ARTISTE:

CRIS LUNA

(FRANCE)
TITRE:

BABYLON CHILD

(2011)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

ROCK ALTERNATIF

TAGS:
Concept-album, Fusion, Groovy, Punk
""
REALMEAN (29.11.2011)  
3/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Le Rock français aux couleurs d’outre-manche a le vent en poupe… Notre compatriote (et Lorrain) Christophe, ayant fait muter son patronyme vers celui de Crisluna pour la circonstance, revendique pleinement son credo musical post-rock à l’anglo-saxonne : "Babylon Child" n’affiche absolument rien de la variété frenchy, pas même le support linguistique, l’auteur ayant adopté l’anglais comme seul et unique vecteur de vocalises. A la clé, une visée dogmatique ? Affirmatif, car il présente lui-même le projet comme une invitation au voyage sonore à travers les merveilles et les horreurs de notre monde. Le ton est donné.

Une frayeur presque immédiate, une fois passée l’introduction ténébreuse de 'Nightbird' : celle que ce Rock puissamment électrisé, flirtant parfois avec le Hard FM synthétique, mais lui préférant le plus souvent la tendance gothique, ne tienne pas ses promesses sur la distance. Car l’album a tout de même l’ambition de dépasser les 70 minutes ! Et il est vrai qu’en sa position stratégique de pièce maîtresse succédant immédiatement à l’ouverture, 'Huma' ne parvient pas à convaincre tout à fait, en raison peut-être d’une approche mélodique mal soutenue (étouffée par la production, sur les moments forts).
Heureusement, les craintes se dissipent aussitôt ensuite : du crescendo hypnotique de 'Why' jusqu’aux rêveries électro aériennes de 'Two' (aux saveurs oniriques de l’equally made in France Air band), en passant par le surprenant break symphonico-progressif de l’énorme 'Black Sun' (et parfaitement implémenté par ailleurs), Crisluna effectue la brillante démonstration de son savoir-faire éclectique, sur une tonalité à la fois sombre et épique. En ce sens, et par certains traits vocaux également, l’esprit de cette musique rappelle celui d’un Midnight Oil qui n’avait pas son pareil pour passer d’un registre émotionnel à un autre, avec un naturel défiant les lois cartésiennes.

Mais "Babylon Child", c’est plus que cela : les compositions de Crisluna empruntent leurs codes à une pléthore d’univers, comme ceux d’un Glam Rock de David Bowie ('Letter Of War', par exemple), d’une New-Wave réfractaire -nourrie d’idéaux punk- comme les Cure en avaient le secret ('Love Bus', entre autres), ou encore des limbes revisitées d’un Floyd sépulcral (en période Waters pour la texture des vocalises).
Ajoutons-y une propension particulière pour le développement de généreuses séquences instrumentales, une méthode dosant intelligemment l’électronique et l’acoustique, et un certain goût pour les ponctuations-surprises (Crisluna en auto-acclamation par exemple, clôturant 'Nightbird'), et vous aurez compris que "Babylon Child" est un projet qui ne rime pas avec ennui. Mais le gros point fort de l’album, c’est surtout de parvenir à cimenter cette diversité, de manière à ce que la perception auditive, de la plage n°1 à la plage n°12, soit assimilable comme unique et indivisible. Il ne s’agit pas d’un banal assortiment de styles : il y a bel et bien une sonorité, une griffe Crisluna.

Finalement, on ne peut guère reprocher à l’artiste qu’une soif créative immodérée, qui l’entraîne parfois un peu loin; 'Street Of Peace', 'You Shoot Me' ou l’interminable titre éponyme auraient pu être plus efficaces avec plus de concision. Pas de quoi gâcher la découverte de ce premier album… pour le moins prometteur !


Plus d'information sur https://www.facebook.com/pg/bandcrisluna



GROUPES PROCHES:
AC/DC, IGGY AND THE STOOGES, THE CULT


LISTE DES PISTES:
01. Nightbird - 03:17
02. Huma - 05:29
03. Why ? - 06:19
04. A Letter Of War - 06:28
05. Love Bus - 06:28
06. Shooting Star - 02:35
07. Black Sun - 07:42
08. Two - 07:31
09. Street Of Peace - 06:16
10. You Shoot Me - 05:29
11. Babylon Child - 09:54
12. Free World - 03:50

FORMATION:
Cris Luna: Chant / Guitares / Claviers / Percussion, Programmation
Frantz: Batterie
Iza: Chant (piste 08)
Michel Di Tore: Saxophone (piste 04)
Véronique Bruni: Chant (pistes 04 et 12)
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
CORTO1809
29/11/2011
  0 0  
2/5
Crisluna semble mettre un point d'honneur à gorger sa musique de voix trafiquées, de sons saturés et parasités. C'est un choix dangereux car le procédé peut devenir gênant au point de ne plus prêter attention aux mélodies, ce qui fut mon cas.
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
CRIS LUNA: Tous les détails sur "Phoenix"
DERNIERE INTERVIEW
CRIS LUNA (12 DECEMBRE 2016)
Charmé par "Phoenix" , opus attachant parce que sincère et passionné, Music Waves a pris rendez-vous avec Christophe Schoepp, pivot du projet Cris Luna.
 
AUTRES CHRONIQUES
TRILLIUM: Alloy (2011)
METAL GOTHIQUE -
DRAGONLAND: Under The Grey Banner (2011)
HEAVY METAL -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT CRIS LUNA
CRIS-LUNA_PHOENIX
Phoenix (2016)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
CRIS-LUNA_Maelstrohm
Maelstrohm (2014)
3/5
4/5
AUTOPRODUCTION / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022