GROUPE/AUTEUR:

GHOST

(SUÈDE)

TITRE:
OPUS EPONYMOUS (2010)
LABEL:
RISE RECORDS
GENRE:
HARD ROCK

""
MR.BLUE - 30.11.2011 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Même si leur premier album, le bien nommé « Opus Eponymous », est sorti plutôt discrètement en fin d’année 2010, c’est surtout durant l’été des festivals que Ghost s’est forgé un début de réputation grâce à un univers très fort développé sur scène et une musique aux antipodes de l’image, soit un Rock teinté de Pop et très accrocheur, poussiéreux mais intriguant, souvent comparé au Blue Öyster Cult (des textes glauques portés par une voix légère et épaulées de chœurs) et au Queen Of The Stone Age. Formé en 2008 à Stockholm en suède, Ghost se compose de cinq Ghouls anonymes aux instruments et un chanteur (Papa Emeritus) et voue un culte inébranlable à Lucifer tout au long de ses neufs premiers titres. Mais soyons clairs (car l’ambiance ne s’y prêt pas un instant), d’aucun ne cherche à enrôler d’éventuels fans à une autre cause que le Rock.

Après une minute trente passée à la messe du dimanche, une grosse basse lance ‘Con Clavi Con Dio’ gavé d’Hammond grinçant et de rythmique solide. Tout cela fleure bon les Early Seventies psychédéliques et Papa nous accueille en proclamant « Lucifer We Are Here » d’une voix certes bien moins puissante que la moyenne ces canons du genre (sur certains titres on parlerait presque de filet de voix) mais pourtant juste, captivante et envoutante. En y ajoutant l’ambiance psyché du solo, les quelques passages en latin et la solidité du groupe derrière (mais qui sont ces Ghouls plus qu’averties ???), nous obtenons une recette immédiatement payante et fortement accrocheuse. Les trois plus percutantes réjections de l’album vont alors s’enchainer.

Dès l’intro de guitare de ‘Ritual’, l’auditeur se rappelle aux bons souvenirs d’un Blue Öyster Cult en grande forme : mélodie de guitare à pleurer, voix spectrales, texte mystique et ambiance glacée à l’ether. La rythmique, bien lourde sur le riff, rappelle ‘Countdown To Extinction’ de Megadeth et le pont plus lourd évoque Queen Of The Stone Age. Elizabeth Bathory est ensuite mise à l’honneur dans un titre à la hauteur de sa grandiloquence. Souvent chanté en voix de tête, Ghost nous emporte en Transylvanie avec une fois de plus des harmonies et mélodies chiadées et prestigieuses.
La gentille messe noire se poursuit avec la nuit des sorcières sur ‘Stand By Him’ où une fois de plus le fantôme de BÖC s’impose, le groupe allant jusqu’à proposer une accélération centrale du même acabit que sur ‘Cites On Flames’ avant un pont plus lourd et moderne. Ghost, s’appropriant avec brio ce mélange des genres (souvent au sein d’un même titre) maintient vive la flamme de l’originalité et du plaisir à l’écoute. Et une fois encore, ce Ghouls N’ Roll mélodique récolte tous les suffrages ! Bien souvent la première écoute suffit à vous faire fredonner et les suivantes vous rappellent déjà de bons souvenirs.
La suite, sans atteindre de tels sommets (en dehors peut être de ‘Death Knell’ enchainant couplets pesants et refrains enlevés et du splendide final) promet encore de biens bons moments.

Dôté d’un son toujours très organique, aux soli efficaces et à l’ancienne (sans déluge de note mais avec une touche mélodique certaine), Ghost amène également des éléments Doom dans son Rock sur ‘Satan Prayer‘. Puant le souffre à cent lieues à la ronde, ce titre vous souffle de vilaines pensées à la figure et le tordu qui sommeille en vous en redemande, se laissant conduire jusqu’aux buzzantes élucubrations de clavier sur une rythmique presque disco.
Le groupe enfonce le clou avec ‘Death Knell’ et ‘Prime Mover’, et leur musique vous donne parfois cette impression d’avoir des sangsues dans la bouche.
L’apothéose finale est atteinte avec l’instrumental ‘Genesis’ déboulant à la manière d’un générique de fin de film d’horreur de série B. Guitare électrique, melotron et gratte sèche décochent une mélodie qui fera date dans l’histoire du groupe.

Tout au plus pourrions-nous pointer un manque d’audace à proposer des titres plus longs et épiques mais gageons que le second album s’en chargera. En attendant, profitez chers fidèles de ces tonitruants premiers pas sans retenue, et allez en paix !

Plus d'information sur http://ghost-official.com/



GROUPES PROCHES:
BLUE OYSTER CULT, THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA, BLACK SABBATH, HORISONT

LISTE DES PISTES:
01. Deus Culpa – 01 :34
02. Con Clavi Clon Dio – 03 :33
03. Ritual – 04 :28
04. Elizabeth – 04 :01
05. Stand By Him – 03 :56
06. Satan Prayer – 04 :38
07. Death Knell – 04 :36
08. Prime Mover – 03 :53
09. Genesis – 04 :03


FORMATION:
Anonymous Ghouls: Guitares
Anonymous Ghouls: Guitares
Anonymous Ghouls: Basse
Anonymous Ghouls: Claviers
Anonymous Ghouls: Batterie
Papa Emeritus: Chant


TAGS:
Old School
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC GHOST
DERNIERE ACTUALITE
GHOST: Nouveau titre
Toutes les actualités sur GHOST
DERNIER ARTICLE
GHOST + CANDLEMASS - LE ZENITH (PARIS) - 7 FEVRIER 2019
LE show des Suédois qu'il ne fallait pas manquer... Tous les articles sur GHOST
DERNIERE INTERVIEW
Nouvel album, nouveau costume, c'est donc tout naturellement que Music Waves a rencontré un nouveau Nameless Ghoul...

NOTES
5/5 (1 avis) 4/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
THE ATLAS MOTH: An Ache For The Distance (2011)
DOOM
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ALFONZETTI: Here Comes the Night (2011)
A.O.R.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT GHOST
GHOST_Prequelle
Prequelle (2018)
4/5
3.8/5
AUTRE LABEL / HEAVY METAL
GHOST_Popestar
Popestar (2016)
4/5
3.5/5
AUTRE LABEL / HEAVY METAL
GHOST_Meliora
Meliora (2015)
4/5
4/5
SPINEFARM RECORDS / HEAVY METAL
GHOST_If-You-Have-Ghost
If You Have Ghost (2013)
3/5
2/5
SPINEFARM RECORDS / POP
GHOST_Infestissumam
Infestissumam (2013)
4/5
-/5
MERCURY / HARD ROCK MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020