MW / Accueil / Chroniques / THE ROLLING STONES: A Bigger Bang
GROUPE/AUTEUR:

THE ROLLING STONES

(ROYAUME UNI)

TITRE:
A BIGGER BANG
ANNEE PARUTION:
2005
LABEL:
EMI
GENRE:
ROCK
"Les Stones viennent marquer leur territoire, celui de groupe légendaire, en acceptant leur âge sans en faire un drame, avec passion et sans s’endormir sur leurs lauriers..."
LOLOCELTIC - 07.02.2012 -
Même si la tournée "Bridges To Babylon" confirmait que les Stones restaient le plus grand groupe de Rock en activité, l’album traduisait cependant l’obsession de Mick Jagger de rester collé à la mode du moment, et ainsi, le fossé se creusant entre le chanteur et Keith Richards. En effet, si les 2 légendes étaient toujours capables de composer ensemble, la magie semblait avoir définitivement disparu et nombreux étaient ceux à penser qu’il n’y aurait plus jamais de suite discographique à l’histoire des Rolling Stones. Pourtant, en 2004, la dramatique nouvelle du cancer qui frappait Charlie Watts eu pour effet de ressouder le duo, comme pour conjurer le sort. Le résultat ne se fit pas attendre longtemps : enfermés dans la propriété française de Mick, les 2 dieux vivants ont retrouvé la magie de leurs débuts et composé ce "A Bigger Bang" que nous n’attendions plus, et annoncé comme un retour aux sources. Et comme la magie du Rock n’a pas de limite, l’imperturbable batteur s’est remis de sa difficile épreuve pour réintégrer les studios aux côtés de ses compères.

Et le fait est que le résultat est au-delà de toutes espérances tant, renforcé par la production du fidèle Don Was, ce nouvel opus nous replonge très loin dans le meilleur de la discographie des Stones. Fini le défilé des invités des précédents albums. Seuls les fidèles Chuck Leavell, Matt Clifford et Don Was se partagent des claviers bien plus discrets et laissant la place à des guitares reprenant la direction des opérations avec, bien évidemment Keith Richards en maitre de cérémonie, mais également Mick Jagger plus présent que jamais à cet instrument, alors que Ron Wood n’apparait pas sur 6 titres, sans que son appartenance au groupe ne soit remise en cause pour autant. Le chanteur s’occupe même de la basse sur plusieurs titres aux dépens de Darryl Jones, renforçant l’image d’un resserrement des liens entre les 3 derniers membres originaux du groupe (Jagger, Richards et Watts) probable raison principale à l’énergie et à l’authenticité de cet album.

Car s’il n’est malgré tout pas exempt de quelques titres plus anodins ("She Saw Me Coming", "Dangerous Beauty"…), "A Bigger Bang" nous balance quelques pépites telles que les Britanniques ne nous en avaient plus composé depuis un bail. Toujours basée sur l’alternance de morceaux dynamiques avec d’autres plus intimistes, la tracklist nous réserve des Rock directs et efficaces aux refrains accrocheurs ("Rough Justice", "Oh No, Not You Again"), des mid-tempi à écouter sur les highways ("Let Me Down Slow"), des rocks sexy aux riffs imparables ("It Won’t Take Long"), et les incontournables ballades. A ce rayons, nous noterons la délicate "Streets Of Love", l’enjôleuse et mélancolique "Biggest Mistake", "This Place Is Empty" interprétée par Keith et gorgée de sincérité, et enfin la plus Soul "Laugh, I Nearly Died" toute en énergie maîtrisée.
Enfin, au rayon des originalités, le single "Rain Fall Down" fait figure de rare survivant des derniers albums avec son excellent riff Funky, alors que dans le sens inverse, "Back Of My Hand" voit les 2 frères siamois nous balancer un délicieux Blues du Delta, épuré et gorgé de feeling, porté par l’harmonica de Mick, instrument qu’il dégaine également sur le sombre "Infamy", interprété par Keith au chant pour clôturer l’album de façon surprenante et envoûtante.

Et voilà comment les Stones viennent marquer leur territoire, celui de groupe légendaire, propriétaire du Mont Olympe du Rock, en acceptant leur âge sans en faire un drame, avec passion et sans s’endormir sur leurs lauriers, mais surtout, en n’essayant plus de ressembler à des groupes plus jeunes qui leurs doivent tout, renvoyant certains d’entre eux à leurs études en compagnie de critiques les ayant enterrés trop tôt. Difficile de savoir s’il y aura une suite discographique à "A Bigger Bang", mais si tel n’est pas le cas, les Stones auraient soigné leur départ. Dans tous les cas, merci pour tout Messieurs !

Plus d'information sur http://www.rollingstones.com/

VIDEO

GROUPES PROCHES:
LED ZEPPELIN, UFO, GUNS'N'ROSES, THE BLACK CROWES, COLD CHISEL, DRIVING DEAD GIRL, BILLY SQUIER, JOE CASSADY AND THE WEST END SOUND, NEW YORK DOLLS, THE GRAY LIONS

LISTE DES PISTES:
01. Rough Justice - 3:12
02. Let Me Down Slow - 4:16
03. It Won't Take Long - 3:55
04. Rain Fall Down - 4:54
05. Streets Of Love - 5:10
06. Back Of My Hand - 3:33
07. She Saw Me Coming - 3:12
08. Biggest Mistake - 4:06
09. This Place Is Empty - 3:17
10. Oh No, Not You Again - 3:47
11. Dangerous Beauty - 3:48
12. Laugh, I Nearly Died - 4:54
13. Sweet Neo Con - 4:34
14. Look What The Cat Dragged In - 3:57
15. Driving Too Fast - 3:57
16. Infamy - 3:50


FORMATION:
Charlie Watts: Batterie
Chuck Leavell: Claviers / Piano
Darryl Jones: Basse
Don Was: Claviers / Piano
Keith Richards: Chant / Guitares / Basse / Piano
Lenny Castro: Percussions
Matt Clifford: Claviers / Piano
Mick Jagger: Chant / Guitares / Basse / Claviers / harmonica, percussions
Ron Wood: Guitares


TAGS:
Accessible / FM
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC THE ROLLING STONES
DERNIERE ACTUALITE
Les Rolling Stones inaugurent la U Arena
CONCERT

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant THE ROLLING STONES
 
NOTES
 
4/5 (2 avis)
- /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT THE ROLLING STONES
 
THE-ROLLING-STONES_Blue--Lonesome Blue & Lonesome (2016)
POLYDOR / ROCK
THE-ROLLING-STONES_A-Bigger-Bang A Bigger Bang (2005)
EMI / ROCK
THE-ROLLING-STONES_Bridges-To-Babylon Bridges To Babylon (1997)
EMI / ROCK
THE-ROLLING-STONES_Stripped Stripped (1995)
VIRGIN / ROCK
THE-ROLLING-STONES_Voodoo-Lounge Voodoo Lounge (1994)
VIRGIN / ROCK
THE-ROLLING-STONES_Emotional-Rescue Emotional Rescue (1980)
POLYDOR / ROCK
THE-ROLLING-STONES_Some-Girls Some Girls (1978)
POLYDOR / ROCK
THE-ROLLING-STONES_Black-And-Blue Black And Blue (1976)
AUTOPRODUCTION / ROCK
THE-ROLLING-STONES_It-s-Only-Rock-n-Roll It's Only Rock'n'roll (1974)
VIRGIN / ROCK
THE-ROLLING-STONES_Goats-Head-Soup Goats Head Soup (1973)
ATLANTIC RECORDS / ROCK
THE-ROLLING-STONES_Exile-On-Main-St- Exile On Main St. (1972)
POLYDOR / ROCK
THE-ROLLING-STONES_Sticky-Fingers Sticky Fingers (1971)
ATLANTIC RECORDS / ROCK
THE-ROLLING-STONES_Let-It-Bleed Let It Bleed (1969)
EMI / ROCK
THE-ROLLING-STONES_Beggars-Banquet Beggars Banquet (1968)
DECCA / ROCK
THE-ROLLING-STONES_The-Rolling-Stones-N°2 The Rolling Stones N°2 (1965)
DECCA / ROCK
THE-ROLLING-STONES_The-Rolling-Stones The Rolling Stones (1964)
DECCA / ROCK
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville Records, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2020