ARTISTE:

TAKING BACK SUNDAY

(ETATS UNIS)
TITRE:

TAKING BACK SUNDAY

(2011)
LABEL:

ROADRUNNER RECORDS

GENRE:

ROCK ALTERNATIF

TAGS:
Chant screamo
"Proche de Biffy Clyro par le style mais loin de son talent, les Américains de Taking Back Sunday est sans prise de risque et calibré pour truster les charts anglo-saxons."
NUNO777 (26.09.2011)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Bien mal m’a pris de classer l’album éponyme de Taking Back Sunday dans la catégorie « rock universitaire américain », catégorie qui n’existe que dans mon esprit pour qualifier ces groupes typés Sum41 et consorts. En réalité Taking Back Sunday, dont j’ignorais l’existence, est un groupe de trentenaires qui officie depuis une bonne décennie avec un certain succès outre-Atlantique. Taking Back Sunday, produit par Eric Valentine (Queens of the Stone Age, Good Charlotte…), est le cinquième album des américains et il s’avère être plus complet qu’un simple album d’adolescents s’ennuyant dans les campus américains.

Les musiciens de Long Island puisent leurs inspirations dans le rock alternatif américain mais aussi le rock indépendant anglais. Leur recette est un genre qui allie la fougue du punk dans un enrobage pop.

Les compositions font souvent penser aux écossais de Biffy Clyro mais sans le génie de ces derniers ("Call Me In The Morning", "It Doesn’t Feel A Thing Like Falling" ou "Faith") et s’aventurent dans des contrées plus « extrêmes » avec des vocaux criés du meilleur effet ("El Paso"). Dommage que cette orientation ne soit pas plus souvent choisie et que le quintet se cantonne à des formats courts privilégiant l’immédiateté. Les américains ont eu le bon goût d’éviter la faiblesse de la ballade langoureuse en prenant le parti de mid-tempos plutôt bien réussis ("Since You’re Gone" et "Sad Savior"). Une caractéristique à mettre au crédit de Taking Back Sunday est sa belle propension à mêler les vocaux. Adam Lazzara et John Nolan sont parfaitement en accord sur bons nombres de titres pour une valeur ajoutée non négligeable ("El Paso", "Who Are You Anyway").

Un peu moins de quarante minutes et tout est presque dit avec cet album efficace qui ne prend que peu de risque. Les titres sont bien écrits et bien exécutés mais le génie n’y est pas. On est bien loin d’un Biffy Clyro qui a tout compris au rock indépendant avec des formats courts et une composition mélodique brillante. Taking Back Sunday donne juste ce qu’il faut pour rester bien placé dans les classements de vente anglo-saxons et contenter son public. On reste persuadé que les américains sont capables de sublimer leurs compositions en prenant quelques risques quitte à déstabiliser sa fan-base. Taking Back Sunday semble avoir choisit son camp.


Plus d'information sur http://www.takingbacksunday.com/



GROUPES PROCHES:
-


LISTE DES PISTES:
01. El Paso-03:14
02. Faith (When I Let You Down)-03:09
03. Best Places to Be a Mom-03:32
04. Sad Savior-03:19
05. Who Are You Anyway?-03:33
06. Money (Let It Go)-03:08
07. This Is All Now-04:04
08. It Doesn't Feel a Thing Like Falling-03:55
09. Since You're Gone-04:09
10. You Got Me-03:40
11. Call Me in the Morning-03:59

FORMATION:
Adam Lazzara: Chant
Eddie Reyes: Guitares
John Nolan: Chant / Guitares
Mark O’Connell: Batterie
Shaun Cooper: Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Taking Back Sunday: Taking Back Sunday
 
AUTRES CHRONIQUES
SONIQ CIRCUS: Reflections In The Hourglass (2011)
ROCK PROGRESSIF -
RED HOT CHILI PEPPERS: I'm With You (2011)
POP -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT TAKING BACK SUNDAY
TAKING-BACK-SUNDAY_Notes-From-The-Past
Notes From The Past (2008)
3/5
-/5
VICTORY / POST ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021