ARTISTE:

TRACER

(AUSTRALIE)
TITRE:

SPACES IN BETWEEN

(2011)
LABEL:

MASCOT LABEL GROUP

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
Bluesy, Old School
""
CHILDERIC THOR (22.12.2011)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Une question pour commencer : que possède la terre australienne pour faire régulièrement pousser de très grands groupes de (Hard) Rock ? Sans remonter aux pères fondateurs AC/DC, Rose Tatoo ou The Angels, reconnaissez que, de Wolfmother à Airbourne, la liste impressionne ! Liste que vient aujourd’hui compléter Tracer.

Enfin, aujourd’hui n’est peut-être pas le mot qui convient, le sujet de cette chronique, qui se déleste certes avec Spaces In Between de sa première rondelle diffusée à grande échelle, n’en a pas moins été remarqué depuis quelques années déjà. Né officiellement en 2004 autour des deux frères Brown et du batteur Andre Wise, un power-trio donc comme le veut la grande tradition du genre, Tracer a réellement démarré à répandre son nom avec L.A. ?, galop d’essai qui ne faisait que commencer à déflorer un talent que l’on devinait déjà des plus prometteurs. Son très attendu successeur est donc une sorte de confirmation.

Stoner, Classic Rock, Blues rock, Hard Rock, appelez-ça comme vous voulez. Mais une chose est sûr, dressant une inspiration insolente, Spaces In Between s’impose d’emblée comme un superbe album de Rock tout court. Il ne manquera sans doute pas quelques mauvaises langues pour arguer que les Australiens, avec leurs belles gueules, ne font finalement qu’exploiter, trop sagement qui plus est, le filon de l’authentique et du revival seventies à la mode ces derniers temps, et ce n'est pas faux... Mais le fait est qu’on s’en moque pas mal, tant les mecs honorent avec classe et brio un cahier des charges certes éprouvé, néanmoins efficace et séduisant et font montre d’une belle écriture. C'est ainsi qu'ils nous congratulent d'une bonne brochette de titres tous plus imparables les uns que les autres, gonflés d’un feeling déclicieusement bluesy nous rappellant les brulôts vidangés par Mountain à l’aube des années 70. D’ailleurs, les riffs parfois graisseux de Michael Brown ne sont pas si éloignés que cela de ceux Leslie West ("Push"), avec lequel il ne partage en revanche pas la voix imbibée de Whisky, l’homme adoptant un timbre bien moins sale, hormis le temps du bien nommé "Louder Than This", bouillonant d’une énergie crasseuse.

Il ne faut guère plus que les quatre minutes de "Too Much", hymne puissant et immédiat en ouverture, enrobé d'un son assez sale, pour que Tracer mette l’auditeur dans sa poche. La suite est du même tonneau. "Walk Alone" et sa rythmique rablée, "Devil Ride", "The Bitch" et son tempo à la "No One Knows" de Queens Of The Stone Age qui donne envie d’avaler les kilomètres à bord d’une cylindrée nerveuse, le feutré "Voice In The Rain", le grandiose "Spaces In Between", titre lourd aux ambiances zeppeliniennes et qu’enjambe un pont instrumental au souffle épique et émotionnel ou le final "Won't Let Die" se succèdent, balisant un ensemble en tout point irrésistible.

Douze pistes, douze perles qu’aucune baisse de régime ne vient enrayer la solide mécanique, qu’aucun défaut en vient perturber une tenue de route impeccable. Tout y est : les compos, l’interprétation, la prise de son. La classe. Que souhaiter d’autre à ce groupe qu’un succès amplement mérité qui franchirait les frontières de cette terre des antipodes décidément toujours riche en sensations électriques ? Une Révélation ? Oui, pourquoi pas !


Plus d'information sur http://www.tracer-band.com/





LISTE DES PISTES:
01. Too Much - 04:44
02. Push - 04:02
03. Walk Alone - 04:26
04. Louder Than This - 03:36
05. Devil Ride - 03:42
06. The Bitch - 04:21
07. Voice In The Rain - 05:22
08. Spaces In Between - 05:17
09. Dead Inside - 04:25
10. Save My Breath - 03:45
11. All In My Head - 03:58
12. Won't Let Die (run Mary) - 05:06

FORMATION:
Andre Wise: Batterie
Leigh Brown: Chant / Basse
Michael Brown: Chant / Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3.2/5 (5 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
TRACER: Water For Thirsty Dogs
DERNIERE INTERVIEW
TRACER (9 NOVEMBRE 2011)
Révélation stoner de la fin d'année 2011 avec son tout premier album "Spaces in Between", Music Waves n'a pas voulu rater l'occasion de rencontrer le seul membre sans lien de parenté du combo australien...
 
AUTRES CHRONIQUES
CASUAL SILENCE: Vertical Horizon (2011)
ROCK PROGRESSIF -
THE MOORINGS: Pints & Glory (2011)
ROCK -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT TRACER
TRACER_Water-For-Thirsty-Dogs
Water For Thirsty Dogs (2015)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / HARD ROCK
TRACER_El-Pistolero
El Pistolero (2013)
4/5
4/5
MASCOT LABEL GROUP / HARD ROCK
TRACER_L-A-
L.A. ? (2012)
3/5
-/5
MASCOT LABEL GROUP / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021