MW / Accueil / Chroniques / DARK SUNS: Orange
GROUPE/AUTEUR:

DARK SUNS

(ALLEMAGNE)

TITRE:
ORANGE
ANNEE PARUTION:
2011
LABEL:
PROPHECY
GENRE:
ROCK PROGRESSIF
""
STRUCK - 09.01.2012 -
Pour ceux qui ne connaissent pas Dark Suns, voici un petit résumé des précédents épisodes. Révélé aux yeux du public pour s’être essayé au genre death metal (" Swanlike"), puis dark metal ("Existence") qui s’encanaillera de sonorités électro dans une version expérimentale de son metal sombre et torturé ("Grave Human Genuine") avec comme dénominateur commun l’affiliation progressive en filigrane, Dark Suns a été successivement catalogué groupe prometteur dans la lignée d’un Opeth puis Pain of Salvation pour lesquels ils ont ouvert …

Et c’est à croire que tous les groupes susmentionnés se sont donnés le mot puisqu’à l’instar des glorieux aînés auxquels il est (était) affilié, Dark Suns nous propose une revisite du rock progressif des années 1970 comme en témoignent les premières notes de l’organe Hammond de "Toy". Si cette approche psychédélique du progressif est pour le moins banale à quelques semaines d’intervalle des sorties des derniers Opeth et Pain of Salvation, la démarche des allemands pose d’autant plus problème quand on sait que Nico Knappe est le clone vocal de Daniel Gildenlöw donnant ainsi des faux airs de "Road Salt" à ce "Orange" ("Elephant").

Dès lors, ceux qui ont apprécié - mieux loué - le virage artistique des suédois trouveront certainement leur compte dans ce "Orange" aux mélodies mélancoliques captivantes très typées seventies où les guitares brutes se heurtent aux claviers lancinants agrémentés du chant envoûtant de Nico Knappe… A l’inverse, ceux - dont je fais partie - qui regrettent l’époque prog metal novatrice et créative des débuts de ces groupes ne trouveront aucun véritable attrait à cet "Orange". Et ce n’est pas un aspect psychédélique plus prononcé qu’un "Road Salt" au gré de passages hypnotiques pouvant évoquer "Flying Like an Eagle" de Steve Miller Band ("Toy"), qui permettront à "Orange" de se détacher des trop lourdes comparaisons qu’il devra essuyer, et à raison…

Malgré tout, certains passages comme l’instrumental envoûtant "Not Enough Fingers" devraient rallier tous les suffrages. Dans un autre registre, les fans de la première heure retrouveront le côté obscure de Dark Suns dans "Vespertine" où le chant rauque de Nico Knappe, les cuivres dissonants couplés à la trame de fond brodée dès les premières notes font véritablement merveille…

En bref, un très bon album sans véritable faille si ce n'est une originalité occultée par les précédentes sorties de ses pairs. Coïncidence de calendrier couplée à une réelle démarche artistique propre ou volontiers mercantile de profiter du sillon creusé avec succès par Pain of Salvation et Opeth ? Toujours est-il que Dark Suns a trop vouloir suivre les pas de ses maîtres perd totalement son identité au point de définitivement être étiqueté clone - certes talentueux - de Pain of Salvation. Mais avec désormais quatre albums au compteur, nous sommes en droit d’attendre mieux d’un élève ultra-prometteur et notamment qu’il s’émancipe et se forge enfin une identité propre !

Plus d'information sur http://www.darksuns.de

VIDEO

GROUPES PROCHES:
PAIN OF SALVATION, KATATONIA, WASTEFALL, DIMENSION X, MEMORIES LAB, HAUCHARD, AGUENAOU

LISTE DES PISTES:
01. Toy
02. Eight Quiet Minutes
03. Elephant
04. Diamond
05. Not Enough Fingers
06. Ghost
07. That Is Why They All Hate You In Hell
08. Vespertine
09. Scaleman
10. Antipole


FORMATION:
Ekkehard Meister: Claviers
Jacob Müller: Basse
Maik Knappe: Guitares
Nico Knappe: Chant / Batterie
Torsten Wenzel: Guitares


TAGS:
Chant aigu, Dissonant, Mélancolique
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
productionuser_idproduction_comment_idproduction_review_id

PROFBURP37 - 22/02/2012 17:27:16
Rien à redire à ce qui est écrit plus haut... Etant fan de leur côté Black Progressif, là, je suis déçu et je n'accroche pas... Autant, PoS m'a convaincu dans leur nouvelle voie, là, non...
2054 11412
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC DARK SUNS
DERNIERE ACTUALITE
Dark Suns: Orange
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant DARK SUNS
 
DERNIER ARTICLE
Ping Ping, le globe-trotter des interviews, a rencontré Maik Knappe, bassiste de Dark Suns

Lire l'article
Voir tous les articles concernant DARK SUNS
 
NOTES
 
2.7/5 (3 avis)
3/5 (2 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT DARK SUNS
 
DARK-SUNS_Everchild Everchild (2016)
PROPHECY / METAL PROGRESSIF
DARK-SUNS_Orange Orange (2011)
PROPHECY / ROCK PROGRESSIF
DARK-SUNS_Grave-Human-Genuine Grave Human Genuine (2008)
PROPHECY / METAL PROGRESSIF
DARK-SUNS_Existence Existence (2005)
PROPHECY / METAL PROGRESSIF
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville Records, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2020