soin de disposer stratégiquement ses pièces maîtresses. 'Song For No One', en ouverture, exhale un refrain aussi simple que percutant, roulant sous les vocalises gutturales du capitaine de corvette. Aucun doute, en quelques passages, la chanson pour personne sera la vôtre, et ne quittera plus votre oreille. Un peu plus loin, on tombera immanquablement sous le charme de 'The Things I didn’t Do', au sens propre du terme; la tonicité et la sensualité des chœurs féminins frappent en plein cœur, et soumettent le lead pourtant exubérant de Marian Gold, qui clame en conclusion : I’ll be your slave !… 'The Deep' marque l’étape de la pause, opportunément solennelle et introspective, avant que 'Call Me' ne sonne la reprise de l’offensive rythmique; alors que son pendant 'Call Me Down', tout en velours, aborde un nouveau virage onirique, sans que la cohérence sonore du projet n’en soit affectée. En fait, rien à jeter, et il est difficile d’énumérer tous les talents de cette livrée, comme encore l’ardeur indomptable d’un 'Phantoms' ou la prégnance de 'Miracle Healing', hypnotique et scintillant.

L’édition spéciale embarque 4 mix alternatifs en bonus, dont un au moins retiendra l'attention : l’ahurissante reprise de 'Fallen Angel', toute en retenue orchestrale. Comment dire… Royal ! Plus un DVD en pseudo 3D, proposant le clip de 'I Die For You Today' et une deutsch bericht-interview de Marian Gold, passablement inutile pour un public non germanophone… Pas la moindre piste ou le moindre sous-titre de traduction; pas même en anglais !

Avouons-le, "Catching Rays On Giant" n’embarque ni la sensibilité masquée de "Salvation", ni la folie de "Prostitute", ni l’esprit progressif de "The Breathtaking Blue". Mais peut-être revient-il aux origines new-wave de "Forever Young", avec une finesse de writing moindre et l’emphase sonore en plus. Un peu décevant, songez-vous ? Ecoutez-le avant de conclure… Rétro peut-être, mais doté d'un panache monstre !


Plus d'information sur http://www.alphaville.info/



GROUPES PROCHES:
KILLERPILZE, A-HA, M FALLAN, RADIO DRIVE


LISTE DES PISTES:
01. Song For No One (But Myself) - 03:31
02. I Die For You Today - 03:47
03. End Of The World - 03:58
04. The Things I Didn't Do - 04:38
05. Heaven On Earth (Things We've Got To Do) - 04:44
06. The Deep - 04:21
07. Call Me - 03:45
08. Gravitation Breakdown - 04:14
09. Carry Your Flag - 04:52
10. Call Me Down - 04:28
11. Phantoms - 03:37
12. Miracle Healing - 05:04
13. I Die For You Today (Original Demo V.) - 03:34
14. Call Me (Original Demo V.) - 03:29
15. Fallen Angel (Orchestral Demo Version) - 03:25
16. Forever Young 2001 (Factory Mix) - 04:20

FORMATION:
Anya Mahnken: Choeurs
David Goodes: Composition, Guitare
Grace: Choeurs
Jakob Kiersch: Batterie
Marian Gold: Composition, Chant
Martin Lister: Composition, Claviers, Programmation
Rainer Bloss: Composition, Claviers, Programmation
Vanessa: Choeurs
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
5/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
UNSAFE: Masterpiece Of The Absurd (2011)
DEATH METAL -
ALICE COOPER: Welcome 2 My Nightmare (2011)
HEAVY METAL -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ALPHAVILLE
ALPHAVILLE_Stark-Naked-And-Absolutely-Live
Stark Naked And Absolutely Live (2000)
3/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / POP
ALPHAVILLE_Salvation
Salvation (1997)
4/5
-/5
WEA / POP
ALPHAVILLE_Prostitute
Prostitute (1994)
5/5
-/5
WEA / POP
ALPHAVILLE_The-Breathtaking-Blue
The Breathtaking Blue (1989)
5/5
5/5
WEA / POP
ALPHAVILLE_Afternoons-In-Utopia
Afternoons In Utopia (1986)
5/5
4/5
WEA / POP
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021