GROUPE/AUTEUR:

WORK OF ART

(SUÈDE)

TITRE:
IN PROGRESS (2011)
LABEL:
FRONTIERS RECORDS
GENRE:
A.O.R.

"Vous pourrez retirer de cette production un EP de bonne facture mais guère plus"
LYNOTT - 30.09.2011 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Trois ans que les fans du groupe suédois qui aime Toto attendaient ce second opus, trois années à se demander si cet "Artwork", album hautement recommandable, allait accueillir un petit frère. Que ces foules impatientes tombent en pamoison, l’accouchement vient d’avoir lieu. Le bébé porte le doux nom d "In Progress", ce qui, vous le reconnaîtrez, semble annoncer de prime abord la couleur : les géniteurs de la progéniture estiment que leur second essai dépasse en qualité leurs premières compositions musicales. Alors ? Forfanterie ou clairvoyance ? Eh bien, fidèles lecteurs, au risque de nager à contre-courant des manieurs de plume de la presse spécialisée et de clavier des webzines expérimentés qui, vraisemblablement, ne manqueront pas d’encenser le produit, considérons que cette livraison tant attendue laisse au final un goût de figue et de raisin dans la bouche. En effet, malgré une insistance particulière portée sur les écoutes successives de l’opus, il s’avère qu’au bout du chemin, même si le paysage offre parfois quelques plaisants détours, le voyageur, en bout de course, est tenté de constater que la balade a été le plus souvent monotone.

Pourtant, les premiers méandres du parcours étaient plutôt agréables avec un "The Rain" mélodiquement tonitruant dans la veine d’un Toto qui pulserait, voire d’un Giant, et un "Nature Of The Game", dans le même registre 80’s, qui nous rapproche quant à lui de Street Talk. Et puis à partir de "Once Again", ça descend de plusieurs crans. Ce morceau d’AOR teinté Westcoast ne révèle rien de transcendant et Morphée commence à pointer son nez. Par la suite, "Never Love Again" a beau sortir le grand jeu des claviers d’antan, ce n’est pas avec ce titre que vous jouerez des air-keys à vous dessouder le canal carpien. Quant à "Eye Of The Storm", même s’il tente de vous sortir de votre torpeur, car il essaye de percuter un tantinet plus vos tympans aguerris, il vous donne le sentiment que le sentier est en passe de tourner en rond. La mélodie n’accroche que moyennement et le morceau s’étire dans l’indifférence gênée de l’auditeur. Ce dernier, commençant à redouter d’en perdre le nord, en profitera pour faire un petit somme sur "Until You Believe", ballade d’une mièvrerie que ne renierait pas Christopher Cross.

Nous sommes déjà au milieu du gué et l’inquiétude commence à gagner le promeneur qui retrouve un second souffle avec un "The Great Fall" renouant avec les bonnes sensations que nous avaient procuré les deux hits du début de la balade et nous rappelant à nouveau Giant, voire Seventh Key. Las, "Call On Me" retombe dans les travers précités, non pas que les mélodies ne soient pas jolies, mais bon sang qu’elles sont niaiseuses ! Les Suédois ont eu beau secouer leurs mimines avec ce second opus, le scotch Toto leur colle encore au bout des doigts et "Emelie" (rien que le titre…) rappelle la bande à Porcaro, mais, ô déception, en moins ciselé, à l’identique du groovy "Fall Down" qui fait revivre Chicago sans en retrouver la superbe. Bâillement irrépressible, interrompu par le plus mémorable "Castaway" dont le refrain majeur (confer H.E.A.T. / Giant) nous donne l’envie d’achever le voyage avec l’écoute d’un "One Step Away" assez inspiré qui renvoie une fois de plus à Toto.

Fin de la promenade. Le programme semblait plein de promesses, il ne les a pas tenues dans leur ensemble. Vous pourrez retirer de cette production un EP de bonne facture avec les quatre ou cinq titres marquants susvisés mais guère plus. Voilà bien la plus grosse déception dans le genre de cette année.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/musicofworkofart/



GROUPES PROCHES:
TOTO, WIGELIUS, STATE OF SALAZAR, PLACE VENDOME, W.E.T., SURVIVOR, FREE SPIRIT, ELEVENER, WHITE WIDDOW, GIANT

LISTE DES PISTES:
01. The Rain - 4:53
02. Nature Of The Game - 5:00
03. Once Again - 5:00
04. Never Love Again - 4:13
05. Eye Of The Storm - 3:52
06. Until You Believe - 5:03
07. The Great Fall - 4:04
08. Call On Me - 4:39
09. Emelie - 4:57
10. Fall Down - 4:15
11. Castaway - 4:39
12. One Step Away - 4:39


FORMATION:
Andreas Olsson: Basse
Herman Furin : Batterie
Lars Safsund : Chant / Claviers
Robert Sall : Guitares


TAGS:
Choeurs, 80's, Accessible / FM
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
LOLOCELTIC - 27/09/2011 -
0 0
4/5
Autant "Artwork" m'avait laissé la sensation d'écouter un clone de Toto, certes talentueux, mais sans aucune personnalité, autant ce "In Progress" voit Work Of Art affirmer son identité. Du bien bel AOR qui s'inscrit dans le surprenant mouvement 'revival' qui secoue actuellement un mouvement que nous pensions perdu. Mélodique et dynamique, il apportera son lot de satisfaction à tous les amateurs du genre sans pour autant traumatiser ceux qui avait apprécié le premier opus des Suédois. Encore une belle livraison en cette année 2011 qui nous gâte !
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC WORK OF ART
DERNIERE ACTUALITE
WORK OF ART: Les détails sur "Exhibits"
Toutes les actualités sur WORK OF ART
DERNIERE INTERVIEW
« Qui aime bien, châtie bien » comme dit l’adage. C’est fort de ce principe que Ping Ping est parti rencontré le guitariste de Work Of Art, Robert Säll...

NOTES
- /5 (0 avis) 3.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ERIC MC FADDEN: Bluebird On Fire (2011)
ROCK
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ANATHEMA: Falling Deeper (2011)
ROCK ATMOSPHERIQUE Anathema restaure son passé en proposant de nouveau un album de reprises de ses anciens titres retravaillés de façon symphonique.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT WORK OF ART
WORK-OF-ART_Exhibits
Exhibits (2019)
4/5
3/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
WORK-OF-ART_Framework
Framework (2014)
4/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / ROCK
WORK-OF-ART_Artwork
Artwork (2008)
4/5
4.5/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020