ARTISTE:

TOKYO BLADE

(ROYAUME UNI)
TITRE:

TOKYO BLADE

(1983)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
80's, Old School
""
NESTOR (27.09.2011)  
3/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Ce premier album des Britanniques de Tokyo Blade sort en 1983, alors que la période NWOBHM n’est pas loin de toucher à sa fin. Pour autant, il s’inscrit parfaitement dans ce mouvement. On sent en effet, que les premiers opus d’Iron Maiden et de Judas Priest ont considérablement influencé le style des couteliers nippons, et que ceux-ci s’inscrivent dans un Heavy Metal des plus classiques. Duo de guitares prédominantes et acérées, section rythmique très présente, chant épique lorgnant par moment vers le criard… tous les grands poncifs du genre sont présents. Bien présent devrions nous dire, car la recette fonctionne plutôt bien. Et malgré les 30 années qui nous séparent de la sortie de ce disque, on peut encore prendre un certain plaisir (entaché de nostalgie avouons le) à l’écoute de ces hymnes simples et directs.

En effet, sans briller par leur originalité, la plupart des morceaux présentés ici tiennent bien la route, à l’image du très mélodique "If Heaven Is Hell" introduit par une guitare flamenco, ou des bien plus Heavy "Powergame" et "Break The Chains". On peut également citer le titre "Midnight Rendez-vous" (présent en tant que bonus sur l’édition européenne, mais qui donne son nom à la version américaine), et qui est doté d’un refrain très accrocheur. S'il serait exagéré de vanter 'l'extrême diversité' du groupe, on ne peut toutefois pas taxer cet album de statique, et au travers d’un titre de la trempe de "Tonight" (une reprise du compositeur Russ Ballard, auteur également de "I Surrender" et "Since You Been Gone" popularisés par Rainbow, et du "God Gave Rock 'n' Roll To You" de Kiss), on peut rétrospectivement, déjà pressentir l’évolution Glam Rock dans laquelle le groupe s’engagera au milieu des années 80.

Si les amateurs d’arrangements léchés en seront pour leur frais, la candeur et la fougue qui se dégagent de ce disque provoqueront sans peine l’adhésion d’un public plus sensible à un style fleurant bon l’insouciance et l’enthousiasme, et ce, même si le son est bien loin des standards actuels de qualité.

Sans être exceptionnel, le chant d’Alan Marsh, qui quittera le groupe à l’issue de cet album pour ne le réintégrer provisoirement qu’à l’aube des années 90, passe très bien. Le fait qu’il ne nous inflige pas les poussées suraigües qui étaient souvent l’apanage des chanteurs de l’époque, ne doit pas y être pour rien. Le chant n’est toutefois pas la marque de fabrique de Tokyo Blade, un groupe qui usera pas moins de 5 chanteurs pour réaliser ses 6 premiers disques. Le plaisir est plus à chercher ici dans l’ambiance entrainante et dynamique qui ressort de cet album que l’on pourrait qualifier de sympathique.

Ne vous attendez donc pas à trouver un joyau oublié ou une pierre angulaire du métal. Pour autant ce disque n’en reste pas moins un plaisant témoignage d’une époque fort lointaine.

La réédition de 1997, est particulièrement recommandable, puisque outre l’album dans sa version originale, celle-ci contient les 2 premiers Ep du groupe, à savoir "Madame Guillotin" à la très belle pochette, et "Midnight Rendez-vous".


Plus d'information sur http://www.tokyoblade.com/





LISTE DES PISTES:
01. Powergame - 04:12
02. Break The Chains - 05:07
03. If Heaven Is Hell - 06:04
04. On Through The Night - 07:29
05. Killer City - 05:47
06. Liar - 05:37
07. Tonight - 04:02
08. Sunrise In Tokyo - 05:47
09. Blue Ridge Mountains Of Virginia - 01:13
10. If Heaven Is Hell (bonus) - 06:00
11. Highway Passion (bonus) - 04:24
12. Midnight Rendez-vous (bonus) - 03:22
13. Mean Streak (bonus) - 04:44
14. Death On Main Street (bonus) -04:38

FORMATION:
Alan Marsh: Chant
Andy Boulton: Guitares
Andy Robbins: Basse
Ray Dismore: Guitares
Steve Pierce: Batterie
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
LYNOTT
30/09/2011
  0 0  
3/5
Il est exact que la nostalgie ne peut que nous étreindre à l'écoute de ce premier opus des couteliers débridés, à l'époque, ce disque avait eu en effet son petit succès dans la courbe fléchissante de la NWOBHM.
Il est également vrai que rétrospectivement on est forcé de reconnaître que l'opus n'était pas si sensationnel que ça, mais rapporté au contexte de l'époque l'analyse ne pouvait être la même. Hier cette pochette haute en couleurs trônait fièrement sur les présentoirs du rayon Hard de la FNAC, aujourd'hui, il faudrait commander l'œuvre pour l'acquérir...autres temps, autre époque...
Quoiqu'il en soit musicalement parlant, le plaisir du plongeon dans le passé, auditif et visuel, est fréquemment un vrai bonheur, rien que pour ça, cet album mérite une bonne note.
Le Night Of The Blade qui suivra un an après, sera, c'est à noter, bien supérieur à cet album éponyme.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (2 avis)
STAFF:
2.3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
TOKYO BLADE: Les détails sur 'Dark Revolution'
 
AUTRES CHRONIQUES
D'ACCORD: Helike (2011)
ROCK PROGRESSIF - Il reste à comprendre quel intérêt il y a en 2011 à revenir quarante années en arrière : il n’est pas facile de raviver les mythes quand on omet la dimension mélodique et le souffle épique...
DARKTHRONE: Ravishing Grimness (1999)
BLACK METAL -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT TOKYO BLADE
TOKYO-BLADE_Dark-Revolution
Dark Revolution (2020)
4/5
3/5
AUTRE LABEL / HEAVY METAL
TOKYO-BLADE_unbroken
Unbroken (2018)
4/5
5/5
AUTRE LABEL / HEAVY METAL
TOKYO-BLADE_Thousand-Men-Strong
Thousand Men Strong (2011)
2/5
4/5
FASTBALL / HEAVY METAL
TOKYO-BLADE_Eye-Of-The-Storm
Eye Of The Storm (2008)
1/5
-/5
AUTRE LABEL / HEAVY METAL
TOKYO-BLADE_Pumphouse
Pumphouse (1998)
2/5
-/5
AUTRE LABEL / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022