ARTISTE:

THE PSYCHEDELIC ENSEMBLE

(ETATS UNIS)
TITRE:

THE DREAM OF THE MAGIC JONGLEUR

(2011)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Concept-album, Symphonique, Technique
""
CORTO1809 (07.12.2011)  
3/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

"The Dream Of The Magic Jongleur" est le troisième album de The Psychedelic Ensemble qui, comme son nom ne l'indique pas, est en fait un one-man band préférant garder son identité secrète. Fidèle à une habitude désormais solidement ancrée, notre inconnu nous propose un concept-album dont l'histoire narre cette fois la quête onirique d'une musique magique effectuée par un musicien dénommé "Le Jongleur".

Comme sur les albums précédents, le foisonnement de mélodies produites par un nombre d'instruments incroyablement variés surprend dès la première écoute. Certes, one-man band n'est pas obligatoirement synonyme de minimalisme, mais la plupart du temps les interprètes se polarisent sur un instrument principal et étoffe plus ou moins leur propos d'un fond sonore tapissé d'accords. Au contraire, The Psychedelic Ensemble multiplie les pistes, superposant fréquemment cinq ou six instruments différents, alterne solos de claviers et de guitares, enveloppe son chant de chœurs, créant l'impression d'avoir affaire à un véritable groupe dont chaque membre serait un petit virtuose de son instrument.

Mais, au-delà de l'exploit technique, si les deux précédents albums nous avaient conquis par la palette sonore qu'ils proposaient et par les ambiances parfois inquiétantes qu'ils développaient, "The Dream Of The Magic Jongleur" se révèle être une relative déception. Les choses commencent pourtant bien avec 'Overture – Into The Night' : une ouverture solennelle sur des cloches, puis l'entrée progressive et angoissante d'une palette d'instruments (guitares, orgues, synthés, percussions, flûtes) avant que la musique ne se lance dans une mélodie enlevée vaguement orientale. Si les deux albums précédents rappelaient souvent Pink Floyd, cette ouverture ressemble plus à du Genesis façon "Wind And Wuthering", l'utilisation des claviers contribuant largement à cette impression. Et pourtant, c'est justement la profusion de claviers, et notamment l'usage abusif des synthés, qui rendent cet album moins attachant que ses prédécesseurs. Si les tonalités aigues et les rythmes endiablés sont agréables sur le premier titre, ils deviennent vite trop envahissants sur 'The Quest' et ' The Secrets Of Your Mind' qui s'enchainent. Très rapidement l'impression que la virtuosité est au centre des intentions de l'auteur, au détriment de la sensibilité, s'impose et se confirme sur des titres comme 'Listen To Me', 'The Riddle' ou 'Strange Days'. Les amateurs de musique légère et enlevée seront ravis de ces mélodies agréables, mais un peu inconsistantes. L'influence génésienne n'a pas survécu au premier titre, elle a cédé le pas à des fantaisies tape-à-l'œil comme ELP les affectionnaient et à des sucreries qu'Alan Parsons n'aurait pas renié.

Quelques titres ne succombent pas sous les flots de sons synthétiques. Si 'The Benefaction Of The Noble Wizard' rappelle lui aussi ELP, c'est par la magnificence de ses grandes orgues. 'Stones To Flowers' et 'Magicking' sont deux titres acoustiques, le second entièrement instrumental rappelant les intermèdes que Steve Hackett s'autorisait sur les premiers Genesis ('Horizons', 'For Absent Friends'). 'Dream And Premonition' tient de la musique de film tant il est évocateur. Son rythme haché, ses bruits inquiétants, ses guitares graves laissent à penser que le dream a tourné au nightmare.

'End Of Days – Epilogue' est une bonne synthèse de l'album. Entre une intro et un final excellents (une scie fantomatique et des cloches sonnant le glas, renvoyant au premier titre, une guitare lourde, des grandes orgues sépulcrales, une ambiance de cimetière par une nuit sans lune), The Psychedelic Ensemble nous assène une musique sans réel fil conducteur où les bonnes idées côtoient des passages de pure démonstration technique.

"The Dream Of The Magic Jongleur" n'est pas un mauvais disque, loin s'en faut. L'intérêt des mélodies est inégal et on ne retrouve pas dans cet album la cohérence de ses prédécesseurs mais la virtuosité déployée ne peut que susciter l'admiration. The Psychedelic Ensemble avait mis la barre très haute, d'où cette relative déception qui ne doit cependant pas vous priver de l'écoute d'un album somme toute agréable.


Plus d'information sur http://www.thepsychedelicensemble.com/





LISTE DES PISTES:
01. Overture - Into The Night - 07:54
02. The Quest - 04:54
03. The Secrets Of Your Mind - 05:46
04. The Benefaction Of The Noble Wizard - 05:06
05. Listen To Me - 06:10
06. Stones To Flowers - 01:30
07. Magicking - 02:30
08. The Riddle - 07:55
09. Dream And Premonition - 04:22
10. Strange Days - 06:37
11. End Of Days - Epilogue - 10:53

FORMATION:
The Psychedelic Ensemble: Tous les instruments
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
TONYB
12/12/2011
  0 0  
4/5
Pas facile de rentrer dans cet album qui, concept oblige, est véritablement foisonnant de thèmes et d'instrumentation. Mais au fil des écoutes, il se révèle comme une nouvelle excellente production, garante de nombreuses heures de plaisir auditif.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3/5 (3 avis)
STAFF:
3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
THE PSYCHEDELIC ENSEMBLE: The Sunstone
 

"Découvrez Brainsqueezed dans son nouveau clip !"
AUTRES CHRONIQUES
BLUE MOON HAREM: Finland (2010)
ROCK -
LOST OPERA: Alchemy Of Quintessence (2011)
AUTRES EXTREME -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE PSYCHEDELIC ENSEMBLE
THE-PSYCHEDELIC-ENSEMBLE_The-Tale-Of-The-Golden-King
The Tale Of The Golden King (2013)
3/5
4/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
THE-PSYCHEDELIC-ENSEMBLE_The-Art-Of-Madness
The Art Of Madness (2010)
5/5
3/5
MUSEA / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021