GROUPE/AUTEUR:

TEARS FOR FEARS

(DEFAULT)

TITRE:
ELEMENTAL (1993)
LABEL:
MERCURY
GENRE:
POP

""
REALMEAN - 10.10.2011 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
4ème album de la bande à Orzabal. L’eau a coulé sous les ponts, et défi pour Tears For Fears, après l'admirable production précédente, "The Seeds Of Love", le pari de revenir vers son auditorat avec autant de choses à promettre est assez difficile à tenir. La formation aborde par ailleurs une nouvelle page de son histoire : l’indéfectible comparse de Roland Orzabal, Curt Smith, a déclaré forfait. Arrivée d’Alan Griffiths, remplaçant Curt à la basse, et qui s’attelle à la réalisation du projet dans la tradition du groupe : interprétation, mais aussi composition. Quatre ans après "The Seeds Of Love", la formation recomposée a-t-elle encore le vent en poupe ?

"Elemental" ne rejoindra pas ses prédécesseurs sur le rang des réussites commerciales fracassantes, mais il s’adjugera tout de même de belles places dans les charts, s’offrant au passage un disque d’or aux USA. Quoi qu’il en soit, la griffe artistique des débuts commence à marquer le pas. Moins inventive que par le passé, la Pop de Tears For Fears dévie vers une pseudo New-Wave sensiblement standardisée sur le profil rock des années 90, via des sonorités plus électrisées, plus foisonnantes également mais moins nuancées. Aux savants dosages des albums d’antan, succède une sorte de production-magma; les claviers battent en retraite, les guitares sont mixées plus en avant, le chant n’est plus employé comme fer de lance. Globalement, cette nouvelle enveloppe sonore n’est pas désagréable (parfois allergisante tout de même), mais on n’y retrouve pas les ingrédients qui avaient façonné le style TFF.

Cependant, le réel symptôme de l’inspiration en perte de vitesse est plus prosaïque: les trois meilleurs titres, accrochant l’oreille dès les premières mesures, sont situés en ouverture de galette (en troisième position, l'excellent 'Break It Down Again', avec sa tirade vocale en étrange crescendo linéaire, à la fois monocorde et hypnotique; le dernier véritable tube de TFF ?). L’album se maintient plus ou moins bien ensuite jusqu’à 'Dog’s A Best Friend’s Dog', avant de s’essouffler en seconde partie. La désinvolture du poussif 'Fish Out Of Water' n’est pas très productive, sombrant dans une interprétation passablement ennuyeuse, et les boucles répétitives de 'Gas Giants' ou encore le motif vocal lancinant de 'Power' ne s’avèrent pas très convaincants non plus. 'Brian Wilson Said' rehausse un peu le niveau, témoignant d’un certain sursaut qualitatif en matière d’écriture à détours et tiroirs narratifs : enfin un soupçon d’imprévu rythmique, un peu d’aération acoustique, un vocal changeant, rêveur ou persuasif, et une partition de chœurs assez bien menée.

Ne boudons pas notre plaisir : encore quelques belles émotions à déguster ici, tantôt rock, tantôt atmosphériques, et pour le fan, il serait bien dommage de s’en priver. La grande époque est derrière en tout cas; était-il nécessaire de l’ajouter ? Elemental, mon cher Watson.

Plus d'information sur



GROUPES PROCHES:
TALK TALK, SIMPLE MINDS

LISTE DES PISTES:
01. Elemental - 05:35
02. Cold - 05:05
03. Break It Down Again - 04:31
04. Mr. Pessimist - 06:20
05. Dog's A Best Friend's Dog - 03:40
06. Fish Out Of Water - 05:07
07. Gas Giants - 02:40
08. Power - 05:55
09. Brian Wilson Said - 04:22
10. Goodnight Song - 03:53


FORMATION:
Alan Griffiths: Guitares / Basse / Claviers
John Baker: Choeurs
Julian Orzabal: Choeurs
Mark O'Donoughue: Piano
Roland Orzabal: Chant / Guitares / Claviers
Tim Palmer: Tous les instruments


TAGS:
90's
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC TEARS FOR FEARS
DERNIER ARTICLE
TEARS FOR FEARS + JUSTIN JESSO - ACCOR HOTELS ARENA - 21 FEVRIER 2019
Back to the 80’s Tous les articles sur TEARS FOR FEARS
NOTES
2/5 (1 avis) 3/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
WARRANT: Under The Influence (2001)
HEAVY METAL
 
CHRONIQUE SUIVANTE
SUNCHILD: As Fas As The Eye Can See (2011)
ROCK PROGRESSIF
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT TEARS FOR FEARS
TEARS-FOR-FEARS_Everybody-Loves-A-Happy-Endin
Everybody Loves A Happy Ending (2005)
1/5
3/5
XIII BIS / POP
TEARS-FOR-FEARS_Saturnine-Martial--Lunatic
Saturnine Martial & Lunatic (1996)
4/5
4/5
MERCURY / POP
TEARS-FOR-FEARS_Raoul-And-The-Kings-Of-Spain
Raoul And The Kings Of Spain (1995)
3/5
3/5
AUTRE LABEL / POP
TEARS-FOR-FEARS_The-Seeds-Of-Love
The Seeds Of Love (1989)
5/5
5/5
MERCURY / POP
TEARS-FOR-FEARS_Songs-From-The-Big-Chair
Songs From The Big Chair (1985)
4/5
4.5/5
MERCURY / POP
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020